Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 15:44
Je vais vous parler du tome 4 de cette série de western mâtiné de fantastique, intitulé : Windigo.Tags : Esprit du Vent du N°4, Magico Vento, Windigo, éditions Bonelli, Fumetti, BD, bande dessinée, western, fantastique, shaman, cowboy, Mosquito, Gianfranco Manfredi, Pasquale Frisenda, Horizons lointains
L'histoire commence dans le Grand Nord de l'Amérique avec une expédition d'Hackler guidée par l'indien Langue Juste. Quand ce dernier découvre des traces immenses, il avertit ses compagnons qu'il s'agit du Windigo et qu'il faut fuir immédiatement sous peine de mourir. Comme il n'est pas entendu, il décide de s'en aller seul. A peine a-t-il traversé la rivière glacé qu'il est accueilli par Petite Roche un shaman nain et trois jeunes indiennes. Le shaman lui donne une boisson pour le réchauffer, mais elle sert surtout à asservir son esprit.
Pendant ce temps, Esprit du Vent et son ami Poe traverse une tempête neige. Pour échapper à  la tourmente, ils se réfugient dans un wigwam désert. Ned s'aperçoit rapidement qu'ils sont chez un shaman Ojibways, ennemis jurés des Sioux, et que l'accueil ne sera pas chaleureux.
En fait, ils sont chez Petite Roche et ce dernier cherche à s'emparer de l'esprit des intrus comme il l'a fait pour Langue Juste. Comme Esprit du Vent est trop coriace pour lui, il l'envoie chasser le Windigo pendant que Poe récupère...
Encore une fois, une histoire passionnante et cruellement bien construite Par Gianfranco Manfredi et dessiné par Pasquale Frisenda. Du grand art !

Dominik

Aller feuilleter les premières pages sur le site de Mosquito :

Tags : Esprit du Vent du N°4, Magico Vento, Windigo, éditions Bonelli, Fumetti, BD, bande dessinée, western, fantastique, shaman, cowboy, Mosquito, Gianfranco Manfredi, Pasquale Frisenda, Horizons lointains
Partager cet article
Repost0
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 09:36
Je vais vous parler du tome 3 de cette série de western mâtiné de fantastique, intitulé : Torches humaines.
L'histoire commence à Toledo dans le Wyoming. Un soir, un homme prend subitement feu sans aucune raison et meurt carbonisé. C'est la troisième victime de cet embrasement improbable. a chaque fois la nuit de la pleine lune. Les habitants de la petite ville commence à paniquer devant ces morts mystérieuses.
On fait alors appel à Esprit du Vent et son ami Poe pour tenter de résoudre cette affaire. Ils apprennent que tout a commencé avec la mort de Juanita, jolie jeune fille accusée de sorcellerie parce qu'elle jouait les guérisseuses dans la petite communauté.
Quand nos deux amis arrivent en ville, ils assistent à une autre mort par embrasement chez le docteur Gris qui semblent fortement impliqué dans cette affaire. Ils découvrent une ville traumatisée par les embrasements, mais aussi par la mort de Juanita et les gens les mieux intentionnés ne sont pas toujours les plus honnêtes.
Encore une fois, une histoire passionnante et cruellement bien construite Par Gianfranco Manfredi et dessiné par Pasquale Frisenda. Du grand art !

Dominik

Aller feuilleter les premières pages sur le site de Mosquito :

Tags : Esprit du Vent du N°2, Magico Vento, La danse des spectres, éditions Bonelli, Fumetti, BD, bande dessinée, western, fantastique, shaman, cowboy, Mosquito, Gianfranco Manfredi, Pasquale Frisenda, Horizons lointains
Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 09:15
Peut-être connaissez-vous déjà Marshall Monk ? Ses aventures sont parues dans le nouveau Pif Gadget d'Avril 2005 à décembre 2006. Quatre épisodes hilarant de ce marshall dans un ouest américain peuplée exclusivement de singes ! Une sorte de mélange entre La planète des Singes et les westerns spaghetti de Sergio Leone avec une bonne dose d'humour et de dérision.Tags : Marshall Monk, nouveau Pif Gadget, BD, bande dessinée, Vincent FOurneuf, Francis Panot, making of, album, sur ordre de Wasingetown, planète des singes, western spaghetti, Sergio Leone, Clint Eastwood, humour
On retrouve donc les quatres épisodes en question dans une version noir et blanc qui rendent justice au trait de Vincent Fourneuf. Les scénarios sont signés de son compère Francis Panot. C'est lui qui voulait faire un western, tandis que son alter-ego voulait faire une BD avec des singes !
En bonus dans l'album,  le Making of de la série avec des planches d'essais non retenues, des études de personnages, des explications du scénariste sur la genèse de ce personnage et même un cinquième épisode inédit.
Voilà de quoi passer un bon moment avec une BD !
Pour commander, il faut aller sur le blog des auteurs : http://marshall-monk.blogspot.com/
Les épisodes :
  • N°10 : Règlement de Kong à OK-Crotale 8 pl.
  • N°16 : Une histoire de gros Sioux 8 pl.
  • N°25 : Harry Poker et le mystère de la chambre forte !!! 8 pl.
  • N°30 : A Marshall, Marshall et demi 8 pl.
Dominik

Tags : Marshall Monk, nouveau Pif Gadget, BD, bande dessinée, Vincent FOurneuf, Francis Panot, making of, album, sur ordre de Wasingetown, planète des singes, western spaghetti, Sergio Leone, Clint Eastwood, humour
Partager cet article
Repost0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 09:37
Clair de Lune continue de nous redonner notre quota de fumetti. Cette fois, c'est encore Tex Tags : Tex Willer, le prophète Hualpai, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinéeWiller, le héros de bande dessinée ayant connu le plus de planches de tous les temps (60 ans avec un rythme mensuel de plus de 100 planches, je ne vois pas qui pourrait en dire autant !).
L'album présenté s'intitule "Le prophète Hualpai" et il reprend le "Tex Speciale" N°21. L'histoire présentée est signée par Claudio Nizzi au scénario et Corrado Mastantuono pour le dessin. Cependant, avant de plonger dans l'histoire, nous avons droit à une présentation du personnage par Sergio Bonelli (le fils du créateur de Tex et éditeur du personnage), une interview du dessinateur Mastantuono ; un fort bel article sur les déboires des prédicateurs indiens et enfin une petite biographie des créateurs de Tex (Gian Luigi Bonelli et Aurelio Galeppini) et des auteurs de l'album.
Revenons à l'histoire. Elle nous parle de Manitary, un jeune indien Hualpai qui a une vision lui prédisant une éclipse qui serait annonciatrice de la fin des blancs et du retour à la prospérité pour les siens. A condition que les tribus s'allient pour guerroyer contre leurs ennemis.
Dès lors, les tribus s'agitent et commencent à tuer des blancs. On fait alors appel à Tex Willer pour stopper ça. D'autant plus qu'une grande cargaison de fusils modernes doivent êtres livrées à Manitary et ses guerriers. Tex part avec Tiger Jack pour enlever le jeune sorcier tandis que son fils et Kit Carson doivent empêcher la vente d'armes.
Une histoire bien dessinée, mais assez classique. On regrettera les trop nombreuses fautes d'orthographe parsemant le texte qui gâchent parfois la lecture. Malgré tout, un bon moment de BD pour plus de 200 pages de bande dessinée à 12 euros.

Dominik


Tags : Tex Willer, le prophète Hualpai, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée
Partager cet article
Repost0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 08:52
Voici le N°4 du Météore, un excellent fanzine sur la SF populaire.Tags : Le météore, Stellarque, Michel Vannereux, SF, science fiction, Guy l'éclair, Flash Gordon, BD, bande dessinée, romans, Bob Morane, Jimmy Guieu, Laurent Genefort, Fleuve Noir anticipation, culture populaire
Au sommaire :
  • Guy L’Eclair : Les éditions françaises
  • Guy L’Eclair : La première saga
  • Anticipation : Les rééditions
  • Interview de Laurent Genefort
  • Robert Clauzel, propos de correspondance
  • Préfaces parallèles
  • Jimmy Guieu : les nouvelles
  • La bibliothèque du Météore
  • L’énigme du pôle
  • Bob Morane, aventurier du temps (2ème partie)
  • Guy l’Eclair: Tournage sur Pluton
L'article sur Guy L'éclair retrace le parcours éditorial de la BD de ce héros (aussi connu sous le nom de Flash Gordon). On y apprend plein de choses, j'ai adoré !
On a ensuite un petit article sur les rééditions du Fleuve Noir, mais surtout une belle interview de Laurent Genefort, auteur français de SF, un article sur quelques romans de Bob Morane sentant bon le connaisseur et plein d'autres choses.
Si vous ne le connaissez pas, c'est le moment d'y goûter, vous ne serez pas déçu.

Dominik


Plus d'infos sur leur site : http://www.stellarque.com

Tags : Le météore, Stellarque, Michel Vannereux, SF, science fiction, Guy l'éclair, Flash Gordon, BD, bande dessinée, romans, Bob Morane, Jimmy Guieu, Laurent Genefort, Fleuve Noir anticipation, culture populaire
Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 10:39
Alors que je m'apprêtais à visionner le film "Danger Diabolik !" sur le héros de fumetti, j'aperçois quelques scènes d'un film que je ne connais pas. On y voyait Christian Clavier et Jacques Villeret. Le premier en PDG ronflant d'une multi-nationale et le second en trublion comptable fou de bourse et héraut des petits actionnaires.Tags : télévision, cinéma, France 2, film, l'Antidote, Christian Clavier, Jacques Villeret, Danger Diabolik, fumetti, Jean-Marie Messier, JMM, J2M, J6M, Vivendi Universal, Thierry Lhermitte, Agnès Soral, Alexandra Lamy, François Morel, Daniel Russo, Vladis Entreprise
Bien que je n'aime pas Clavier (doux euphémisme), autant l'acteur que l'homme d'ailleurs, j'étais intrigué par le sujet. J'ai donc décidé de continuer à regarder ce film. Il s'agissait de "L'antidote", film français réalisé par Vincent De Brus, sorti en 2005.
Jacques-Alain Marty est le grand patron de "Vladis Entreprise". Tout lui réussit, sauf que celui qui se fait surnommer "JAM" a un petit problème : il est victime de bafouillements et de gros problèmes de sudation ce qui n'est pas sans lui poser quelques soucis. JAM consulte son psy (alias Thierry Lhermitte), qui lui conseille de trouver son antidote par lui-même. Par hasard, JAM va croiser la route d'André Morin (Jacques Villeret), un petit comptable quelconque, grâce auquel JAM n'est plus soumis à ses crises d'angoisse. André Morin est-il donc l'Antidote tant espéré ? Et pourquoi ? Du coup, JAM s'attache les services 24 heures sur 24 de ce petit homme aux goûts simples.
Le personnage de Clavier semble très inspiré de Jean-Marie Messier (surnommé JMM, J2M, voire J6M), PDG lui aussi d'une multinationale versée dans les médias avec un nom commençant par un V. Le propos du film est de nous montrer l'irruption de la simplicité un peu naïve de Villeret au sein de l'élite richissime et sans scrupule. Naturellement, l'élite a un besoin irrépressible de l'homme simple, mais on commence à atteindre les limites de l'exercice car le prétexte semble plus que léger. On peut, par exemple, se poser la question de savoir comment on peut réussir quand on a un tel problème de bafouillement. On peut aussi s'interroger sur la crédibilité d'une antidote de ce type, mais ce n'est pas le plus gênant selon moi. Le film navigue toujours entre deux eaux, entre le loufoque à la Pierre Richard ou de Funès et la satire sociale, sans jamais vraiment trouver le ton juste. Pourtant, Villeret y est excellent, mais les pitreries de Clavier cassent son travail tout en finesse avec des blagues à deux balles qu'on voit arriver 2 heures à l'avance.
On a quelques moments qui sont justes ou drôles,mais l'impression générale reste d'un film ayant manqué sa cible. On y rit trop peu et la critique sociale y est également à peine effleurée. Pas étonnant que le film n'ait pas trouvé son public, malgré un casting très riche (Agnès Soral, Alexandra Lamy, François Morel, Daniel Russo etc.).

Dominik


Tags : télévision, cinéma, France 2, film, l'Antidote, Christian Clavier, Jacques Villeret, Danger Diabolik, fumetti, Jean-Marie Messier, JMM, J2M, J6M, Vivendi Universal, Thierry Lhermitte, Agnès Soral, Alexandra Lamy, François Morel, Daniel Russo, Vladis Entreprise
Partager cet article
Repost0
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 10:17
Alors que le nouveau Pif Gadget a fermé boutique, Tags : Période rouge, recueil N°1, webzine PDF, Pif Gadget période rouge, Bernard Ciccolini, Richard Médioni, Mariano Alda, Vaillant Collector, BD, bande dessinée, Pimpf Magdes passionnés de Pif, emmenés par Richard Médioni (auteur d'un excellent ouvrage sur la période rouge de Pif Gadget à l'époque où il en était le rédacteur en chef), lançait un webzine gratuit en PDF intitulé "Période Rouge". Au menu, des articles de fonds, des reportages, des interviews sur Pif Gadget et plus principalement sur la période rouge, celle où Pif était orné de ce fameux bandeau rouge. Tous les mois, ceux qui en faisaient la demande recevaient donc un beau fichier plein d'infos sympas. Animés par des fans, des collectionneurs dont Mariano Alda qui possède une collection impressionnante avec qui j'ai un peu travaillé sur Pimpf Mag.
Aujourd'hui, après neuf mois et autant de numéros, le premier recueil papier fait son apparition chez Vaillant Collector. 178 pages, 100 articles, 500 illustrations pour un prix de 25 euros (port inclus). Autrement dit, un prix cadeau pour un tel objet. Tous les neufs numéros du webzine, il y aura donc un recueil papier pour tous les amoureux des beaux livres que nous sommes. Une initiative qu'il convient de saluer.
Attention, le tirage est petit et il n'y en aura pas pour tout le monde !

Vous pouvez les contacter à perioderouge@orange.fr

Pour commander :
Tags : Période rouge, recueil N°1, webzine PDF, Pif Gadget période rouge, Bernard Ciccolini, Richard Médioni, Mariano Alda, Vaillant Collector, BD, bande dessinée, Pimpf Mag
Dominik

Tags : Période rouge, recueil N°1, webzine PDF, Pif Gadget période rouge, Bernard Ciccolini, Richard Médioni, Mariano Alda, Vaillant Collector, BD, bande dessinée, Pimpf Mag
Partager cet article
Repost0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 11:43
Non, je ne parle pas de la crise actuelle, mais bel et bien du film de Steven Spielberg diffusé dimanche soir sur TF1.
J'étais assez réticent à le regarder, mais ma femme voulait le voir. J'ai donc visionné cette dernière adaptation du roman de HG Wells. Les critiques télé lui avaient octroyé 3 étoiles, des amis avaient annoncé un chef d'oeuvre et qu'ai-je vu ?
Des effets spéciaux (de qualité) en pagaille avec un Tom Cruise, héros solitaire face à l'invasion extra-terrestre protégeant ses enfants envers et contre tout. Déjà, le roman d'origine n'érige aucun héros face à l'envahisseur, mais c'est un détail. Laissons au cinéaste le soin d'adapter l'oeuvre d'origine. Pourtant, j'étais constamment gêné par le traitement de l'histoire. Des invraisemblances ne cessaient de suspendre mon "sens of wonder" qui fait que l'on plonge dans une oeuvre de fiction (ou non). En vrac et sans volonté d'être exhaustif :
- Sous les premiers bombardements, la foule unanime se dirige vers un bac pour traverser le fleuve. Pourquoi ? en quoi l'autre rive est-elle plus sûre ? On n'en saura rien. Comble du ridicule, les policiers répétant en boucle : "ne courez pas" à des gens qui marchent calmement !!!! Par définition, la panique fait que l'on n'est pas calme, mais là, tout le monde va calmement vers un endroit unique comme si c'était le salut alors que ça ne mène nulle part. Incompréhensible !Tags : film Steven Spielberg, sf, science fiction, la guerre des mondes, HG Wells, cinéma, Tom Cruise, série Z, nanard, invraisemblances, tripodes, invasion, martiens, extra-terrestres, roman, adpatation, nullité
-Le fils de Tom Cruise veut aider les soldats, alors que fait-il ? Il se précipite dans la bataille sans arme, sans l'accord des militaires, au devant de l'ennemi qui massacre tout le monde !!!! Mieux encore, ce fils héroïque, mais un brin suicidaire, sera sain et sauf à la fin du film ???
- Alors que tout le monde se sauve sous les bombardements, un inconnu interpelle Tom Cruise et sa fille pour leur proposer de venir partager sa planque dans sa cave. Pourquoi propose-t-il à Tom Cruise ? Il ne le connait pas. Pourquoi pas aux autres fuyards ? On ne sait pas non plus ! Bien entendu, personne d'autres ne remarque rien. S'ensuit une longue séquence dans cette cave avec cet inconnu que le héros finit par tuer (mais par pudeur, on ne le montre pas). Entre temps, l'envahisseur continue son oeuvre, transformant les alentours en champs de ruine rouges, mais épargnant cette cave comme par miracle !
- Comme sa fille est sortie, Tom Cruise finit par sortir et on découvre que les Tripodes poursuivent encore des survivants (tiens donc, il y en a encore alors !) pour les enfourner dans une sorte de panier-prison métallique situé sous le tripode (mais à une hauteur considérable tout de même). Un à un les prisonniers sont aspirés pour être consommés. Quand survient le tour de Tom Cruise, on ne sait pas pourquoi, mais tout le monde se mobilise pour tenter d'empêcher ça. Mieux, alors qu'il n'a plus que les mains qui ne sont pas aspirées, les prisonniers parviennent à le libérer ! Mieux encore, le héros a récupéré des grenades qu'il réussit à dégoupiller (sans les mains, il est très fort, mais c'est le héros, non ?) et à faire exploser, mais juste après avoir été libéré par ses compagnons. Voilà une action improvisée, mais totalement bien minutée !!! Mieux encore (si, c'est possible !!!), la prison suspendue à une hauteur voisinant les 40 mètres tombent par terre et tout le monde en sort parfaitement indemne ! A l'impossible, nul n'est tenu, sauf Tom Cruise, bien entendu.
-Enfin les envahisseurs meurent sous l'assaut des virus terriens comme dans le roman d'origine. Chouette, un truc de respecté ! Sauf que là, ils sont sensés avoir été enterrés depuis des milliers d'années avant l'attaque (c'est dit dans le film, je n'invente rien !). Mais dans ce cas, durant ces milliers d'années, ils ont été confrontés aux mêmes microbes, car, même sous terre, ils sont présents et alors, la chute tombe complètement à l'eau et perd toute vraisemblance.
- Pour finir, le héros, portant sa fille de façon héroïque (ben oui), retourne voir son ex-épouse pour lui ramener sa progéniture. Miraculeusement, elle n'a pas bougé d'un pouce depuis le début de l'invasion alors qu'on voyait tout le monde dans la rue. Mieux encore, le quartier est INTACT !!!! Enfin, cerise sur ce gâteau indigeste, le fils qui l'avait quitté pour aller batailler à mains nues contre les Martiens est à la maison, comme si de rien n'était !!!
Vous l'aurez compris, ce film est une infâme bouse à éviter de toutes ses forces !

Dominik


Tags : film Steven Spielberg, sf, science fiction, la guerre des mondes, HG Wells, cinéma, Tom Cruise, série Z, nanard, invraisemblances, tripodes, invasion, martiens, extra-terrestres, roman, adpatation, nullité
Partager cet article
Repost0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 17:18
Harlan Draka est de retour en librairie avec le troisième volume de Dampyr. Comme d'habitude, nous avons droit à deux épisodes de la série originales, soit rien moins que 192 pages de bande dessinée en noir et blanc.Tags : Dampyr N°3, Bonelli, Clair de Lune, Encre de Chine, BD, Bande dessinée, fumetti, manga, vampire, sorcière, Harlan Draka, Tesla, Kurjak, Omulu, Vathek, Afrique du Sud, Namibie, racisme, noirs, blancs, police
On retrouve donc Harlan Draka le dampyr et ses amis Kurjak, l'ex-soldat yougoslave et Tesla, la non-morte, en Namibie. Pour être plus précis, ils sont dans la Zone interdite près d'une mine de diamants tenue par Vathek. Dans ce lieu où les blancs continuent d'exploiter les noirs, Vathek est un vampire, secondé par des légionnaires qu'il a transformé en non-mort à sa solde. Il règne d'une main de fer sur la zone, mais Draka a décidé de venir y mettre fin. Sur sa route, il croisera une équipe de policiers namibiens qui ont exactement le même projet, mais pour des motifs plus sociaux, Mojaive, un noir doté de pouvoirs de voyance, mais surtout Omulu, un autre vampire. Omulu est un noir qui concilie ses besoins de vampires avec la cause raciale des noirs opprimés et il a décidé de prendre laplace de Vathek. Au milieu, Harlan Draka et ses alliés...
Encore une fois, une histoire sombre, bien menée par Boselli et illustrée par Maurizio Dotti. Contrairement aux autres volumes, cette fois les deux épisodes ne forment qu'une seule histoire, ce qui lui confère plus de profondeur.
N'hésitez pas à découvrir Dampyr !

Dominik

Dampyr N° 2

Dampyr N°1

Tags : Dampyr N°3, Bonelli, Clair de Lune, Encre de Chine, BD, Bande dessinée, fumetti, manga, vampire, sorcière, Harlan Draka, Tesla, Kurjak, Omulu, Vathek, Afrique du Sud, Namibie, racisme, noirs, blancs, police
Partager cet article
Repost0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 09:55
Après le tome 1, je suis passé directement au 6 de cette série de western mâtiné de fantastique. Je pense que j'achèterai les autres d'ici peu car ça s'annonce passionnant !Tags : Esprit du Vent du N°6, Magico Vento, L'homme sans visage, éditions Bonelli, Fumetti, BD, bande dessinée, western, fantastique, shaman, cowboy, Mosquito, Gianfranco Manfredi, Pasquale Frisenda
L'histoire commence par une tragédie au théatre. Une femme trompée décide de se venger de son mari volage alors qu'ils jouent tous les deux une scène prétenduement comique. Elle lui lance de l'acide au visage, le défigurant à vie.  Ce dernier, du nom de Dick Carr, se précipite sur elle et l'étrangle devant toute la foule des spectateurs, puis se sauve.
Plus tard, on retrouve le richissime Howard Hogan discutant avec Ferdinand Blast, un banquier qui prend plaisir à tuer des pauvres gens en prétextant qu'il leur évite une vie misérable.
Enfin, Esprit du Vent parle avec sa compagne indienne Rivière-Obstinée. Elle est inquiète pour sa soeur qui a accouché récemment et qui part rejoindre son mari. Malheureusement pour elle, elle trouvera sur son chemin le banquier Blast et ses instincts pervers.
Trois destins convergents vers un même lieu et un même instant pour une tragédie non théâtrale où l'on retrouvera aussi Dick Carr, l'homme sans visage...
Encore une fois, une histoire passionnante et cruellement bien construite Par Gianfranco Manfredi et dessiné par Pasquale Frisenda. Du grand art !

Dominik

Aller feuilleter les premières pages sur le site de Mosquito :

Tags : Esprit du Vent du N°6, Magico Vento, L'homme sans visage, éditions Bonelli, Fumetti, BD, bande dessinée, western, fantastique, shaman, cowboy, Mosquito, Gianfranco Manfredi, Pasquale Frisenda
Partager cet article
Repost0