Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 14:35
Non, je déconne ! D'un autre côté, n'oublions pas que dire le contraire serait s'exposer à une attaque judiciaire comme on en a vu plus d'une sur les blogs politique de gauche.Tags : Brice Hortefeux, propos racistes, université d'été de l'UMP, gouvernement, ministre, François Fillon, journalistes LCP, internet, vidéo, Henri Guaino, Claude Guéant, Fadela Amara, censure, Iran, dictature, Rachida Dati, ministre de l'intérieur, ministre de l'immigration et de l'identité nationale
Malgré le commando médiatique envoyé pour sauver Hortefeux, la polémique continue autour de ses propos pour le moins indélicats et suspectés de racisme. Quand on ne peut s'en sortir sur le fonds, on tente de décridibiliser la source. J'ai entendu ainsi bon nombre de journalistes et encore plus de politiques prétendre que c'était une atteinte à la vie privée et qu'internet était une poubelle pour la presse. Sauf que c'était un endroit public (université d'été de l'UMP) et que la scène a été filmée par des journalistes de LCP (La Chaîne Parlementaire). Bizarrement, les responsables éditoriaux ont refusé de diffuser la séquence. Désaccord des journalistes qui ont balancé la vidéo sur internet. On est donc très loin du téléphone portable filmant à la sauvette. La caméra était du matériel professionnel visible.
Cela n'empêche pas Henri Guaino de prétendre que la transparence totale est du totalitarisme. Comme si le fait de savoir ce que pense VRAIMENT nos élus n'était pas un droit du citoyen. Ces gens là vivent avec l'argent du contribuable, mais ne supporte pas d'être surpris en flagrant délit de mensonge ou autre turpitude. Claude Guéant, lui trouve injuste qu'on ne puisse plus blaguer tranquillement. Si on peut, mais quand on est ministre, on évite les blagues racistes, c'est un minimum.
A droite, on préfère critiquer Internet, média hors de contrôle, contrairement aux diffuseurs habituels de l'info calibrée et subventionnée par la publicité. Internet, c'est mal, mêm si, en l'occurrence, ce sont des VRAIS journalistes qui ont voulu passer au dessus de la censure de leurs chefs. Lutter contre la censure sur internet ne serait donc acceptable que lorsqu'il s'agit de l'Iran ou d'une autre dictature ?
Ce qui m'agace le plus, ce sont les Fadela Amara et autres beurs de service utilisés comme justificatif honteux aux propos de Brice Hortefeux. Que Fadela Amara ne trouve pas Hortefeux raciste, c'est son appréciation, mais ça ne change rien au fonds de ses propos. Et puis, le coup de la plaisanterie, l'UMP nous l'a déjà fait avec Rachida Dati disant n'importe quoi sur l'Union Européenne, on a l'habitude.

Dominik


Tags : Brice Hortefeux, propos racistes, université d'été de l'UMP, gouvernement, ministre, François Fillon, journalistes LCP, internet, vidéo, Henri Guaino, Claude Guéant, Fadela Amara, censure, Iran, dictature, Rachida Dati, ministre de l'intérieur, ministre de l'immigration et de l'identité nationale

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Fred de Roux 16/09/2009 13:31

C'est le règne de la pensée unique. Et comme on est couvert par le roi, on peut tout se permettre. je ne jugerai pas du fondement de la polémique, ni du propos émis : je ne dis que ce que tu dis. Quand on est un personnage public, on évite d'avoir des propos graveleux, mordants, ironiques, soi-disant drôles, susceptibles de froisser et tout et tout.

Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche