Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 08:53

En rentrant hier soir du boulot, j'ai eu la délicieuse surprise de découvrir un livre UNIQUE intitulé : "La merveilleuse histoire des éditions ROA" par Laurent Lefeuvre.EditionsRoa.jpg

Oui, notre société médiatique use et abuse de ses qualificatifs présomptueux, mais là, il est bel et bien mérité. Sous un format de 17 x 23 cm avec un dos toilé, nous avons droit à 128 pages (un clin d'oeil au sujet abordé ?) d'encyclopédie  sur les mythiques éditions ROA spécialisée dans les BD petits formats. Vous me direz, un livre sur les PF, il en existe d'autres. Thomassian a lancé le mouvement, Pierre Caillens en a commis d'autres et j'ai moi-même fauté avec mon "BD de kiosque et Science-Fiction". Non, celui-ci est vraiment unique parce que, bien que possédant environ 20 000 petits formats, je n'en ai aucun de cet éditeur. Comment cela se peut-il ?

Un embryon de réponse se trouve dans le blog d'Alain Chevrel, le compère (?) de Lefeuvre dans la rédaction de cet ouvrage. Certains amateurs l'ont déjà suivi avec passion. Pour tout ceux qui auraient raté ce magnifique coup de projecteur sur l'album "Tom et William" du même Lefeuvre, je m'explique : les éditions ROA n'ont jamais existé ! A moins que dans un monde parallèle, ce ne soit le cas ou pire : que nous soyons dans un univers dissident où on ne peut pas trouver ces BD. Et c'est bien dommage...

L'ouvrage passe en revue l'ensemble de la production de ROA dont le scénariste vedette John King (alias Jean Roy) est le quasi-unique auteur. Tous les genres sont abordés : guerre (sergent Gachette), moyen-âge (Chevalier Panache), Science-Fiction (Gorak, Le Survivant), Tarzanides (Zanthar, Tamulah, Fantastique (Fakir Dotki, Les Monstrés), piraterie, (Skull le pirate, Drakkar), BD pour filles (Vanessa, Elise...), Super-héros (Cosmiman, Action...), Western (Saloon, Jim Colt, Indiens)couv-guerre1.jpg, espionnage (SOS 117), karaté (Krikitu).

On sent la jubilation à chaque page où le profane se régalera des magnifiques couvertures délicieusement kitsch où chaque détail est bien vu. Ainsi, on découvre une vignette Panini collée sur un Chevalier Panache ou des noms au stylo sur bon nombre de fascicules, sans oublier les inévitables étiquettes de prix ou les bords abîmés.

Chaque titre rappelle des revues existantes, mais c'est justifié par le fait que John King copiait allégrement tout ce qui marchait par ailleurs. Une technique relevant de la plus exacte vérité éditoriale.

L'ouvrage est parsemé de références et de clins d'oeil. Ainsi un titre est nommé Zaïtchick, un pseudo de dessinateur de comics bien connu. Le nom des dessinateurs de Roa sont aussi autant de référence; Ainsi Terry Stillborn n'est autre qu'un des pseudos de Thierry Mornet ou encore Jean Matton (Jean-Yves Mitton) prenant un pseudo italien pour dessiner du western !

L'ensemble n'est toutefois pas qu'un gigantesque canular. Il est bourré de références exactes à des auteurs, des bandes existantes données en exemple ou à titre de comparaison à la production Roa. On notera aussi avec délice tous les poncifs, les travers de ces fascicules qu'on aime tant mis en exergue par un auteur de BD qui signe ainsi une véritable déclaration d'amour.

Cerise sur le gateau, c'est François Corteggiani, grand scénariste s'il en est et amateur de PF, qui signe la préface avec tout l'humour qu'on lui connait.

Un livre jubilatoire à plus d'un titre. Merci Laurent Lefeuvre.

 

Dominik

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Coup de coeur
commenter cet article

commentaires

Zaïtchick 06/07/2012 18:58

Quand la légende dépasse la vérité, on imprime la légende (l'Homme qui tua Liberty Valence.)

Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche