Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 09:48
Deuxième épisode de Bennett et Mortimer d'Anthony Buckeridge.
Bennett est un jeune Anglais qui entre au collège de Linbury. On le retrouve donc avec son ami Mortimer. Au menu de ce roman : un projet gastonomique clandestin qui tourne au désastre culinaire, une excursion photo où Bennett se coince la tête dans une grille et un cric emprunté à une voiture qui va crever peu de temps après sans son outil de secours ; une histoire de cochon d'Inde clandestin et une visite surprise d'un inspecteur de l'éducation qui donnera à Bennett l'occasion de sa racheter bien malgré lui.
Comme lors du premier volume, les mésaventures s'enchaînent sans discontinuer avec une variété de situation assez étonnante vu l'endroit choisi : un collège anglais. Un endroit où on ne supposerait pas qu'il puisse se passer quoi que ce soit. La lecture est plaisante, mais j'ai un peu de mal à trouver ça passionnant. Les histoires datent des années 50 et la traduction de Vladimir Volkoff des années 60. Tout cela a donc beaucoup vieilli et comme je n'ai pas lu ces romans dans ma prime jeunesse, l'effet nostalgie ne joue pas.
Pour toutes ces raisons, je vais donc faire une pause dans ma lecture des Bennett...

Dominik

Bennett au collège

Tags : Un ban pour Bennett, Anthony Buckeridge, Thanks to Jennings, Bibliothèque verte, roman jeunesse, Vladimir Volkoff, Mortimer, collège de Lindbury, M. Carter, M. Wilkinson, football, bêtises, britanniques, Jean Reschofsky

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Littérature Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Georgina 28/02/2009 19:52

Désolée que la "magie n´opère pas". Evidemment, le cadre est vieillot, mais c´est quand même très drôle et on ne s´ennuie pas. Contrairement à toi, j´ai goûté à Bennett dans ma jeunesse,mais je ne crois pas pour autant que ce soit l´effet nostalgie. Les soeurs Parker et Alice, par exemple, que je lisais et relisais quand j´étais plus jeune avec beaucoup de plaisir, ne me plaisent plus vraiment aujourd´hui. Le problème de Bennett parfois, c´est le sentiment d´une juxtaposition de scènes sans grand rapport les unes avec les autres. C´est le cas dans certains romans de la série, mais pas dans tous. Cela reste néanmoins une série de grande qualité.

Vallet Dominik 08/02/2009 13:18

Non, ce n'est pas celui-là ! Désolé... ;o)

Schlabaya 08/02/2009 11:57

J'ai découvert les Bennett... à 17 ans ! j'aimais bien cette lecture un peu régressive, je les empruntais à la bibli du lycée (même si les copines me charriaient gentiment). Je me souviens vaguement de celui-là, mais alors c'est flou. Est-ce celui où la soeur du surveillant lui apporte deux horribles vases, où Bennett en casse un, et regagne l'autre à un concours de pâtisseries dans une foire ? Ou je confonds avec un autre ?

Vallet Dominik 08/02/2009 10:39

L'illustrateur est Jean Reschofsky. C'est classique, mais ça tient la route...

Je ne connais pas Stalky et Cie, mais si je le vois, je le prendrais. Et puis, Kipling, c'est rarement mauvais ! ;o)

stan 08/02/2009 08:23

je n'ai que de bons souvenirs de cette série
Dom, si tu trouves, au hasard d'une broc, un bouquin de Kipling, "Stalky & cie", tu y trouveras l'inspiration, à mon avis, de cette série

Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche