Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 10:12

En ce moment, se joue discrètement la bataille pour le travail du dimanche. De façon étonnante, c'est essentiellement un affrontement au sein de l'UMP. La Droite des villes qui souhaitent quel'on puisse trimer sept jours sur sept contre l'UMP des champs qui voudrait préserver le repos dominical et le petit commerce.Tags : Travail du dimanche, Labeur dominical, MEDEF, Laurence Parisot, Xavier Bertrand, UMP, Gouvernement, Ministre du travail, Magasin IKEA, pragmatisme, dogmatisme, petit commerce, volontaires, volontariat, Nicolas Sarkozy, Droite, week-end

Naturellement, le gouvernement invoque le pragmatisme économique pour justifier cette nouvelle entorse à la législation du travail. Pourtant, tous les économistes s'accordent à dire qu'une telle mesure n'apportera rien  à la croissance car on ne peut pas dépenser le dimanche l'argent qu'on a déjà dépensé la semaine. Et si on le claque le week-end, on ne l'aura plus pour les autres jours. Par contre, cela favorisera les grandes enseignes qui pourront contraindre des "volontaires" à venir bosser le jour du Seigneur tandis que les commerces de proximité n'en auront pas les moyens matériels.

Devant de telles évidences, on se dit que le prétendu PRAGMATISME n'a aucun fondement réel. Il s'agit donc tout bêtement d'un dogmatisme libéral doublé d'un copinage avec le MEDEF. Une réalité que nie à tout crin le gouvernement et plus spécialement Xavier Bertrand chargé du dossier.

Qui plus est, le bon Xavier évoque toujours le cas des petites gens qui ne peuvent pas faire leurs courses la semaine et sont donc contraints de les faire le week-end. Tiens, ils font comment ces gens-là en ce moment aujorud'hui ? De même, quand la législation du travail, décrite comme étant "à bout de souffle" par le même ministre, impose des astreintes auw enseignes qui persistent à ouvrir le dimanche, il préfère parler des étudiants qui viennent travailler ce jour là, plutôt que les patrons pour qui cela crée une charge supplémentaire.

En vérité, on sait bien que c'est une mesure en faveur du patronat et non en faveur des employés susceptibles d'être "volontaires" pour venir trimer ce jour là. D'ailleurs, on sait bien ce qu'il en est du volontariat dans ce cas là. Prenons un simple exemple : IKEA. Quand vous êtes embauchés par cette enseigne, on vous dit que le magasin est ouvert le dimanche. Si vous n'êtes pas d'accord, vous n'êtes pas embauchés. Le choix est clair, simple et efficace. L'UMP nous parlera sans doute de volontariat. D'ailleurs, un ministre avait visité un magasin IKEA pour faire sa démonstration d'utilité du travail dominical.

L'objectif à terme est bien que le dimanche devienne un jour comme les autres et non une journée payée plus cher. Le travail de sape est long, mais il est entamé et l'on sait que la patience n'est pas la qualité principale de Nicolas Sarkozy. Après tout, il n'est pas bienséant de faire attendre ses amis...


Dominik

 

L'avis autorisé : Travail du dimanche: dogmatisme ?

 

Tags : Travail du dimanche, Labeur dominical, MEDEF, Laurence Parisot, Xavier Bertrand, UMP, Gouvernement, Ministre du travail, Magasin IKEA, pragmatisme, dogmatisme, petit commerce, volontaires, volontariat, Nicolas Sarkozy, Droite, week-end

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Vallet Dominik 27/11/2008 20:55

Non, mais je vais aller voir ça...

fer 27/11/2008 19:47

Bonjour !
Excellent article.

As-tu entendu cette prétendue présidente du Syndicat des Travailleurs du Dimanche (sans jeu de mots) sur France Inter... C'était pathétique:
http://ferrailleur.over-blog.com/article-25194954.html

Fred de Roux 27/11/2008 16:15

Comment ? Ils n'ont toujours pas abandonné ce cheval de bataille ? Pourtant, dans leurs rangs des voix s'élèvent contre cette entorse au code du travail. Ils sont vraiment têtus et mériteraient un coup de pompe là où je pense, histoire de se faire remettre les idées en place. Et dire que les enfants se forgent par l'exemple. A supprimer le regroupement familial dominical, qu'apprendront-ils ? C'est écœurant. Les acquis sociaux sont bien près d'être définitivement enterrés. Faut-il se fâcher et ressortir le bonnet phrygien et les piques ?

Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche