Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 12:58
J'ai découvert les Nombrils dans les pages de Spirou dont je lis les recueils depuis quelques années (après l'arrêt des pockets de Semic, en fait). C'est une BD humoristique québecoise que je vous conseille vivement.Tags : Les Nombrils, Vicky, Jenny, Karine, Dan, le dépressif, Dubuc, Delaf, Spirou, recueils, BD humoristique, bande dessinée, Québec, gags, adolescentes, nombrils à l'air, sale temps pour les moches
Là, il s'agit du tome 2 que j'ai trouvé sur une brocante. On y retrouve la gentille Karine dont le physique naturel, mais un peu négligée n'est pas l'atout majeur. En fait, elle est surtout réputée pour sa gentillesse et son extrème naïveté. Deux particularités dont profitent allègrement ses deux "meilleures" copines Jenny et Vicky. Ces deux là ne vivent que pour leur physique et l'attrait qu'il génère auprès de leurs congénères mâles de l'école (ou d'ailleurs). Vicky est brune, métisse et très garce tandis que Jenny est rousse, un peu bébette, mais tout aussi garce. Elles s'entendent comme larrons en foire, sauf quand on parle du mystérieux John-John qui vient à l'école en moto rutilante sans jamais quitter son casque. Elles se le disputent sans relâche tout en empêchant Karine de sortir avec le gentil Dan car sinon, elle ne serait plus aussi disponible pour leur rendre service !
L'album est constitué de gags d'une ou parfois deux pages qui s'enchaînent pour former une histoire complète. Une forme assez rare et bien assimilée par les auteurs. On rit avec jubilation des tribulations de nos trois adolescentes aux nombrils à l'air (d'où le titre de la série).
Finalement, cet album voit l'amour de Karine et Dan enfin arriver à se déclarer tandis que Jenny sort avec John-John au grand dam de Vicky qui se retrouve avec une jambe dans le plâtre pour avoir voulu échapper au baiser du dépressif boutonneux.
Une petite perle d'humour que je recommande à tous !

Dominik


Tags : Les Nombrils, Vicky, Jenny, Karine, Dan, le dépressif, Dubuc, Delaf, Spirou, recueils, BD humoristique, bande dessinée, Québec, gags, adolescentes, nombrils à l'air, sale temps pour les moches
Partager cet article
Repost0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 12:58
Retour sur les Nombrils que l'on peut lire dans les pages de Spirou. C'est une BD humoristique québecoise dont voici le troisième tome que j'ai aussi trouvé sur une brocante.Tags : Les Nombrils, Vicky, Jenny, Karine, Dan, le dépressif, Dubuc, Delaf, Spirou, recueils, BD humoristique, bande dessinée, Québec, gags, adolescentes, nombrils à l'air, les liens de l'amitié
Après "Sale temps pour les moches", nous les retrouvons dans "Les liens de l'amitié". On y retrouve la gentille Karine qui sort désormais avec Dan. Vicky a le pieds dans le plâtre suite à une chute tandis que Jenny est devenue sa pire ennemie, maintenant qu'elle sort avec le mystérieux John-John le motard qui ne quitte jamais son casque. On peut même dire que cet album tourne autour de ce mystère qui sera d'ailleurs éclairci en fin d'album. Cela réconciliera-t-il les deux pestes ? Pour le reste, Dan tente d'éloigner Karine de ses meilleures amies dont il trouve l'influence néfaste, tandis que ses meilleurs copains voudraient le séparer de Karine au profit d'une autre. Là aussi, ça va bouger !!!
L'album est constitué de gags d'une ou parfois deux pages qui s'enchaînent pour former une histoire complète. Une forme assez rare et bien assimilée par les auteurs. On rit avec jubilation des tribulations de nos trois adolescentes aux nombrils à l'air et de leurs complices masculins.
Une petite perle d'humour que je recommande à tous ! Il ne me reste plus qu'à retrouver le premier volume de la saga et continuer de lire les mésaventures des trois filles dans Spirou...

Dominik


Tags : Les Nombrils, Vicky, Jenny, Karine, Dan, le dépressif, Dubuc, Delaf, Spirou, recueils, BD humoristique, bande dessinée, Québec, gags, adolescentes, nombrils à l'air, les liens de l'amitié
Partager cet article
Repost0
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 19:03
Enfin, bientôt. C'est encore Fred Treglia Tags : Fred Treglia, bd, comics, Arédit Artima, comics pocket, Etranges Aventures, Univers comics, Princesse Pantha, Lars of Mars, Marvel, DC Comics, Fleuve Noir, Paypal, Limoges, petit format, comcis USqui s'y colle. Il nous promet le retour de Etranges Aventures cette revue mythique d'Arédit/Artima parue dans la collection Comics Pocket qui a enchanté des milliers de lecteurs des années 70-80, publiant des comics Marvel, mais aussi DC Comics ou encore des adaptations de romans du Fleuve Noir. Bref, un must de la BD Petit Format très recherché de nos jours.
Là, il s'agira de publier des histoires qui se suivent comme Princesse Pantha ou Lars of Mars ou encore quelques One Shot de qualité dans des genres allant de la science fiction à l'horreur en passant par l'aventure, ll'occultisme, le médiéval fantastique ou le western. Ca se passera en février prochain et on peut déjà réserver pour 7,50 euros le premier numéro ou s'abonner pour 24 euros les 4 numéros (port inclus).

Paiement par Paypal en faisant une demande par mail à universcomics@hormail.com ou par chèque à l'ordre d'Univers Comics à l'adresse :

Univers Comics

16 places des bancs
87000 Limoges.

Plus d'infos sur le blog de Fred Treglia...

Dominik


Tags : Fred Treglia, bd, comics, Arédit Artima, comics pocket, Etranges Aventures, Univers comics, Princesse Pantha, Lars of Mars, Marvel, DC Comics, Fleuve Noir, Paypal, Limoges, petit format, comcis US
Partager cet article
Repost0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 15:31
Si vous aimez la BD d'humour, vous connaissez Gotlib. Tags : Trucs en vrac, Gotlib, rené Goscinny, Les dingodossiers, Antoine, Hamster Jovial, le professeur Blurp, fonds de tiroir, Pilote, album, bd, bande dessinée, Marcel Gotlib, cinéma, parodie, jeux de mots, coccinelle, Newton, stations services ShellIl est même vraisemblable que vous l'appréciez. C'est pourquoi quand je suis tombé sur cet album de Trucs-en-vrac sur un vide grenier, j'ai décidé d'investir dans cette valeur sûre. Je ne savais pas du tout ce que contenait l'album, mais c'était du Gotlib ! L'édition en question est celle distribué par les stations Services Shell.
En fait, on aurait pu appeler l'album : Fonds de tiroir, car c'est une compilation de tous les trucs de Gotlib pas encore réunis en albums. Il s'agit pour beaucoup des Dingodossiers où Gotlib a officié seul, Goscinny étant trop pris par ailleurs. L'humour bon enfant de Goscinny, truffé de jeux de mots étant remplacé par celui plus déjanté et parodique de Gotlib.
On y découvre les mésaventures des doublures de cinéma, la technique des interviews, l'école des explorateurs qui préfigure les aventures de Hamster Jovial, une parodie du chanteur Antoine, quelques secrets des dessinateurs de bande dessinées et plein d'autres choses.
Sans doute pas le meilleur de Gotlib, mais du Gotlib quand même et c'est déjà ça...

Dominik


Tags : Trucs en vrac, Gotlib, rené Goscinny, Les dingodossiers, Antoine, Hamster Jovial, le professeur Blurp, fonds de tiroir, Pilote, album, bd, bande dessinée, Marcel Gotlib, cinéma, parodie, jeux de mots, coccinelle, Newton, stations services Shell
Partager cet article
Repost0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 12:08
Le Gang est enfin de retour avec un nouvel album de bande dessinée. Tags : Le Gang, Love's Power, Yves Urbain, Sticky On retrouve le dessinateur Yves Urbain, mais cette fois aux côtés de Sticky "Hell" Gong (c'est un pseudo, je rassure tout le monde) pour un album très sympa.
L'histoire nous parle de Tara, une holie brune, mariée avec Alex un militaire de carrière. Seulement, Alex et dix de ses camarades meurent en mission. C'est pourquoi Tara ne comprend pas pourquoi une bande de mecs armés viennent la déranger chez elle pour lui demande où IL est, sans préciser qui est ce mystérieux IL, bien entendu. Fort heureusement, elle est secourue par un colosse au crâne rasé qui met en déroute ces voyous en leur écrasant la tronche (au sens propre, bien que ce soit un peu dégueu). Dès lors, tout se met à partir en couilles. Deux autres colosses viennent lui détruire sa maison tandis qu'elle s'enfuit avec un ami professeur, son chien Woufi et son nouvel ami costaud qu'elle appelle Ed. Ed lui apprend même qu'Alexe n'est pas mort. Elle décide de le retrouver...
Pendant ce temps, son frère qui est inquiet de sa disparition mène l'enquête (il est gendarme) avec Stanislas Prozakowich, un rebelle appréciant la baston. Tout ce beau monde finit par converger en Guyane...
Dans un style semi-réaliste, Yves Urbain met en images cette histoire bien sympathique dont on attend la fin car l'album s'achève sur un cliffhanger de bon aloi. Qui plus est, de nombreux personnages réels se sont glissés dans l'histoire, dont le moindre n'est pas Stan Prozak lui-même, grand gourou du gang qui n'a pas le rôle le plus gratifiant.
Comme à son excellente habitude, Le Gang complète l'histoire par un making of et une interview des auteurs.
Vous pouvez retrouver tout ce beau monde dans les multiples salons qu'ils écument de leur vivifiante présence ou commander :
Le Gang
29 allée du Parc Royal
06400 CANNES

Dominik


Tags : Le Gang, Love's Power, Yves Urbain, Sticky "Hell" Gong, Tara, Alex, Woufi, Stanilas Prozakowich, Philippe Hillaire, bd, bande dessinée, humour, making of, Guyane, cliffhanger, album cartonné, interview, making of, salons BD
Partager cet article
Repost0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 08:54
Clair de Lune continue de nous redonner notre quota de fumetti. Cette fois, c'est encore Tex Willer qui nous revient avec l'album "Mescaleros !" reprenant les épisodes 458, 459 et 460 de la série normale.
Après "Le prophète Hualpai", "Le chasseur de fossiles" et "Sang sur le Colorado", c'est un scénario de Mauro Boselli et des dessins de l'omniprésent
José Ortiz.Tags : Tex Willer, Mescaleros !, L'or du Sud, le prophète Hualpai, Les chasseurs de fossiles, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz, Mauro Boselli
L'histoire commence avec la jolie Elizabeth Starrett rejoignant son officier de fiancé Eddie Parkman à Fort Apache. A son arrivée, elle est surprise de ne pas le voir. Il est en expédition car les indiens sont en pleine révolte. A la petite réception qui est donnée en son honneur, Elizabeth se dispute avec Laredo le scout de Fort Apache car ils n'ont pas la même façon de voir le danger qui les entoure. Pendant ce temps Tex et Tiger projettent justement d'aller rendre visite au vieux chef Cardona qui est à deux doigts de rejoindre Chunz le Mescalero qui excite tous les indiens contre les blancs. Il espère pouvoir le ramenr du côté de la paix.
Malheureusement, Elizabeth est agressée par les hommes de Chunz et elle ne doit la vie sauve qu'à l'intervention de Tex et de Tiger. Nos deux amis se rendent alors compte que le fiancé d'Elizabeth n'est pas étranger à la révolte des indiens de par ses manières brutales...
Mauro Boselli nous montre qu'il est aussi à l'aise avec le western qu'avec les vampires de Dampyr. Une vraie bonne histoire comme on les aime.
Un bon moment de BD pour plus de 300 pages de bande dessinée à 12 euros.

Dominik

Tags : Tex Willer, Mescaleros !,  L'or du Sud, le prophète Hualpai, Les chasseurs de fossiles, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz, Mauro Boselli
Partager cet article
Repost0
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 10:26
Clair de Lune continue de nous redonner notre quota de fumetti. Cette fois, c'est encore Tex Willer, le héros de bande dessinée ayant connu le plus de planches de tous les temps (60 ans avec un rythme mensuel de plus de 100 planches, je ne vois pas qui pourrait en dire autant !).Tags : Tex Willer, L'or du Sud, le prophète Hualpai, Les chasseurs de fossiles, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz
Après "Le prophète Hualpai", "Le chasseur de fossiles" et "Sang sur le Colorado", c'est "L'or du Sud", reprise du Tex Maxi N°3 paru en 1999 chez Bonelli. Le scénario
est signé par Antonio Segura tandis que José Ortiz est au dessin. Il semblerait d'ailleurs que l'éditeur ait une certaine tendresse pour Ortiz car ce n'est pas un des dessinateurs les plus usuels du Ranger, mais on le retrouve très souvent dans les albums publiés en France.
Alors que Tex Willer et Kit Carson emmène un prisonnier à fort Smith en Arkansas, une évasion violente a lieu. Les évadés sont des complices du capitaine Franklin Buchanan, ex-officier de l'armée sudiste. Ses complices sont des membres du Klu-Kux-Klan. Réunis autour d'une idéologie commune, ils projettent d'aller chercher l'or que Buchanan a caché avant de se faire prendre. Pourtant, rapidement, des divergences apparaissent entre Buchanan et Portman, le chef des hommes du Klan sur la conduite à tenir.
Au fort Smith, Tex et Kit décident de poursuivre les évadés. Le caporal Isaia, un soldat noir choisit de les accompagner.
On suivra donc les deux groupes jusqu'au moment où ils se rejoindront. Les relations entre l'officier sudiste idéaliste et l'homme du Klan plus vénal sont bien menés, tout comme le rôle tenu par Isaia, le courageux caporal noir. Un bon moment de BD pour plus de 300 pages de bande dessinée à 12 euros.

Dominik

Tags : Tex Willer, L'or du Sud, le prophète Hualpai, Les chasseurs de fossiles, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz
Partager cet article
Repost0
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 11:58
Comme je vous le disais dans mon article sur l'expo Tarzan,Tags : Jean-Jacques Gabut : ce jour là, j'ai acheté le livre de Jean-Jacques Gabut : "L'âge d'or de la BD : Les journaux illustrés 1934-1944". Oui, je sais, le titre est à rallonge, mais il a le mérite d'expliquer de quoi ça parle avec précision.
J'aime beaucoup la BD, mais j'avoue qu'avant les années 60, mes connaisances s'étiolent. Sans doute une histoire de génération, mais aussi de goût. Les Bd de cette époque ne me passionnent guère. L'ouvrage est de belle facture : 190 pages, 26 x 35 cm, soit proche des illustrés dont il parle par ailleurs. Papier glacé, tout en couleurs, je m'attendais à un prix à l'avenant, mais pour 30 euros, c'est franchement raisonnable.
L'ouvrage détaille par le menu l'ensemble des journaux de cette période qui ont fait le bonheur de toute une génération. On découvre les premiers pas en France de Tarzan, mais aussi Flash Gordon, Superman, Mandrake le magicien, les facétieux Pim Pam Poum, l'énigmatique Fantôme du Bengale, Popeye le marin et bien d'autres moins connus. D'une manière générale, l'auteur a choisi de suivre un ordre chronologique, mais journal par journal. Il évoque autant le contenu que l'historique et on y apprend mille choses.
C'est une vraie mine d'or pour le passionné de BD et je le recommande à tous.

Dominik


Tags : Jean-Jacques Gabut : "L'âge d'or de la BD : Les journaux illustrés 1934-1944", Tarzan, Flash Gordon, Superman, Mandrake le magicien, Pim Pam Poum, Fantôme du Bengale, Popeye le marin, le journal de Mickey, Hurrah!, Robinson, Hop là, Jim la jungle, bd, bande dessinée, comics US, avant guerre
Partager cet article
Repost0
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 11:39
Dimanche dernier, j'étais à Paris et je me suis dit que je pourrais aller faire un tour à l'expo Tarzan du musée des Arts Premiers au quai Branly.Tags : expo Tarzan du musée des Arts Premiers au quai Branly, Burne Hogarth, Harold Foster, bd, bande dessinée, comics US, cinéma, film, Johnny Weissmuller, Cheeta, Jane, Afrique, Rex maxon, Joe Kubert, Christophe Lambert, Lord Greystoke, tarzanide, petit format, Akim, Zembla
On m'avait prévenu que l'entrée n'en était pas donnée, mais j'avais vraiment envie d'y aller. Tarzan est l'archétype de la culture populaire que je défends et il a une longue carrière en bande dessinée. Quelle ne fut pas ma surprise en arrivant de voir que l'entrée était gratuite comme tous les premiers dimanche du mois. Une heureuse initiative dont j'ai profité sans préméditation.
L'exposition en elle-même est située à l'étage. Elle explore tous les domaines où Tarzan s'est illustré. On voit donc des romans d'Edgar Rice Burroughs en anglais, mais également dans diverses langues (français, allemand etc.). N'oublions pas que Tarzan est avant tout une création littéraire, même si c'est dans le domaine du pulps.
Très rapidement, le seigneur de la jungle a été adapté en bande dessinée et l'on découvre de nombreuses planches originales de ses principaux dessinateurs : Harold Foster (qui s'est ensuite distingué par son Prince Valiant), l'inoubliable Burne Hogarth, le méconnu Rex Maxon, mais aussi Joe Kubert (créateur de Sergent Rock). Nous avons droit également à quantité de journaux illustrés de l'époque et même quelques petits formats indiquant à quel point Tarzan a créé un vaste mouvement de fonds dans le domaine des seigneurs de la jungle. On les appelle plus communément les tarzanides et les plus célèbres en France sont Akim et Zembla. Nous avons donc droit à quelques exemplaires de ces BD ainsi que quelques autres comme Kalar, Jim la jungle ou même Yéti !!!
Naturellement, le cinéma n'est pas oublié et l'expo est parsemée d'extraits de films de toutes les époques, certains frisant le ridicule, mais la nostalgie aidant...Tags : expo Tarzan du musée des Arts Premiers au quai Branly, Burne Hogarth, Harold Foster, bd, bande dessinée, comics US, cinéma, film, Johnny Weissmuller, Cheeta, Jane, Afrique, Rex maxon, Joe Kubert, Christophe Lambert, Lord Greystoke, tarzanide, petit format, Akim, Zembla
On y revoit avec plaisir Johnny Weissmuller, mais également des tas d'autres Tarzan plus ou moins crédible. On découvre aussi que Cheeta est une invention du cinéma, Cheeta signifiant d'ailleurs "léopard" dans la langue imaginaire de Burroughs. Le Tarzan du cinéma est aussi plus primitif que dans les autres supports, une constante qui disparaîtra avec le Greystoke interprété par Christophe Lambert.
Il manque peut-être quelques parodies comme "La honte de la jungle" et les dessins animés dont celui de Disney (ou alors, j'ai mal vu), mais l'exposition est vraiment bien faite et je la conseille à tous (surtout les premiers dimanche du mois !).
En sortant, à la boutique, j'ai acheté : "L'âge d'or de la BD : les journaux illustrés 1934-1944", un ouvrage que j'ai dévoré et dont je vous parlerai prochainement.

Dominik


Tags : expo Tarzan du musée des Arts Premiers au quai Branly, Burne Hogarth, Harold Foster, bd, bande dessinée, comics US, cinéma, film, Johnny Weissmuller, Cheeta, Jane, Afrique, Rex maxon, Joe Kubert, Christophe Lambert, Lord Greystoke, tarzanide, petit format, Akim, Zembla
Partager cet article
Repost0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 08:52
Juste après le concert du Stade de France, je me suis dit qu'à Bercy, Tags : Depeche Mode, Tour of the Universe 2009, concert Stade de France 27 juin 2009, Bercy 19 janvier 2010, Mute records, Sound of the Universe, David Gahan, Martin Gore, Andrew Fletcher, réservation, Wrong, single, album, musique, techno-pop, Alan Wilder, Vince Clarke, Playing the angelc'était tout de même mieux pour les voir. J'attendais donc avec une certaine impatience de les voir revenir sur ce terrain de jeux plus familier. Je dois avouer que j'imaginais attendre longtemps, très certainement pour leur prochaine tournée... dans plusieurs années !
A peine revenu au train-train habituel du boulot que des collègues me signalaient que Depeche Mode avait ajouté un concert à Bercy dans leur tournée pour le 19 janvier 2010.
Ni une, ni deux, j'ai sauté sur internet pour réserver deux places pour ce futur spectacle. Les prix oscillent entre 54 et 64 euros (en principe), mais ça part vite alors si vous êtes intéressés, ne perdez pas trop de temps car la contenance de Bercy est bien moindre que celle du Stade de France.

Dominik


Tags : Depeche Mode, Tour of the Universe 2009, concert Stade de France 27 juin 2009, Bercy 19 janvier 2010, Mute records, Sound of the Universe, David Gahan, Martin Gore, Andrew Fletcher, réservation, Wrong, single, album, musique, techno-pop, Alan Wilder, Vince Clarke, Playing the angel
Partager cet article
Repost0