Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 15:18
C'est ainsi que Nicolas Sarkozy a qualifié les prévenus de l'affaire Clearstream actuellement en jugement dans son interview conjointe sur TF1 et TF2. Bien sûr, les avocats de Dominique de Villepin se sont rués avec délectation sur cette atteinte manifeste à la présomption d'innocence de leur client. On pourrait croire qu'il ne s'agit là qu'une maladresse, mais du point de vue du droit, il s'agit tout bonnement d'un délit. Naturellement, par la grâce de son Tags : Nicolas sarkozy, affaire Clearstream, TF1, TF2, France 2, interview, New York, ONU, Dominique de Villepin, Conseil Consitutionnel, Jacques Chirac, immunité présidentielle, président de la république, ump, gouvernement, premier ministre, procédure, croc de boucher, bourde volontaire, cour européenne des droits de l'Homme, procès, juges, procureurs de la républiqueprédécesseur et la complicité du Conseil Constitutionnel, le chef de l'état est intouchable. Il ne pourra donc pas répondre de son délit devant la justice avant 2012 (à moins d'être réélu, ce qui reporterait encore de cinq ans). Bien entendu, à ce moment là, l'affaire Clearstream sera archivée depuis longtemps.
Si le rôle de Dominique de Villepin dans cette histoire est pour le moins confus, examinons un peu la situation de Sarko. Tout d'abord, beaucoup pensent qu'il connaissait la manoeuvre de son ennemi intime depuis un certain temps, mais qu'il l'a laissé faire pour mieux le ferrer. Mais cela relève de la supputation.
Par contre, comme on l'a rappelé, Nicolas Sarkozy jouit d'une immunité totale le temps de son mandat quin interdit même au juge de simplement l'interroger. On avouera que pour la défense de Villepin, cela induit un certain déséquilibre. Si on ajoute que le président est, de fait, le patron des procureurs de la République (chargés de l'accusation), on comprend mieux pourquoi et comment l'ancien premier ministre de Chirac s'est retrouvé au premier rang d'une affaire dont il n'est qu'un protagoniste mineur. Il semble bien que le chef de l'état ait instamment insisté pour qu'il soit inclus dans la procédure. Souvenons-nous qu'il avait promis de suspendre à un croc de boucher les responsables de cette affaire.
Cette déclaration en forme de bourde était très certainement volontaire de la part de Sarkozy, mais, au final, cela ajoute au dossier de Villepin sur le déséquilibre des forces dans ce procès où la principale partie civile : Nicolas Sarkozy est à la fois intouchable et patron des procureurs. Nulle doute que tout cela se terminera face à la cour européenne des droits de l'Homme qui donnera raison à Villepin sur la forme.

Dominik


Tags : Nicolas sarkozy, affaire Clearstream, TF1, TF2, France 2, interview, New York, ONU, Dominique de Villepin, Conseil Consitutionnel, Jacques Chirac, immunité présidentielle, président de la république, ump, gouvernement, premier ministre, procédure, croc de boucher, bourde volontaire, cour européenne des droits de l'Homme, procès, juges, procureurs de la république
Partager cet article
Repost0

commentaires

Fred de Roux 26/09/2009 09:08


On peut en effet tout supputer, mais je penche en faveur de la magouille d'avocaillon. Pour preuve, j'ai ses "dérapages" (tristement célèbres) verbaux (on pourrait même dire verbeux, ne lui en
déplaise : adopter le parler de la racaille, ça manque totalement de chic, mais surtout ça montre qui on est vraiment. Oui, on est trahi par son langage et on est jugé à travers lui).
En tout cas, ça ne parle pas en sa faveur et ça ressemble un peu trop à un règlement de comptes (pas clairs)


Dominik 25/09/2009 10:42


Sarkozy est un avocat qui n'a jamais plaidé, donc son expérience en la matière est plus que succinte.

Pour le reste, tout est possible...


le vengeur 25/09/2009 09:08


Et si tout ce ramdam était prévu des deux cotés, pourquoi pas un deal entre les deux droitistes en vu des prochaines élections, du genre, j'essaie que le jugement tourne en ta faveur et tu me
laisse tranquille pour les présidentielles, car la boulette de Sarko pour un avocat de profession c'est un peu gros a avaler, et je vois pas l'intéret de Sarko a faire une grosse connerie du point
de vue du droit et de la présomption d'innocence, sauf à couvrir De Villepin et éviter une guerre fraticide à l'UMP.

Il y as aussi de la possibilité que Sarko ait manipulé toute cette histoire Clearstream et qu'il ne soit pas aussi innocent que ca, Nicolas 1er en victime ca me fais bizarre.

Attendre alors qu'il était au courant du traficotage des fameux listing, c'est un peu tiré par les cheveux.