Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 10:12
La Suisse vient de nous asséner sa contribution au débat sur l'identité nationale et le résultat n'est guère reluisant. A plus de 57 %, nos amis helvètes ont décidé d'interdire la construction de minarets dans leur pays.
Mais pourquoi cette loi ? La Suisse était-elle menacée par l'invasion des minarets ?Tags : interdiction des minarets en Suisse, identité nationale, extrème droite, immigration, musulmans, arabes, helvètes, votation parti populiste, muezzin, Dominique Paillé, UMP, radio, médias, culte musulman, Turquie, Union Européenne, xénophobie, racisme, mosquées, Grande mosquée de Paris, exposition coloniale
Que nenni, il y a en tout et pour tout 4 minarets dans tout le pays et aucun muezzin pour appeler à la prière de façon sonore. Lancée par le parti d'extrème droite (les médias préfèrent dire "populiste", mais n'ayons pas peur des mots) helvétique, cette votation fait donc essentiellement dans le symbole. Ici, il est, on ne peut plus clair : "musulmans, on ne veut pas de vous !".
Ce matin, les médias français de s'insurger contre ce résultat aux relents xénophobes. Les Suisses sont de vilains petits racistes ! Possible, mais dans ce cas, ils ne sont guère isolés en Europe. Ce matin à la radio, j'ai entendu Dominique Paillé, secrétaire adjoint de l'UMP, déclarer qu'il n'était pas très favorable à la construction de minarets en France. D'ailleurs, combien y a-t-il de minarets dans notre pays ? Il y a quelques années, il n'y avait que 4 mosquées dont la plupart n'avaient pas de minarets. Mis à part celui de la Grande Mosquée de Paris construite pour l'exposition coloniale au début du XXe siècle, je n'en connais pas. Attention, ne confondons pas les lieux de culte musulmans qui se passent souvent dans des salles banalisées, voire dans des caves et les véritables mosquées car les cartes que l'on trouve sur internet entretiennent la confusion. Dans les constructions de mosquée en cours, les projets de minarets ont tous été abandonnés à la demande des élus locaux (droite ou gauche). En France, on n'a pas de loi, mais on ne construit pas de minarets. Est-ce mieux ?
Vous me direz, les minarets, ce n'est pas très couleur locale. Pas faux, mais ce serait un symbole d'acceptation de la différence et quoi qu'il arrive, il n'y en aura jamais beaucoup. Quelques uns dans les grandes villes, tout au plus. Là aussi, ce serait symbolique. Entre le symbole du rejet et celui de l'acceptation, je fais mon choix.
Et le refus de la France de voir la Turquie intégrer un jour l'Union Européenne, n'est-ce pas le refus de voir un pays musulman en Europe ?
Alors moi aussi, je condamne cette votation suisse, mais je crains que nos concitoyens auraient majoritairement fait de même. Un sentiment confirmé par une visite rapide des débats en cours sur le sujet.

Dominik

Tags : interdiction des minarets en Suisse, identité nationale, extrème droite, immigration, musulmans, arabes, helvètes, votation parti populiste, muezzin, Dominique Paillé, UMP, radio, médias, culte musulman, Turquie, Union Européenne, xénophobie, racisme, mosquées, Grande mosquée de Paris, exposition coloniale

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Dominik 02/12/2009 08:47


Rien à ajouter, je suis entièrement d'accord...


Fred de Roux 02/12/2009 07:43


Bonjour Dominik, Juste ce copier-coller d'une réponse apportée à un commentaire.
Ce qui vient de se passer en Suisse, est rampant chez nous. Que l'I.N. revienne sur le tapis fait partie de la droitisation des esprits. Dès que ça va mal, c'est toujours la faute de l'autre...
Stigmatiser celui-ci ou celui-là est fortement ancré dans les mentalités, quand tout va mal, il faut des responsables. Donc chasser l'étranger fait partie de l'arsenal habituel. Ce référendum est
exemplaire puisqu'il démontre sans conteste que la radicalisation des extrêmes induit des réponses aussi fortes que cette haine de l'autre qui a provoqué ce type d'événement. Politiquement parlant,
si demain chez nous, le référendum d'initiative populaire est mis en place, il ne faudra pas être surpris de nous retrouver avec la même problématique. Les situations de crise exacerbent toujours
les plus mauvais penchants, dont celui de la haine de l'étranger. Nos élites n'échappent pas à ce travers (référence au débat en cours, pente savonneuse vers des dérapages incontrôlés). En fait,
elles exploitent à leur guise tous les aspects les plus vils de l'homme. Tout en dénonçant chez les autres ce qu'elles-mêmes pratiquent. La politique n'a jamais été propre, la politisation de
certains sujets sensibles non plus.


Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche