Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 09:13
J'avais beaucoup entendu parlé de la trilogie Millénium du Suédois Stieg Larsson, et toujours en bien. Après avoir terminé, "Les hommes qui n'aimaient pas les femmes" et "La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette" je me suis donc jeté sur le tome 3 de la série : "La reine du palais des courants d'air".Tags : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, Stieg Larsson, Millénium 1, Actes Sud, France Loisirs, thriller, Mikael Blomqvist, Lisbeth Salander, Harriet Vanger, Henryk Vanger, Hans-erik Wennerström, Suède, Stocklholm, enquête, énigme, polar, hacker, film, cinéma, roman, la fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, tome 3, La reine du palais des courants d'air
Là, j'avoue que le titre m'échappe encore, mais peut-être y aura-t-il quelqu'un pour m'expliquer ?
Le dernier volume de la trilogie reprend exactement à la fin du second. Lisbeth Salander a reçu plusieurs balles de Zalachenko et elle est emmené à l'hôpital par Mikael Blomqvist (si vous ne comprenez rien, allez lire les articles sur les deux premiers volumes ou mieux, allez lire les livres !). Seulement, les ennuis commencent car la jeune fille est toujours recherchée pour violence, notamment à l'encontre de Zalachenko qu'elle a tenté de tuer. Elle est donc mise sous surveillance de la police tandis que la Section de la SAPO continue de vouloir protéger ses intérêts après toutes les infractions commises pour protéger Zala.
Ce dernier tome nous raconte donc la lutte entre la Section et ses complices et Lisbeth Salander et ses soutiens (ou amis). Toutes les questions trouvent enfin leurs réponses et tous les noeuds de l'intrigue leur dénouement, même si on aurait envie de lire d'autres aventures avec ces personnages si... inhabituels.
Un commentateur de ce blog m'a fait remarquer qu'il n'aimait pas le style de Larsson. C'est vrai que ce n'est pas un styliste, mais il sait particulièrement bien construire ses intrigues. Et puis, je soupçonne la traduction d'avoir été un peu limite parfois. A de nombreuses reprises, j'ai trouvé que le traducteur n'avait pas fait le bon choix ou utilisait un terme suédois parce qu'il ne savait pas que l'équivalent existait en français. Ainsi, il cite la revue "Fantomen" qui est une BD américaine traduite chez nous par "Le Fantôme du Bengale". Difficile de savoir donc si c'est Stieg Larsson ou le traducteur qui sont en cause.
L'autre chose qui m'a surpris, c'est le refus systématique de la part des Suédois de la corruption. Pour eux, un homme politique qui triche est fini. Chez nous, il est réélu triomphalement comme Patrick Balkany et bien d'autres. Un écrivain français n'aurait pas pu écrire Millénium à cause de ça, car la réaction des autorités n'aurait pas été la même.
Si vous avez l'occasion de lire cette trilogie, n'hésitez pas, c'est excellent.

Dominik


Tags : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, Stieg Larsson, Millénium 1, Actes Sud, France Loisirs, thriller, Mikael Blomqvist, Lisbeth Salander, Harriet Vanger, Henryk Vanger, Hans-erik Wennerström, Suède, Stocklholm, enquête, énigme, polar, hacker, film, cinéma, roman, la fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, tome 3, La reine du palais des courants d'air

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Coup de coeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche