Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 08:11
"De l'audace", c'est le titre du livre-programme de Bertrand Delanoë. Comme beaucoup, je ne l'ai pas lu (et, personnellement, je ne compte pas le lire), mais on ne parle que de la phrase où il se déclare libéral. Certes, il précise qu'il s'agit d'un libéralisme au sens où on recherche la liberté individuelle et non du libéralisme économique, mais à quoi bon lâcher ce terme si fortement connoté ?Tags : Bertrand Delanoë, socialisme et libéralisme, Ségolène Royal pas encore nue, Manuel Valls, traître, Jean-Marie Bockel, Besson, UMP, Nicolas Sarkozy, PS, constitution, de l'audace
La réponse est évidemment politique : tout d'abord créer le buzz et c'est réussi vu que tous les médias en parlent et moi aussi (même si je ne suis pas vraiment un média). Créer une différence avec Ségolène Royal alors que sur le plan idéologique, ils sont très proches. Aussitôt, la candidate de 2007 a réagi en déclarant que le socialisme n'était pas compatible avec le libéralisme. On appréciera le côté absolue de son opinion contrastant assez vivement avec la définition qu'elle en faisait dans un ouvrage paru en mars 2007 (oui, je sais, c'est loin !). A l'époque, elle développait une définition du libéralisme très proche de celle énoncée par Delanoë et demandait qu'on ne jette pas l'opprobre sur ce terme.
Et si, au delà des querelles sémantiques, le PS ne nous préparait pas un virage franchement libéral ?
Manuel Valls en tout cas, ne voit aucune incompatibilité entre socialisme et libéralisme, mais il a déjà annoncé qu'il allait voté avec l'UMP sur la nouvelle constitution et que le terme socialisme était dépassé. Personnellement, je conseille à Manuel Valls d'aller fonder un micro-parti comme c'est la tendance chez les traîtres du PS (Jean-Marie Bockel ou Besson...) et de rejoindre le gouvernement de Sarkozy. Ca a d'ailleurs failli se faire, mais il a reculé, peut-être face aux déboires de ses camarades précédemment débauchés.
Et pendant ce temps-là, l'UMP continue de saper les fondements de notre contrat social. Apparemment, les tenanciers du PS s'en moquent, ils sont déjà passés au libéralisme !

Dominik

L'avis autorisé

Tags : Bertrand Delanoë, socialisme et libéralisme, Ségolène Royal pas encore nue, Manuel Valls, traître, Jean-Marie Bockel, Besson, UMP, Nicolas Sarkozy, PS, constitution, de l'audace

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Vallet Dominik 31/05/2008 12:04

Je peux parfaitement me réclamer de CE libéralisme, mais le problème que Delanoë n'ignore pas, c'est qu'il sera forcément entendu et compris dans le sens du libéralisme économique. Prétendre le contraire est soit un mensonge, soit de la naïveté, mais dans tous les cas, une erreur.
Je ne lirais ni le livre de Delanoë, ni le prochain de Ségolène Royal, ni celui d'un candidat potentiel de l'UMP. Ce ne sont que des livres de propagande, ça ne m'intéresse pas. Et puis les livres des politiques, c'est aussi vite oublié qu'écrit. C'est juste un moyen de faire le buzz. Alors, merci, mais sans moi...

En fait, je suis plus libertaire que libéral...

J. F. Launay 31/05/2008 12:00

"Le régime politique québécois est à la fois démocratique et libéral. Il est démocratique en ce sens que le pouvoir politique y est placé, en dernière instance, entre les mains du peuple, lequel le délègue à des représentants qui l'exercent en son nom pour une période donnée. Notre démocratie est donc représentative. Mais elle est aussi libérale en ce sens que les droits et les libertés de la personne sont jugés « fondamentaux » et sont, à ce titre, affirmés et protégés par l'État. Nul ne voudrait, par exemple, qu'un gouvernement, même dûment élu, bafoue les droits fondamentaux d'un groupe de citoyens au nom des intérêts de la majorité. C'est précisément pour assurer une protection supplémentaire aux droits et libertés garantis à toutes les personnes qu'ils sont inscrits dans une charte, celle-ci posant des limites à l'action des gouvernants et encadrant les relations entre les citoyens. Elle garantit le droit à la vie et à l'égalité, la liberté de conscience et de religion, la liberté d'expression et d'association, ainsi que des droits politiques et des garanties juridiques. Elle proscrit aussi plusieurs formes de discrimination, dont celles fondées sur le sexe, l'origine ethnique et la religion. L'exercice de ces droits et libertés n'est pas absolu ; il doit respecter les droits des autres et l'intérêt collectif."
IL s'agit d'un texte de la Belle Province. Mais ce libéralisme là, je préfère que l'on s'en réclame, plutôt qu'on le dénonce.
Mais comme vous dites ne pas avoir lu Delanoë...

eric citoyen 26/05/2008 21:20

Salut DOMINIK,

Un bon rappel de la situation ... c'est à pleurer !

Mais rien n'est encore perdu, il y a encore les militants.

Bésitos

Eric un socialiste

Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche