Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 09:12
Continuons notre exploration des premiers pas professionnels de Jean-Claude Poirier. Après vous avoir parlé de Maximax, le super-héros enfantin précurseur de Supermatou, Joë Bridgers, le Tags : Cactus-Papa, Record, Jean-Claude Poirier, Jacques Lob, Maximax, Supermatou, Joë Bridgers, Le secret des treize maisons, Achille Zavatta, Horace cheval de l'Ouest, bd, bande dessinée, Pif Gadget, humourcowboy avec son cheval qui parle (Horace cheval de l'Ouest n'est pas loin) et le secret des treize maisons avec Achille Zavatta, voici donc Cactus Papa, héros éphémère paru dans la revue Record le temps de deux épisodes.
Après avoir travaillé avec lui sur Maximax, Jacques Lob invite Jean-Claude Poirier pour illustrer une nouvelle création Cactus Papa dans la revue Record. La première histoire paraîtra dans le N°34 d'octobre 1964. La seconde, intitulée "Cactus-Papa et les militaires" sera présente dans le N°47 de novembre 1965. Il semble bien qu'il n'y ait pas d'autres récits de ce personnage atypique. Ce fut la dernière collaboration avec Jacques Lob. Dès lors, Poirier sera son principal scénariste, laissant libre cours à son imagination débridée.
Cactus Papa est un grand père vivant reclus dans sa cabane en plein désert avec son ami indien Oeil de Sphinx. Ancien shérif de Wild-West City, il passe son temps à regarder des westerns à la télévision. Alors quand des bandits surgissent dans son petit univers tranquille, Tags : Cactus-Papa, Record, Jean-Claude Poirier, Jacques Lob, Maximax, Supermatou, Joë Bridgers, Le secret des treize maisons, Achille Zavatta, Horace cheval de l'Ouest, bd, bande dessinée, Pif Gadget, humourça réveille ses instincts de justicier. Oeil de Sphinx, quant à lui, adore manier sa hache (pas toujours avec adresse) et conduire les voitures sans jamais freiner...
La première histoire parle de la recontre avec une bande de malfrats tandis que la seconde les confrontera avec des militaires.

On est encore proche du style graphique de Maximax et les recits ne sont pas aussi délirants que ce qu'il fera par la suite, mais ce n'était pas lui le scénariste et Jacques Lob se cantonne dans un registre gentillet collant avec la ligne éditoriale de la revue Record. L'histoire alterne les pages couleurs avec de la bichromie pour des récits de 10 pages.

Dominik


Tags : Cactus-Papa, Record, Jean-Claude Poirier, Jacques Lob, Maximax, Supermatou, Joë Bridgers, Le secret des treize maisons, Achille Zavatta, Horace cheval de l'Ouest, bd, bande dessinée, Pif Gadget, humour
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 11:13
Un petit mot pour vous parler du concert de mardi soir. Je suis arrivé assez tard à Bercy (19h50). Un quart d'heure après, j'étais à l'intérieur. La première partie de Nitzer Ebb avait démarré. Dans le genre pop industriel, le style était assez cohérent avec Depeche Mode. Une sorte de version plus hardcore si l'on veut. Dommage que la sono n'était pas franchement à la hauteur, mais c'est souvent le cas pour les premières parties.Tags : Depeche Mode, Palais omnisport de Paris Bercy, Andrew Fletcher, David Gahan, Dave, Martin Gore, concert, 19 janvier 2010, 19/01/2010, musique, techno-pop, Michael Jackson, Nitzer Ebb, Wrong, in chains, Just can't get enough, Master & Servant, Personal Jesus, Strangelove, waiting for the night, public, industriel
J'étais content de retrouver Bercy et le public de Depeche Mode. Le premier concert que je suis allé voir était à Bercy le 17 décembre 1984. La salle était bondée d'adolescents avec des coupes explosées des années 80. Aujourd'hui, le public a vieilli. L'âge oscille entre 30 et 50 ans, mais je trouve qu'il avait une bonne tête. On n'y voyait guère de "beaux gosses flambeurs" venus là pour se montrer ou de pétasses aguicheuses. Rien que des trentenaires ou quadras venus là parce qu'ils aiment vraiment le groupe, connaissant pas mal des paroles, ce qui faisait plaisir à voir et à entendre.
Le show en lui-même commença de la même façon qu'au stade de France avec "In Chains" et continua avec le fabuleux "Wrong". Pour la suite, il suivit une ligne assez proche, mais j'ai noté quelques variantes.
Tout d'abord, il n'y eut pas Fly on the windscreen, ni Master & Servant et Strangelove, ce que je trouve dommage. David Gahan ne renouvela pas son micro-hommage à Michael Jackson (en poussant un petit cri tout en se tenant l'entrejambe), mais ce n'est plus d'actualité. Par contre, Martin Gore se fendit d'une intro de "Just can't get enough" nous laissant croire qu'on allait avoir droit à ce tube, mais ce n'était qu'un gimmick. Autre variante, le concert n'eut qu'un seul rappel (contre trois aus stade de France), mais plus long, ce qui revenait au même nombre de chansons au final. Le spectacle s'acheva avec "Personal Jesus" au lieu de "Waiting for the night", ce qui est un bien meilleur choix.
Autre détail qui m'a fait plaisir, c'est de voir Martin Gore et David Gahan s'étreindre à la fin du rappel. On sentait qu'ils étaient bien ensemble, ce qui est important pour la pérennité du groupe (on parle de séparation depuis 1986).
Au final, un bon concert avec l'inévitable intermède de Martin Gore (ça repose Gahan) et surtout une bien plus grande proximité qu'au stade de France.
A quand le prochain ?

Dominik


Tags : Depeche Mode, Palais omnisport de Paris Bercy, Andrew Fletcher, David Gahan, Dave, Martin Gore, concert, 19 janvier 2010, 19/01/2010, musique, techno-pop, Michael Jackson, Nitzer Ebb, Wrong, in chains, Just can't get enough, Master & Servant, Personal Jesus, Strangelove, waiting for the night, public, industriel
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 14:30
Après avoir vécu leur méga-concert du 27 juin 2009 au Stade de France,Tags : Depeche Mode, Paris Bercy 19 janvier 2010, Tour of the Universe, concert, stade de France, 27 juin 2009, Superman, Krypton, David Gahan, Martin Gore, Andrew Fletcher j'ai appris une chose : un concert dans un stade, ce n'est pas top. Vu de l'extérieur, les chiffres sont impressionnants, l'environnement grandiose, mais pour VOIR les musiciens, il vaut mieux avoir la super-vision de Superman. N'étant pas natif de la planète Krypton, je dois me contenter de mes yeux de Terrien !
J'avais donc rapidement décidé de revenir les voir à Bercy pour profiter plus pleinement du spectacle. Le temps passant très vite, nous voici déjà au 19 janvier 2010. Ne comptez pas sur moi pour répondre au téléphone, faire la vaisselle ou blogguer : je suis au palais omnisport de Paris Bercy face à David Gahan, Martin Gore et même Andrew Fletcher (dont on ne sait pas trop à quoi il sert).
A demain !

Dominik


Tags : Depeche Mode, Paris Bercy 19 janvier 2010, Tour of the Universe, concert, stade de France, 27 juin 2009, Superman, Krypton, David Gahan, Martin Gore, Andrew Fletcher
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 10:56
Vous avez adoré Strange de 1970 à 1998 ! Vous ne rêvez pas, la revue Tags : strange, Organic Comix, Strange Extra, Bob Larkin, Jean-Yves Mitton, Alejandro Jodorowski, entretien, interview, Franck Anger, Reed Man, Lorelei, Godland, Fantask Force, Jack Kirby, Lisa Kirby, Joe casey, Tom Scioli, Steven A. Roman, Neil Vokes+Steve Geiger, retour en kiosques, bd, bande dessinée, comics mythique est de retour en kiosques sous le nom de Strange Extra ! Si vous suivez mon blog, vous savez que Strange est déjà de retour depuis trois ans, mais uniquement en librairie. En même temps que la sortie de Strange N°10, voici donc Strange Extra N°1 avec un contenu identique. C'est un peu compliqué, mais pour le retour en kiosques, il fallait redémarrer au numéro 1 et ainsi marquer le coup. Qu'avons-nous au menu ? Deux nouvelles séries et Fantask Force.
Tout d'abord, Godland de Joe Casey (scénario) et Tom Scioli (dessins). Dans le style kirbyesque de Scioli, on découvre Adam Archer, premier homme à avoir marché sur Mars. Seulement, l'expédition s'est révélée désastreuse et tous les autres membres de l'expédition sont morts. Quant à lui, il a mystérieusement survécu et acquis des super-pouvoirs. Il protège donc la Terre et ça tombe bien, car une créature hideuse vient justement de débarquer...
Tags : strange, Organic Comix, Strange Extra, Bob Larkin, Jean-Yves Mitton, Alejandro Jodorowski, entretien, interview, Franck Anger, Reed Man, Lorelei, Godland, Fantask Force, Jack Kirby, Lisa Kirby, Joe casey, Tom Scioli, Steven A. Roman, Neil Vokes+Steve Geiger, retour en kiosques, bd, bande dessinée, comics Ensuite, on a les aventures de Lorelei par Steven Roman (scénario) et Neil Vokes+Steve Geiger (dessins). La Grande Prêtresse Rebecca Travers a réuni ses disciples pour leur annoncer que le retour des Grands Anciens est proche. Emile Agincourt, spécialiste de l'occulte a retrouvé un antique grimoire plein de secrets indicibles. Pendant ce temps, Lorelei sévit la nuit et combat les pédophiles et autres nuisibles en leur absorbant leur âme, façon vampire. Pourtant, quand le destin réunira Rebecca, Agincourt et Lorelei, la situation devient... explosive... Magnifiquement dessiné, sombre et sexy à la fois, j'adore déjà Lorelei. Vivement la suite.
L'histoire de la Fantask Force est une réédition de Fantask (nouvelle série) N°1, mais c'est aussi la période que je préfère de cette série. Pour compléter, on a droit à un entretien déjanté avec Alejandro Jodorowski et un autre avec Jean-Yves Mitton conduit par Franck Anger. On peut ajouter une pin-up de Jack Kirby lui-même pour ce numéro de grande qualité. Strange semble avoir atteint sa maturité. Espérons que le succès sera au rendez-vous.
Strange Extra propose une couverture avec Mikros par Jean-Yves Mitton tandis que le Strange en librairie affiche la très sexy Lorelei dessinée par Bob Larkin. A vous de choisir ! A moins que vous ne preniez les deux...

Dominik


Tags : strange, Organic Comix, Strange Extra, Bob Larkin, Jean-Yves Mitton, Alejandro Jodorowski, entretien, interview, Franck Anger, Reed Man, Lorelei, Godland, Fantask Force, Jack Kirby, Lisa Kirby, Joe casey, Tom Scioli, Steven A. Roman, Neil Vokes+Steve Geiger, retour en kiosques, bd, bande dessinée, comics
Partager cet article
Repost0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 12:58
Voici le cinqième volume du cycle : Le Soldat Chamane. C'est le nouveau cycle de Robin Hobb. Cet auteur a déjà écrit le cycle de L'assassin royal et son spin-off : Les aventuriers de la mer. C'est en rédigeant la chronique du sixième opus que je me suis rendu compte que j'avais oublié de parler du précédent.Soldatchamane5
Jamère Burvelle s'est enrôlé dans l'armée à Guetis, avant poste gernien de la construction de la route royale. Seulement, depuis des années, le chantier n'avance plus. La magie des Ocellions distille la peur parmi les ouvriers qui sont incapables de travailler. Partout dans la ville, sévit un découragement profond, encore accentué par les épidémies régulières de peste ocellionne. C'est parce que personne ne veut venir à Guetis que Jamère a réussi à entrer dans l'armée. Là encore, son obésité est sujet de moquerie et de rejet. C'est pourquoi il est cantonné au rôle de gardien du cimetière. Une tâche qu'il remplit de façon très professionnelle. Cependant, Jamère a une double vie. Régulièrement, il s'aventure dans la forêt et rencontre la jolie Olikéa, une Ocellionne qui tente de lui apprendre à devenir un Opulent parmi son peuple. Déchiré entre les deux mondes, Jamère reste toutefois fidèle à ses origines, mais un évènement tragique va forcer son destin...
Robin Hobb parvient à nous faire aimer ce personnage à l'opposé des canons de beauté traditionnel. On le suit dans ses malheurs et ses déchirements, ses renoncements, mais aussi ses talents. Jamère a un destin hors du commun, mais hors de ce commun, la route est souvent parsemée de malheur.
Bientôt la suite...

Dominik


Le soldat Chamane 6

Le soldat Chamane 4

Le soldat Chamane 3

Le soldat Chamane 2

Le Soldat Chamane 1

Tags : Lechoix du soldat, Robin Hobb, Le Soldat Chamane 5, France Loisirs, J'ai Lu, L'assassin Royal, Les aventuriers de la mer, roi Troven, Jamère Burvelle, Spic, Gord, Trist, Carsina, Nomades, Ocelliens, femme-arbre, Grandval, roman, fantasy, Le cavalier rêveur, The second Son trilogy, le fils rejeté, la magie de la peur, Pygmalion
Partager cet article
Repost0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 11:32
Voici le sixième volume du cycle : Le Soldat Chamane. C'est le nouveau cycle de Robin Hobb. Cet auteur a déjà écrit le cycle de L'assassin royal et son spin-off : Les aventuriers de la mer. renegat-soldat6Deux sagas incroyables que je recommande à tous.
Jamère Burvelle a été contraint de fuir les siens et de rejoindre les Ocellions au sein de la forêt. Pire, Fils-de-Soldat, son double ocellion a pris possession de son corps et l'emmène vivre comme un Opulent au sein de son peuple. Seul problème, Jamère a dépensé toute sa magie pour enrayer l'avancée des Gerniens au coeur de la forêt. S'il a réussi à les ralentir, il ne les a pas stoppé et a perdu sa corpulence qui fait de lui un Opulent puissant chez les Ocellions. On assiste donc à l'ascension de Fils-de-Soldat en tant qu'Opulent parmi le peuple Ocellion (assisté l'Olikea et de son fils Likari en tant que nourricier). Parallèlement, on suit le combat de Jamère pour tenter de retrouver le contrôle de son propre corps...
Bientôt la suite...
Si seulement les éditeurs français cessaient de couper les romans originaux en trois pour faire plus d'argent... On peut rêver, non ?

Dominik


Le soldat Chamane 4

Le soldat Chamane 3

Le soldat Chamane 2

Le Soldat Chamane 1

Tags : Le renégat, Robin Hobb, Le Soldat Chamane 6, France Loisirs, J'ai Lu, L'assassin Royal, Les aventuriers de la mer, roi Troven, Jamère Burvelle, Spic, Gord, Trist, Carsina, Nomades, Ocelliens, femme-arbre, Grandval, roman, fantasy, Le cavalier rêveur, The second Son trilogy, le fils rejeté, la magie de la peur, Pygmalion
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 11:36
Litteul Kevin sort enfin son huitième album et c'est au Lombard et non chez Fluide Glacial. Du coup, il a gagné la couleur au passage. Tags : Litteul Kevin 8, Coyote, Chacal, Kevin, Sophie, Mamie, Mammouth et Piston, Fluide Glacial, Le Lombard, Le Strip, Harley Davidson, motos, bikers, Joe Bar team, album bd, bande dessinée, cartonnée, franco-belge, humour, BigardSix ans après son dernier album, Coyote nous sert des histoires déjà parues dans Fluide Glacial alors qu'il collabore maintenant au magazine Le Strip du Lombard. Alors, pour ceusses qui ne connaîtrait pas encore Litteul Kevin, c'est un garçon dont le père, surnommé Chacal, est un biker endurci qui fait aussi le service d'ordre dans les concerts pour payer ses factures. Sa mère s'appelle Sophie et le moins que l'on puisse dire est qu'elle a tout ce qu'il faut là où il faut, voire plus si affinités. Autant Chacal est resté un grand gami, autant la maman tente d'apporter une once de raison dans cette famille roulant en Harley. Kevin, quant à lui, a hérité du grain de folie de son père, mâtiné de l'intelligence de sa mère. Bien que l'histoire se passe dans le milieu des bikers (comme Mammouth et Piston, la précédente bande de Coyote), c'est avant tout une histoire de famille dont la trame de fonds serait les Harley Davidson.
Dans ce volume, les premières histoires parlent des vacances à la neige de la famille avec l'intrusion de Mamie, la belle-mère insupportable de Chacal. Ne ratez pas le Falmby-Express qui sent le vécu. Pour le reste, on découvre Chacal hypocondriaque face à un soupçon de cancer, une Mamie cultivant des plantes qui font rire et même le papa disparu de Chacal qui revient à la maison.
Si Coyote ne fait pas dans l'humour très fin, on rigole quand même beaucoup et ses dessins sont vraiment toujours aussi beaux. La couleur apporte sans doute un plus, mais j'avoue que je n'achète pas les albums de Litteul Kevin pour les couleurs.

Dominik


Tags : Litteul Kevin 8, Coyote, Chacal, Kevin, Sophie, Mamie, Mammouth et Piston, Fluide Glacial, Le Lombard, Le Strip, Harley Davidson, motos, bikers, Joe Bar team, album bd, bande dessinée, cartonnée, franco-belge, humour, Bigard
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 08:49
Après "L'odyssée de bahmès", revoici Allan Mac Bride, l'archéologue en quête d'un monde perdu... Le duo Jean-Yves brouard et Patrick Dumas récidive en nous contant la suite des aventures de leur héros...Tags : Patrick Dumas, Jean-Yves Brouard, Allan Mac Bride, l'odyssée de Bahmès, JYB Aventures, album, bd, bande dessinée, Martin Mystère, Tintin, Blake et Mortimer, archéologie, civilisation perdue, Atlantide, Egypte, Indiana Jones, Alfredo Castelli, les secret de Walpi
Après avoir découvert une carte mystérieuse en Egypte, la piste le mène aux Etats-Unis. Il a rendez-vous au bureau des cartes et portulans de l'US Navy où il y aurait une carte susceptible de l'aider dans sa quête. Cependant, il est suivi de près par les services secrets américains qui le prennent pour un espion. En cours de route, il apprend la mort de James Christchurch, un archéologue qui aurait découvert des tablettes d'un continent perdu avec des signes inconnus. L'article met surtout en évidence qu'il s'agissait d'un canular qui a détruit la réputation de Christchurch. Devant la similitude avec les propres tablettes qu'il a vu dans le temple égyptien, Allan Mac Bride décide d'aller rencontrer les héritiers de ce savant disparu. Il prend rendez-vous avec sa secrétaire, mais il est agressé dans la nuit. Apparemment, d'autres personnes sont sur la même piste que lui. Une piste qui le mènera aussi chez les indiens Holpi aux rites si secrets...
Jean-Yves Brouard continue son enquête mêlant aventures et mystères liés à l'Histoire. Les péripéties ne manquent pas et on ne s'ennuie pas un instant. Petit bonus graphique, Patrick Dumas nous régale avec des dessins de vieilles bagnoles américaines des années 30 qu'on croirait réelles. Un troisième volet est annoncé ayant pour cadre le sud Pacifique. Patrick Dumas indique sur son blog qu'une petite vingtaine de pages sont déjà réalisées. Vivement la suite...

Dominik

Tags : Patrick Dumas, Jean-Yves Brouard, Allan Mac Bride, l'odyssée de Bahmès, JYB Aventures, album, bd, bande dessinée, Martin Mystère, Tintin, Blake et Mortimer, archéologie, civilisation perdue, Atlantide, Egypte, Indiana Jones, Alfredo Castelli, les secret de Walpi
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 12:27
Jean-Yves Brouard est un scénariste prolifique qui a décidé de prendre son destin en main en fondant les éditions JYB. Depuis, il publie plusieurs séries comme "Missions Kimono" avec Francis Nicole (8 albums) et "Quentin Foloiseau" dessiné par Jean-Luc Hiettre (2 albums). Cependant, je vais surtout vous parler d'une autre série intitulée "Allan Mac Bride" dessinée par Patrick Dumas dont je vous ai parlé récemment pour l'album : "Le cavalier maure".Tags : Patrick Dumas, Jean-Yves Brouard, Allan Mac Bride, l'odyssée de Bahmès, JYB Aventures, album, bd, bande dessinée, Martin Mystère, Tintin, Blake et Mortimer, archéologie, civilisation perdue, Atlantide, Egypte, Indiana Jones, Alfredo Castelli
Allan Mac Bride est un archéologue britannique effectuant des fouilles en Egypte dans les années 30. Alors qu'il va enfin pouvoir pénétrer dans un temple, il rêve de hiéroglyphes le mettant en garde contre un raz de marée et des dangers. A son réveil, on lui annonce qu'il peut enfin ouvrir la porte. Il commence l'exploration et chute dans un éboulement de terrain. Il tombe alors sur une nouvelle partie du temple avec des hiéroglyphes racontant une histoire extraordinaire d'un voyage de Bahmès à travers le monde et parlant d'une civilisation perdue qui serait l'origine des Egyptiens. Plus insolite, le bateau de Bahmès est présent, intact...
Mais une inondation soudaine, détruit le temple, le navire et des mystérieuses plaques gravées avec des symboles inconnus. Mac Bride réussit à s'en sortir par miracle avec un plan d'un monde qui n'existe pas (ou plus). Il décide de partir à sa recherche, mais des ennemis se dressent sur sa route.
..
Dessiné dans le plus pur style de Tintin ou de Blake et Mortimer (ligne claire), le thème se rapprocherait plus d'Indiana Jones ou de Martin Mystère avec l'archéologue en quête de mystères. Cependant, le côté non-héroïque de Mac Bride, le ramène plutôt du héros d'Alfredo Castelli. Allan Mac Bride n'est pas un surhomme et il ne réussit pas d'exploits incroyables. Il est parfois aidé par la chance, mais cela s'arrête là.
Au final, une histoire plaisante, même si j'aime mieux quand Patrick Dumas dessine ses personnages dans un style plus réaliste, moins "Tintin" comme dans le cavalier Maure. Néanmoins, il dessine tellement bien, les paysages, les bateaux, les villes et tout le reste que l'album est un petit bijou à déguster.
Je vous parle très bientôt du second volume de la série...

Dominik

Tags : Patrick Dumas, Jean-Yves Brouard, Allan Mac Bride, l'odyssée de Bahmès, JYB Aventures, album, bd, bande dessinée, Martin Mystère, Tintin, Blake et Mortimer, archéologie, civilisation perdue, Atlantide, Egypte, Indiana Jones, Alfredo Castelli
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 11:55
Continuons l'exploration des premières oeuvres de Jean-Claude Poirier. Après Maximax et Achille Zavatta, voici son premier western, et surtout la première bande où il écrit aussi les scénarios : Joë Bridgers !
Tags : Jean-Claude Poirier, Joë Bridgers, western, cheval qui parle, Maximax, Achille Zavatta, le trésor des 13 maisons, bd, bande dessinée, humour, Pschitt Junior, Les pieds Nickelés, Pellos, Horace cheval de l'Ouest, SupermatouLa série est parue dans Pschitt Junior à la SPE de février à juillet 1964. C'était la seconde année de la revue avec une numérotation revenant au numéro 1. Bien que mettant en vedette, les Pieds Nickelés, elle stoppa après seulement trois numéros, enterrant en même temps le petit Joë Bridgers.Tags : Jean-Claude Poirier, Joë Bridgers, western, cheval qui parle, Maximax, Achille Zavatta, le trésor des 13 maisons, bd, bande dessinée, humour, Pschitt Junior, Les pieds Nickelés, Pellos, Horace cheval de l'Ouest, Supermatou

Joë (ou Joé) est un cowboy solitaire venant du Texas chevauchant un cheval qui parle. Il se définit lui-même comme un héros dont le métier consiste à protéger la veuve et l'orphelin. Toute ses gestes sont donc conditionnés par cette volonté d'être un héros avec le second degré de l'auteur. D'ailleurs, son cheval ne se gêne pas pour commenter avec une pointe de sarcasme.

Dans le Pschitt Junior numéro 2, cela se passe en 1855 lors d'une révolution mexicaine. La fille du général venant de réussir le pustsch a été enlevée par l'immonde Salazar. Il envoie don Hernandez à sa recherche. Chemin faisant, il rencontre Joë Bridgers qui lui confie qu'il est un héros. Il lui raconte son histoire et Joë décide (naturellement) de venir à son secours.Tags : Jean-Claude Poirier, Joë Bridgers, western, cheval qui parle, Maximax, Achille Zavatta, le trésor des 13 maisons, bd, bande dessinée, humour, Pschitt Junior, Les pieds Nickelés, Pellos, Horace cheval de l'Ouest, Supermatou

Alors qu'ils sont à la recherche de la fille du général, un autre Mexicain se plaint que Salazar lui a enlevé sa fille. Joë lui promet de lui ramener (logique, c'est un HEROS !). L'enthousiasme de Joë n'est guère partagé par don Hernandez qui traîne des pieds tant qu'il peut.Tags : Jean-Claude Poirier, Joë Bridgers, western, cheval qui parle, Maximax, Achille Zavatta, le trésor des 13 maisons, bd, bande dessinée, humour, Pschitt Junior, Les pieds Nickelés, Pellos, Horace cheval de l'Ouest, Supermatou

Quand il la retrouve, il découvre une véritable mégère qui a réussi à effrayer Salazar et sa bande. Ils sont tout heureux de pouvoir enfin s'en débarasser...

Tout au long de l'histoire, Poirier utilise le second degré ou l'absurde qu'on lui connaîtra ensuite. Ainsi le général à qui on apprend la disparition de sa fille, déclame la grande tirade du Cid. Ensuite, on a le gentil Joë Bridgers qui passe son temps à dire qu'il est un héros et ne peut s'empêcher de sauver la veuve et l'orphelin tandis que le sauveur envoyé par le général préfère manger et boire.Tags : Jean-Claude Poirier, Joë Bridgers, western, cheval qui parle, Maximax, Achille Zavatta, le trésor des 13 maisons, bd, bande dessinée, humour, Pschitt Junior, Les pieds Nickelés, Pellos, Horace cheval de l'Ouest, Supermatou

Enfin, le cheval ne manque pas de partager avec nous ses sentiments qui reflètent surtout ce que peut penser l'auteur. On sent déjà les prémices d'Horace cheval de l'Ouest, même si Poirier n'a pas encore poussé le concept jusqu'au bout. Le cheval n'a d'ailleurs pas de nom.Tags : Jean-Claude Poirier, Joë Bridgers, western, cheval qui parle, Maximax, Achille Zavatta, le trésor des 13 maisons, bd, bande dessinée, humour, Pschitt Junior, Les pieds Nickelés, Pellos, Horace cheval de l'Ouest, Supermatou

Le graphisme se rapproche de celui de Maximax. Bien que ce ne soit pas encore le Poirier mature que l'on connaîtra ensuite, cette petite série ne manque pas d'intérêt. Prochainement, je vous parlerai de Cactus Papa, une autre série de Jean-Claude Poirier...

 

Dominik

 

Tags : Jean-Claude Poirier, Joë Bridgers, western, cheval qui parle, Maximax, Achille Zavatta, le trésor des 13 maisons, bd, bande dessinée, humour, Pschitt Junior, Les pieds Nickelés, Pellos, Horace cheval de l'Ouest, Supermatou



Partager cet article
Repost0