Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 08:08
Peut-être connaissez-vous la série télévisée Dexter. Si c'est le cas, jetez-vous sur les romans qui ont inspiré la série, vous vous régalerez. Après avoir lu : "Ce cher Dexter", repris plutôt fidèlement par la saison 1 de la série, je me suis Tags : Dexter revient ! Jeff Lindsay, le passager noir, roman, thriller, serial killer, justicier, Kyle Chutsky, Sergent Doakes, docteur Danco, Deborah, police de Miami, Sylvie Lucas, Points Thriller, Canal+, série TV, Panama, Salvador, Rita, Astor, Codyengouffré dans le deuxième volume intitulé : "Dexter revient !" (après avoir été publié sous le titre : "Le passager noir"). Le roman fait 316 pages et il est traduit par Sylvie Lucas. Après la fin du premier tome, l'un des personnages principaux de la série mourait, il fallait donc continuer sans lui et les deux (roman/série) divergent plus nettement. La trame est complètement différente, même si on retrouve la plupart des personnages et même si Deborah tombe aussi amoureuse de l'enquêteur venu en renfort. Pour le reste, je pénétrais en terrain inconnu.
A la fin du précédent opus, Dexter laissait échapper son propre frère serial killer et Deborah découvrait son vrai visage. Depuis, la soeur adoptive de Dexter est passée à la Criminelle et la police de Miami est confronté à un autre malade qui ne peut toutefois être appelé serial killer car il ne tue pas ses victimes. Pourtant, croyez-moi, je suis persuadé qu'elles auraient préféré. En effet, ce monstre se "contente" de les découper en morceau, membre après membre. Il y ajoute les lèvres, la langue et tout ce qui peut se découper, mais il s'ingénie à laisser ses proies en vie, bien qu'elle sombre dans une folie dûe à l'insupportable de ce qu'on leur a fait endurer.
A la première victime, le sergent Doakes appelle à la rescousse Kyle Chutsky, un inspecteur d'une agence indéterminée de Washington. La police locale est déchargée de l'affaire et seule Deborah est affectée à Chutsky comme agent de liaison. Très rapidement, une histoire de coeur se nouent entre eux. Chutsky lui apprend que le monstre sanguinaire s'appelle le docteur Danco. Ils se sont connus autrefois au Salvador où ils ont commis les pires atrocités au nom de la raison d'état. Doakes était aussi de la partie.
Pendant ce temps, Dexter passe de plus en plus de temps avec Rita pour parfaire sa couverture car Doakes le surveille de très près, l'empêchant de poursuivre sa quête de justice meurtrière.
Quand Danco enlève Chutsky, Deborah est aux abois et implore Dexter et Doakes de l'aider à le sauver. Les frères ennemis se sont trouvés un adversaire en commun...
Ce volet est plus sombre que le précédent et certaines scènes sont assez gores. Néanmoins, l'histoire est bien ficelée et le personnage central toujours aussi bien campé. On retrouve quelques bribes de la série, mais l'essentiel de l'intrigue est complètement différente. Rita et ses enfants occupent une place plus importante et Dexter découvre que Cody, le fils de Rita, a les mêmes instincts que lui, ce qui crée un lien encore plus fort entre eux...

Dominik


Tags : Dexter revient ! Jeff Lindsay, le passager noir, roman, thriller, serial killer, justicier, Kyle Chutsky, Sergent Doakes, docteur Danco, Deborah, police de Miami, Sylvie Lucas, Points Thriller, Canal+, série TV, Panama, Salvador, Rita, Astor, Cody
Partager cet article
Repost0
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 12:31
Au hasard d'un vide-grenier, je suis tombé sur cet album de BD rééditant des Tags : Science fiction Weird fantasy, bd, bande dessinée, comics, EC Comics, Wallace Wood, Wally Wood, Jack Kamen, Joe Orlando, Al Williamson, Frazetta, contes de la crypte, sf, B. Elder, biographies, Xanadu, Zenda éditionshistoires de science-fiction de EC Comics. Pour quelques euros, j'ai donc eu le plaisir de découvrir des histoires de Wallace Wood (L'exilé !), Al Williamson (By George !!), Jack Kamen (Ce qu'il vit ! et Celui qui attend !), Joe Orlando (Revulsion !) ou B. Elder (La tête de l'emploi). Six petites histoires de 8 pages avec une chute plus ou moins inattendue. Bien entendu, les histoires ont un peu vieillie, mais il reste le talent de ces formidables artistes et un scénario qui reste amusant ou surprenant.
Qui plus est, on a droit aux biographies de Joe Orlando et Jack Kamen ainsi qu'à deux couvertures originales de l'époque.
En bref, ce n'est certainement pas l'album du siècle, mais il apporte un bon moment de lecture à tous les amateurs de SF ou d'étrange dans la lignée des Contes de la Crypte.
Par contre, ne vous y trompez pas, Frazetta n'est pas au sommaire malgré sa présence alléchante sur le bandeau de la couverture !

Dominik


Tags : Science fiction Weird fantasy, bd, bande dessinée, comics, EC Comics, Wallace Wood, Wally Wood, Jack Kamen, Joe Orlando, Al Williamson, Frazetta, contes de la crypte, sf, B. Elder, biographies, Xanadu, Zenda éditions
Partager cet article
Repost0
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 15:43
Je continue ma lecture des recueils Spirou. Le 304 reprend les N°3664 à 3670 du 2 juillet au 13 août 2008. Alors quoi de neuf chez Spirou ?Tags : Spirou, recueil N°304, bd, bande dessinée franco-belge, Lucky Luke, rené Goscinny, Morris, Zarla, Hydromel, Gully, Dodier, Pierre Makyo, Les démons d'Alexia, Tamara, Nelson, Les Psy, les femmes en blanc, Mélusine, Raoul scénariste de choc, Raoul Cauvin, Katz, Ingmar, Givrés, humour, strips
Derrière une couverture du Petit Spirou, on a la suite et la fin de l'album des Tuniques Bleues : "Des bleus dans le brouillard". On a l'excellente reprise d'une vieille histoire de Lucky Luke signée René Goscinny et Morris : "Les Dalton dans le blizzard". On a également la suite des aventures de Zarla : "Le dragon blanc". Zarla est une petite aventurière qui est persuadé d'être dotée d'une grande force alors que c'est Hydromel, son chien dragon-Bull qui se transforme en monstre imbattable. Zarla part à la recherche de son père avec Hydromel, mais les circonstances les séparent. J'adore cette histoire magnifiquement dessinée et avec un scénario aventureux et tendre. Une vraie réussite !
On a aussi "Les vengeurs d'injures", nouvelle aventure de Gully. Un personnage que je ne connaissais pas et qui m'a l'air bien sympathique par Dodier l'auteur de Jérôme K. Jérôme Bloch. Je ne cite pas tout le contenu car il est trsè riche, mais ne passons pas à côté des Démons d'Alexia : "Le sang de l'ange" mêlant toujours aussi astucieusement enquêtes et paranormal par une sorcière cherchant sa voie !
Bien sûr, toujours autant d'humour avec quantité de séries humoristiques comme Tamara, Nelson, Les Psy, Les femmes en blanc, Mélusine, Raoul scénariste de choc (se moquand gentiment de Raoul Cauvin la star de Spirou), Katz, Ingmar, Givrés et j'en passe..
Vivement le prochain !

Dominik


Tags : Spirou, recueil N°304, bd, bande dessinée franco-belge, Lucky Luke, rené Goscinny, Morris, Zarla, Hydromel, Gully, Dodier, Pierre Makyo, Les démons d'Alexia, Tamara, Nelson, Les Psy, les femmes en blanc, Mélusine, Raoul scénariste de choc, Raoul Cauvin, Katz, Ingmar, Givrés, humour, strips
Partager cet article
Repost0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 17:29
Je vais vous parler d'une autre BD qui m'a marqué étant gosse. Non, il ne s'agit pas de Tintin, Astérix ou Lucky Luke, mais de Kronos. Il est bien possible que vous ne connaissiez pas alors je vais tâcher d'éclairer votre lanterne.Tags : Kronos, Tintin, Astérix, Lucky Luke, BD, bande dessinée, fumetti, Il Monello, Il Intrepido, Kronos l'uomo della seconda preistora, Loredano Ugolini, Universo, sagédition, Titi Poche, Rintitin et Rusty, Tête de Fer, robot nu

KRONOS est une série italienne parue dans l'hebdomadaire "Il Monello" et/ou "L'INTREPIDO" entre 1971 et 1973 sous le titre de "Kronos L'uomo Della Seconda Preistora". Le dessinateur est Loredano Ugolini.

En France, le personnage a eu sa propre revue chez Sagédition le temps de 8 numéros avant de migrer temporairement dans la revue Rintintin et Rusty puis de s'établir dans Titi Poche du N°16 au N°30.

Kronos vit dans un monde post-apocalyptique revenu à la préhistoire. Dans le 1er épisode (in Kronos N°1, réédité dans Titi Poche N°16), on voit comment il est banni de sa tribu parce qu'il est différent et de ce fait, accusé des malheurs du groupe. Il part donc visiter ce monde étrange où subsistent quelques vestiges du passé. Il y rencontrera Tête de Fer le robot et quelques autres personnages ou tribus étranges. Partout où il passe, il est confronté à l'incompréhension et à la violence. Il découvre également qu'auparavant le monde a connu une ère plus moderne et le lecteur se pose la question de savoir pourquoi ce retour primitif, même si on se doute qu'il y a de l'apocalypse nucléaire là dessous.

Le dernier épisode paru dans Titi Poche N°30 ne nous fournit pas les réponses à nos questions, ni même la fin de la saga. Dommage et frustrant.

 

Dominik

Tags : Kronos, Tintin, Astérix, Lucky Luke, BD, bande dessinée, fumetti, Il Monello, Il Intrepido, Kronos l'uomo della seconda preistora, Loredano Ugolini, Universo, sagédition, Titi Poche, Rintitin et Rusty, Tête de Fer, robot nu
Partager cet article
Repost0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 09:26
Clair de Lune continue de nous redonner notre quota de fumetti. Cette fois, c'est encore Tex Willer, le héros de bande dessinée ayant connu le plus de planches de tous les temps (60 ans avec un rythme mensuel de plus de 100 planches, je ne vois pas qui pourrait en dire autant !).
Après "Le prophète Hualpai", et "Le chasseur de fossiles", il s'agit de "Sang sur le Colorado", reprise du Tex Spécial N°13 paru en 1999 chez Bonelli. L'histoire présentée est signée par Claudio Nizzi au scénario et Ivo Milazzo pour le dessin. Si Nizzi est devenu depuis plusieurs années le principal scénariste du fameux ranger, Ivo Milazzo s'est surtout fait connaître par la création de Ken Parker, connu en France sous le nom de Scotty Long Rifle.Tags : Tex Willer, Sang sur le Colorado, Les chasseurs de fossilesClair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz, Ivo Milazzo, Tex Speciale N°21
A Silver Creek, dans la région minière du Colorado, la famille MacLean règne en maîtresse sur la petite ville et seuls les exploitants de Carbon Valley leur résistent encore en ne voulant pas céder leurs concessions. Du coup, Guy McLean, qui a repris l'exploitation d'Howard, son père en mauvaise santé, use de tous les moyens pour les brimer et les contraindre à la reddition. C'est pourquoi Ray, un mineur ami de Tex l'a appelé à la rescousse. Malheureusement, Kit Willer et Tiger Flash sont pris dans une rixe dans le saloon de Silver Creek. Tiger est contraint de fuir tandis que Kit tue un homme en légitime défense, mais tout le monde prétend qu'il est l'agresseur. Il se retrouve donc derrière les barreaux et après un simulacre de justice, condamné à mort...
Tex doit donc déjà sauver son fils et tenter ensuite de venir en aide à son ami.
Par dessus cette trame assez classique, viennent se greffer plusieurs sous-intrigues comme le conflit de génération au sein de la famille MacLean, une histoire d'enfant caché qui aura un rôle important, une histoire d'amour impossible etc.
En résumé, une excellente histoire d'aventures même si les héros monolithique comme Tex ne sont pas mes préférés. On appréciera également le portrait et l'interview d'Ivo Milazzo en début d'ouvrage ainsi que l'article historique sur les villes de l'Ouest nées de la ruée vers l'or. Certains seront surpris par le trait un brin dépouillé de Milazzo, mais personnellement, j'aime assez. Au final,
plus de 240 pages de bande dessinée à 12 euros.

Dominik

Une autre chronique de cet album

Tags : Tex Willer, Sang sur le Colorado, Les chasseurs de fossilesClair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz, Ivo Milazzo, Tex Speciale N°21
Partager cet article
Repost0
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 07:25
Harlan Draka est de retour en librairie avec le cinquième volume de Dampyr.Tags : Dampyr N°5, Bonelli, Clair de Lune, Encre de Chine, BD, Bande dessinée, fumetti, manga, vampire, sorcière, Harlan Draka, Tesla, Kurjak, Omulu, Vathek, Afrique du Sud, Namibie, racisme, noirs, blancs, police, Prague, Nikolaus, Amsterdam, cinéma, chevaliers teutoniques, Vlad Tepes, Dracula, Roumanie, Transylvanie, Bram Stoker Comme d'habitude, nous avons droit à deux épisodes de la série originales, soit rien moins que 192 pages de bande dessinée en noir et blanc.
On retrouve donc Harlan Draka le dampyr (tueur de vampires) et ses amis Kurjak, l'ex-soldat yougoslave et Tesla, la non-morte, en Transylvanie. Harlan fait lire à Tesla un roman à l'eau de rose racontant l'histoire d'amour d'une rebelle irlandaise rencontrant un vampire ressemblant beaucoup au père d'Harlan !
Sur cette base, Harlan a décidé ce chercher son père en Roumanie et plus particulièrement en Transylvanie, royaume mythique des vampires de légendes. Cette idée un peu fantaisiste fait douter Tesla, mais quand elle est agressée par deux brutes faisant partie des "Loups Bleus", un groupuscule néo-nazi à la recherche d'une arme mythique détenue par les Chevaliers Teutoniques, elle se dit qu'ils ne sont peut-être pas sur une mauvaise piste. C'est pourquoi ils parcourent les sept villes roumaines fondées par les descdendants de ses fameux chevaliers...
Encore une fois, une histoire sombre, bien menée par Mauro Boselli et illustrée par Luca Rossi. Le récit oscille sans cesse entre le passé et le présent jusqu'au moment où les deux se rejoignent...
N'hésitez pas à découvrir Dampyr !

Dominik

Dampyr N°4

Dampyr N°3

Dampyr N° 2

Dampyr N°1

Tags : Dampyr N°5, Bonelli, Clair de Lune, Encre de Chine, BD, Bande dessinée, fumetti, manga, vampire, sorcière, Harlan Draka, Tesla, Kurjak, Omulu, Vathek, Afrique du Sud, Namibie, racisme, noirs, blancs, police, Prague, Nikolaus, Amsterdam, cinéma, chevaliers teutoniques, Vlad Tepes, Dracula, Roumanie, Transylvanie, Bram Stoker
Partager cet article
Repost0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 11:16
Il y a quelques temps, je vous avais parlé de la série télévisé : DEXTER. Ce serial-killer travaillant comme expert médico-légal à la police criminel de Miami. Cette excellente série est une adaptation des thrillers de Jeff Lindsay dont "Ce cher Dexter" est le premier volume. Etant de nature curieuse, j'ai décidé de lire au moins le premier volume.Tags : Ce cher Dexter, Jeff Lindsay, roman, Thriller, Série télévisée, tv, américaine, Miami, serials killers, police criminelle, Deborah Morgan, Dexter Morgan, Harry Morgan, Rita, Doakes, Laguerta, Battista, Mazuka, tueur de glace? poupée Barbie
C'est une expérience asseze étonnante quand on a déjà vu la série car la saison adapte assez fidèlement ce roman. On se retrouve donc pris entre un sentiment de déjà-vu et une curieuse sensation de changement. Un peu comme si vous rentriez chez vous et que certains objets avaient changé de place.
Dexter Morgan est donc expert en projection de tâches de sang à la police criminelle de Miami. Sa demi-soeur, Deborah, est aux moeurs, mais ne rêve que d'intégrer la Crim pour imiter son père. pour ce faire, elle compte sur l'aide de Dexter qui a un flair incroyable pour comprendre le comportement des serial-killers. Il faut dire que c'en est un aussi, mais il ne tue que les autres criminels pour respecter le "code" de son père adoptif Harry. Pourtant, quand un nouveau tueur s'en prend à des prostitués pour les découper en morceaux sans laisser la moindre trace de sang, Dexter ne peut s'empêcher d'être admiratif. Pire encore, le tueur en question joue avec lui et lui semble bien familier. Et si c'était Dexter lui-même le coupable ?
Le livre se termine sur une différence assez notable avec la série et je suis curieux de savoir comment l'auteur a orienté la suite car cela diverge forcément avec la mort d'un des principaux protagonistes. On pourra dire aussi que certains personnages de la série sont très en retrait par rapport au feuilleton. Rita, sa fiancée, n'apparait que deux fois. Doakes est présent, mais il est en retrait. Battista et Mazuka ne font que des apparitions. Même Harry est moins présent. Le roman est plus centré sur Dexter et sa soeur. Néanmoins, une bonne lecture que je vous conseille que vous ayez vu la série ou non...

Dominik


Tags : Ce cher Dexter, Jeff Lindsay, roman, Thriller, Série télévisée, tv, américaine, Miami, serials killers, police criminelle, Deborah Morgan, Dexter Morgan, Harry Morgan, Rita, Doakes, Laguerta, Battista, Mazuka, tueur de glace? poupée Barbie, Points
Partager cet article
Repost0
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 19:16
Je vais vous parler d'une BD vraiment pas connue, mais que j'ai lue étant môme : Milord Justice. Tags: Milord Justice, éditions de Poche, BD petit format, bande dessinée de kiosques, Milord, Max Buker, Paolo Piffarerio, Luciano Secchi, Luigi Corteggi, Edouard Grinn, justicier masqué, editoriale Corno MilanJ'avais le numéro 1, mais je ne savais pas combien il y avait de numéros au total. Après plusieurs années, j'ai finalement découvert qu'il n'y rn avait eu que deux. Voici donc le fruit de mes recherches en la matière :

Milord Justice est une revue mensuelle des Éditions de Poche. 2 numéros de janvier 1969 à février 1969. 1 recueil. Format : 11,5 x 17,5 cm. On trouve également d'autres histoires comme Archie ou Jeff Cobb au N° 2, Sam Taylor etc. Dans le numéro 1 était également proposé une nouvelle policière de Franck Sauvage.

 

La série principale :

MILORD JUSTICE Série italienne appelée "Milord" parue d'avril à novembre 1968 sur 10 numéros aux éditions Corno par le scénariste Max Bunker (Luciano Secchi) et le dessinateur Paolo Piffarerio sous le pseudonyme de Paul Payne. Couvertures originales de Luigi Corteggi.

Tags: Milord Justice, éditions de Poche, BD petit format, bande dessinée de kiosques, Milord, Max Buker, Paolo Piffarerio, Luciano Secchi, Luigi Corteggi, Edouard Grinn, justicier masqué, editoriale Corno MilanL'histoire

Edouard Grinn est un un gentil-homme désargenté. Il prit l'identité de Milord Justice en essayant de sauver la vie du justicier, mourant dans ses bras. Le vrai Milord Justice lui demanda de perpétuer l'existence de ce personnage et de continuer d'exister pour châtier les profiteurs et les bandits. Edouard accepta. Dès lors, il endosse à son tour le costume du héros masqué.Tags: Milord Justice, éditions de Poche, BD petit format, bande dessinée de kiosques, Milord, Max Buker, Paolo Piffarerio, Luciano Secchi, Luigi Corteggi, Edouard Grinn, justicier masqué, editoriale Corno Milan

 

En Italie : Milord n°1 d'avril 1968 au n°10 de novembre 1968. Editoriale Corno Milan.

  • Milord
    • N°1 : Un ballo in maschera (29/04/1968)
    • N°2 : L'uomo dal principe di galles (13/05/1968)
    • N°3 : Sfida a scotland yard (27/05/1968)
    • N°4 : La casa del dottor jeckyll (10/06/1968)

 

D'autres infos :

Dominik

Tags: Milord Justice, éditions de Poche, BD petit format, bande dessinée de kiosques, Milord, Max Buker, Paolo Piffarerio, Luciano Secchi, Luigi Corteggi, Edouard Grinn, justicier masqué, editoriale Corno Milan
Partager cet article
Repost0
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 07:59
Le jour de son mariage, la jeune Susan Murphy reçoit sur la tête... une météorite qui la transforme en un monstre de plus de 20 mètres. L'armée entre promptement en action, neutralise la géante
et l'incarcère dans une prison top secrète. Rebaptisée Génormica, Susan fait connaissance avec ses compagnons d'infortune : le brillant Dr Cafard, à tête d'insecte, l'hybride macho de singe et de poisson appelé Maillon Manquant, l'indestructible et gélatineux BOB et le gigantesque Insectosaure.
L'heure de la délivrance ne tarde pas à sonner pour tous ces Monstres, car voici qu'un mystérieux et maléfique robot, venu d'une lointaine galaxie, se pose sur notre planète et se met à y causer de sérieux dégâts. Le Président, cédant aux pressions du général W. Putsch, décide alors d'enrôler les Monstres pour contrer les envahisseurs et sauver le monde civilisé d'une destruction imminente...
Si ce n'est pas le meilleur des Dreamworks, c'est assurément un bon moment de cinéma en famille. Si c'est le général qui s'appelle W. Putsch, le président des Etats-Unis est crétin à souhait rappelant un autre Dabeuliou de sinistre mémoire. Certaines scènes sont franchement hilarantes, mais l'ensemble manque un peu de constance. Et puis, la fin ne cède pas trop aux sirènes du happy end traditionnel, ce qui nous change un peu dans les dessins animés Dreamworks. On appréciera aussi le fiancé de Susan Murphy en égoïste invétéré ne pensant qu'à sa carrière, BOB le gélatineux gentil inspiré par le Blob bien moins sympa du film d'horreur, Insectosaure qui est le cousin germain de tous les monstres géants japonais, le Dr Cafard, prototype du savant fou, mais en moins méchant, Maillon Manquant qui a pris des cours de savoir-vivre cheze Aldo Maccione et plein d'autres personnages du même acabit.

Sinon, attendez la sortie en DVD, ce n'est pas mal non plus !

Dominik


Tags : cinéma, Pixar, Disney, Monstres contre Aliens, SF, science fiction, humour, invasion extraterrestre, Docteur Cafard, BOB, Maillon Manquant, Génormica, Susan Murphy, W. Putsch, Insectosaure, humour, film d'animation, dessin animé, 3D, Aldo Maccione, Blob, savant fou
Partager cet article
Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 10:14
Depuis la fin des petits formats Semic, je me suis mis à la lecture des albums Spirou. 8 numéros de cette revue mythique pour 12 €, cela fait un paquet de bonne lecture pour une somme très raisonnable.Tags : Spirou, bd franco-belge, bande dessinée, humour, l'agent 212, Pierre Tombal, Tamara, Garage isidore,Game Over, Nelson (le diablotin en strips), le petit Spirou (que j'aime mieux que le grand personnellement), les Psy, Zapping génération, Adostars, les femmes en blancs, Cédric, Mélusine, Katz, Animal lecteur, parker et Badger, Manager mode d'emploi, cupidon,
Au sommaire de l'album 303, une couverture de Tamara, un personnage que j'aime bien et que j'ai décliné récemment dans L'avis des Héros d'ailleurs.
Au chapitre des histoires à suivre, "Des bleus dans le brouillard", une excellente aventure des Tuniques Bleues, la fin de "Seul" (Le clan du requin), Ingmar le preux, une aventure de ce viking trouillard et de son frère costaud, mais sans cervelle, fils du chef du clan. La vie fantastique de Napoléon Tran : Mon pépé est un fantôme. Cette histoire d'enfant divorcé qui voit arriver dans sa vie le fantôme de son grand-père qui a la charge de réconcilier ses parents. Le royaume, Jacques le petit lézard géant (histoire délirante de Libon).
On n'oublie pas les gags et séries humoristiques avec l'agent 212, Pierre Tombal, Tamara, Garage isidore,Game Over, Nelson (le diablotin en strips), le petit Spirou (que j'aime mieux que le grand personnellement), les Psy, Zapping génération, Adostars, les femmes en blancs, Cédric, Mélusine, Katz, Animal lecteur, parker et Badger, Manager mode d'emploi, cupidon et j'en passe...
Si vous aimez la BD franco-belge et l'humour, c'est vraiment un bon choix. Evidemment l'inconvénient d'acheter en albums, c'est qu'on n'a pas les suppléments du journal et on lit tout avec 6 mois de retard, mais c'est quand même plus pratique à ranger dans une bibliothèque...

Dominik


Tags : Spirou, bd franco-belge, bande dessinée, humour, l'agent 212, Pierre Tombal, Tamara, Garage isidore,Game Over, Nelson (le diablotin en strips), le petit Spirou (que j'aime mieux que le grand personnellement), les Psy, Zapping génération, Adostars, les femmes en blancs, Cédric, Mélusine, Katz, Animal lecteur, parker et Badger, Manager mode d'emploi, cupidon, "Des bleus dans le brouillard", Les Tuniques Bleues, Seul, Le clan du requin, Ingmar le preux, La vie fantastique de Napoléon Tran : Mon pépé est un fantôme, Le royaume, Jacques le petit lézard géant, Libon, Raoul Cauvin
Partager cet article
Repost0