Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 09:45
On savait Nicolas Sarkozy expert en communication. Il nous l'a encore prouvé hier à Douai en annonçant un plan de relance de 26 milliards d'euros, seulement le compte n'est pas bon !
Vous me direz, je suis un blogueur de gauche, donc je critique systémétiquement l'action du gouvernement, c'est de bonne guerre. Alors examinons par le détail.
Tout d'abord, il s'agit de 26 milliards sur deux ans. 15 milliards sont affectés pour l'année 2009 et 11 pour 2010. Donc, pur traiter l'urgence, il n'y a déjà plus que 15 milliards. Un chiffre nullement contesté par l'UMP.
Ensuite, le montant des marchés publics va passer de 206 000 à 5,15 millions, ce qui est très bien, mais répond à une obligation de l'Union Européenne. Présenter le fait de se conformer aux règles comme une aide est assez fallacieux. Enplus, le coût en est supporté essentiellement par les collectivités locales, ce qui est astucieux pour l'état.
Concernant les infrastructures, les dépenses indiquées étaient déjà planifiées. Elles sont, au mieux, avancées, mais l'on connait le processus et il y a fort à parier qu'il s'agit avant tout d'un effet d'annonce et que les investissement seront effectués dans le calendrier prévu à l'origine... si tout va bien ! Au passage, Sarko parle de GDF. Personne ne lui a dit que l'entreprise publique n'existe plus suite à la fusion avec Suez qu'il a lui-même avalisée !!!
Il a même osé mettre dans son plan le passage de la TVA de la restauration à 5,5 %. Promesse non tenue de Jacques Chirac, puis de Nicolas Sarkozy lui-même. C'est vraiment l'art de recycler éternellement les mêmes promesses ! Tags : Nicolas Sarkozy, plan de relance, 26 milliards d'euros, Douai, GDF, Suez, RSA, RMI, Union Européenne, gouvernement, UMP, banques, collectivités locales, Jacques Chirac, Edouard Balladur, Alain Juppé, baisse dela TVA dans la restauration
Il a doublé le prêt à taux zéro pour l'achat de logement neuf, sauf que les banques ne prêtent plus et c'est elle qui doivent financer cette mesure. On parie qu'elles ne vont pas être très chaudes ?
Reste la prime à la casse qui passe à 1000 euros, mais à condition d'acheter un véhicule propre. Mesure transitoire, mais qui avait plutôt bien fonctionné sous Juppé et Balladur, mais la fin de la mesure avait également provoqué un crash du marché automobile. Une mesure chiffrée à 200 millions.
La prime de 200 euros pour les prestataires du RSA (ex-RMI). C'est une bonne chose, mais ça ne coûtera que 760 millions d'euros. Une nouvelle exonération de charge à hauteur de 700 millions et une aide pour les sous-traitants automobiles pour 100 millions.
Autrement dit, pour les mesures nouvelles, on n'atteint même pas les 2 milliards d'euros ! Vous êtes un peu court monsieur le président de la république !

Dominik


Pour plus de détails, allez voir Rue89 !

L'avis autorisé : 26 milliards pour un plan de relance


Tags : Nicolas Sarkozy, plan de relance, 26 milliards d'euros, Douai, GDF, Suez, RSA, RMI, Union Européenne, gouvernement, UMP, banques, collectivités locales, Jacques Chirac, Edouard Balladur, Alain Juppé, baisse dela TVA dans la restauration

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

fred de roux 05/12/2008 20:16

Il serait temps que le parti d'opposition retrouve une cohésion sans laquelle il ne peut être une véritable opposition. Les conflits internes n'engendrent rien d'autre que de la déliquescence. Si le PS renaît de ses cendres encore tièdes, alors sans doute les choses changeront.

Dominik 05/12/2008 15:05

Il semblerait que le PS émerge enfin de son coma profond. Attendons pour voir...

fred de roux 05/12/2008 14:34

Pour éplucher, vous épluchez. Vous êtes bien informé (en tout cas mieux que moi). Mais peu importe ! C'est toujours facile de démontrer ceci ou cela, surtout quand il s'agit d'une partie de Poker Menteur. Et là, le roi est passé maître dans cet art connu mais très souvent mal pratiqué par des novices. Le roi est maître de la partie alors il peut bonimenter autant qu'il veut, personne ne le contredira ouvertement. Et comme en face, il n'y a plus rien ou presque, il mène le jeu comme il l'entend.
On est mal partis...

Jeune écrivain du 47 05/12/2008 12:11

De toute façons c'est visible que sarko cherche à se faire du fric avant tout vu que sa premiere mesure ou presque à été de doubler son salaire...
Je le sens pas depuis qu'il s'est prensenté celui là.

Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche