Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 10:56
Hier soir, Jean-François Copé a demandé une suspension de séance à l'Assemblée Nationale sur le débat du travail dominical. "Les socialistes sont en situation de paralyser la totalité de notre politique de réforme. Il y aura des décisions à prendre" déclare-t-il comme raison. La stratégie de blocage du PS sur les réformes actuelles n'a donc pas l'air de lui plaire, mais il s'agit du jeu démocratique classique d'un opposition qui sait qu'en cas de vote, elle a perdu d'avance. Rappelons aux amnésiques que la Droite avait usé des mêmes méthodes sur quelques réformes comme les 35 heures ou le PACS (avec à l'époque quelques tirades violemment homophobes de certains députés d'une droite certainement décomplexée). Alors, monsieur Copé peut jouer les vierges effarouchées maintenant qu'il est -largement- majoritaire, mais il ne faisait pas autrement quand il arpentait les bancs de l'opposition d'hier.Tags Jean-François Copé, Assemblée Nationale, UMP, gouvernement, Nicolas Sarkozy pas nu, homophobie, Droite décomplexée, PACS, loi 35 heures, temps de parole limité, crédit-temps, démocratie, révision constitutionnelle, projet de loi organique.
Mais l'UMP a la parade : un crédit temps limitant les interventions de chaque groupe lors d'un débat. C'est un des projets qui sera inclus dans le projet de loi organique que les députés doivent examiner en janvier en application de la révision constitutionnelle du 23 juillet dernier.
Chaque groupe verrait ainsi son temps de parole limité et ses possibilités d'obstruction potentielle également. Parfait, me direz-vous !
Si on veut, car c'est tout le champs de la démocratie qui se trouverait amputée alors que cette révision constitutionnelle voulait justement redonner du pouvoir aux parlementaires. Paradoxal, non ?
D'un autre côté, dans une république qui met sa télé publique aux ordres du président et où les photographes n'ont plus le droit de photographier les policiers en action, cette anicroche ne semble pas peser bien lourd. Il est des périodes où l'on gagne des droits et d'autres où on les perd. C'est une question de choix.

Dominik

L'avis autorisé : Copé veut museler l'opposition


Tags Jean-François Copé, Assemblée Nationale, UMP, gouvernement, Nicolas Sarkozy pas nu, homophobie, Droite décomplexée, PACS, loi 35 heures, temps de parole limité, crédit-temps, démocratie, révision constitutionnelle, projet de loi organique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche