Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 15:09
Après avoir "nettoyé" la Jungle de Calais, Eric Besson avait interpellé une centaine de clandestins Afghans. Comme il souhaite "envoyer un message de fermeté" selon ses propres termes, il a projeté de les renvoyer chez eux. Tags : Jungle de Calais, Eric Besson, Afghanistan, Cour européenne de justice, clandestins, Michel Rocard, Talibans, sécurité, traîtrise, Ségolène Royal, PS, socialiste, UMP, gouvernement, ministre, Nicolas Sarkozy pas nu, ex-femme, livre, ambitionMalheureusement pour lui, des associations s'en sont émues et il a été contraint de faire machine arrière, allant même jusqu'à prétendre qu'aucun vol n'avait été planifié. En fait, il semblerait que la Cour Européenne de justice ait pointé des irrégularités qui l'ont obligé à renoncer.
Certains me diront que renvoyer chez eux des clandestins n'est pas illogique, surtout si on se fie à l'adage de Rocard comme quoi "La France n'a pas vocation à accueillir toute la misère du monde". Sauf qu'en l'occurrence, l'Afghanistan est un pays en guerre dont 80 % est aux mains des Talibans. Si les clandestins ont fui leur pays, c'est justement parce qu'ils ne s'y sentaient pas en sécurité. On les renvoie donc aller se faire tuer, mais à la maison !
Au-delà de sa traîtrise initiale, Besson nous démontre chaque jour un peu plus à quel point il croyait au socialisme qu'il était censé défendre. D'ailleurs, son ex-femme nous explique dans un ouvrage qui vient de sortir que pour ce monsieur, l'ambition passe avant tout et que le PS n'était qu'un viatique pour atteindre les sommets. Désormais, il trace son sillon dans celui plus prometteur de Nicolas Sarkozy...

Dominik


Tags : Jungle de Calais, Eric Besson, Afghanistan, Cour européenne de justice, clandestins, Michel Rocard, Talibans, sécurité, traîtrise, Ségolène Royal, PS, socialiste, UMP, gouvernement, ministre, Nicolas Sarkozy pas nu, ex-femme, livre, ambition

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Fred de Roux 07/10/2009 17:13


Eh oui, quand on arrive sur certains sommets, on est tout prêt à renoncer à soi-même. Et à se dédire quand on pointe les erreurs manifestes.
Il n'est pas le seul à vendre son âme au plus offrant. Au fond, ces gens-là ne sont que des mercenaires bien payés qui abondent dans le sens qu'on veut et qui se déculottent quand la roue tourne.
C'est ça la politique : du linge sale qui encombre les couloirs...


Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche