Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 08:41

Après les deux premiers recueils de Période Rouge regroupant les N°1 à 18, voici le troisième et dernier volume des N° 19 à 27. Il couvre la période novembre 2009 à mai 2010. N'attendez pas le quatrième car l'aventure s'arrête avec cet opus. Richard Médioni et ses amis estimant qu'ils avaient fait le tour du sujet, ce qui ne me semble pas forcément le cas...Tags : Période, recueil N°3, Pif Gadget, Vaillant, Richard Médioni,Yves le Loup, Nicolaou, des strips de Nestor le prisonnier, un dossier sur Jean Tabary (Corinne et jeannot), Loup Noir l'indien, la revue Pionnière, Riquiqui et Roudoudou,la revue
Voici donc le recueil des neufs derniers numéros de ce fanzine téléchargeable gratuitement. Vous me direz : pourquoi l'acheter ? Pour avoir entre les mains un vrai livre avec une couverture cartonnée et donner un peu d'argent à ces artisans qui nous offrent leur savoir sur la BD.

Au sommaire de ce volume : Yves le Loup, Nicolaou, des strips de Nestor le prisonnier, un dossier sur Jean Tabary (Corinne et jeannot), Loup Noir l'indien, la revue Pionnière, Riquiqui et Roudoudou,la revue "Mon Camarade", le statut des dessinateurs entre 1945 et 1973, , Guy Lehideux, Coq Hardi, la colorisation d'une BD, Georges Rieu, la crise de l'hiver 1970 chez Pif, la période 174-1978 de Pif Gadget et bien d'autres choses...

Encore une fois, 160 pages au format A4, dos toilé, 125 articles, 900 illustrations, tout en couleurs pour la modique somme de 25 euros (+5 euros d port).
On peut retrouver les numéros en PDF gratuit sur le site de Période Rouge : http://perioderouge.wordpress.com/ .

Dominik


Tags : Période, recueil N°3, Pif Gadget, Vaillant, Richard Médioni,Yves le Loup, Nicolaou, des strips de Nestor le prisonnier, un dossier sur Jean Tabary (Corinne et jeannot), Loup Noir l'indien, la revue Pionnière, Riquiqui et Roudoudou,la revue "Mon Camarade", le statut des dessinateurs entre 1945 et 1973, , Guy Lehideux, Coq Hardi, la colorisation d'une BD, Georges Rieu, la crise de l'hiver 1970 chez Pif, la période 174-1978 de Pif Gadget

Partager cet article
Repost0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 08:44

Je suis allé voir Inception au cinéma. Pas que je sois un fan invétéré de Leonardo di Caprio. D'ailleurs, je n'ai toujours pas vu "Titanic", c'est dire ! ;o)Tags : Inception, film, cinéma, Leonardo di Caprio, Christopher Nolan, Dark Knight, Marion Cotillard, rêve,r éalite, Philip K. Dick, effets spéciaux, science fiction, sf, Titanic, Hollywood

En fait, le sujet m'intriguait. J'ai toujours été fasciné par la perception de la réalité. Oui, je suis aussi amateur de Philip K. Dick en matière de littérature. Ceux qui ne le connaissent pas auront la curiosité de chercher. En plus, les échos que j'en avais étaient bons, même si on parlait d'un film un peu compliqué.

Je me suis donc accroché à mon fauteuil et j'ai attendu.

Autant le dire, ce n'est pas le scénario le plus simple d'Hollywood, mais c'est tout de même accessible à tout un chacun, pour peu qu'il suive un peu. Pour tout dire, je m'attendais à plus compliqué, à plus perturbant. Un homme -Leonardo di Caprio- tente de revenir dans son pays où il est recherché pour meurtre afin de retrouver ses enfants. Pour y parvenir, il doit persuader un riche héritier de liquider son empire en utilisant les rêves. C'est ça l'inception : introduire une idée artificiellement en la faisant passer pour vraie. Seulement, rien n'est simple dans le monde des rêves. Surtout quand dans ce monde on plonge à nouveau dans les rêves sur trois niveaux. Contrairement à d'autres films américains, tout n'y est pas expliqué façon neuneu. Il faut donc cogiter un peu pour appréhender ce qu'on nous propose. J'ai d'ailleurs noté une ou deux faiblesses qui mériterait de revoir le film afin de vérifier si cela vient de moi ou du réalisateur. Pour info, c'est Christopher Nolan, mais on s'en fout un peu. Marion Cotillard joue une morte qui a l'air bien vivante (normal, on est dans les rêves). Enfin, si on ne comprend pas la dernière scène, cela change complètement le sens de l'histoire.

Pour résumer, le scénario n'est sans doute pas le meilleur qui soit, mais il tient la route. Les effets spéciaux sont scotchant, le spectacle intense tout en ne se limitant pas à une série d'effets pyrotechniques. Bref, un bon moment de cinéma que je conseille à tous. Attention, si vous recherchez un monde onirique, passez votre chemin. Ici, les rêves ont l'air bien réels, trop peut-être...

 

Dominik

 

Tags : Inception, film, cinéma, Leonardo di Caprio, Christopher Nolan, Dark Knight, Marion Cotillard, rêve,r éalite, Philip K. Dick, effets spéciaux, science fiction, sf, Titanic, Hollywood

Partager cet article
Repost0
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 08:30

Les éditions du Bleu et Noir dirigée par M. Jean-Antoine Santiago continuent leur rééditions sous forme de fac-similés des premiers numéros de  Brik et de Yak. Aujourd'hui, je vais vous parler du numéro 2 de YAK. L'original date de Tags : Yak, récit complet, Mon Journal, bande dessinée, BD, Jean Cézard, Marcel Navarro, corsaire, pirate, aventures, Arthur le fantôme, Surplouf, les tristus et les Rigolus, les éditions du Bleu et Noir, Jean-Antoine Santiago, fac-similé, Pif gadget, JK Melwyn Nash, numéro 2novembre 1949. Format 24 x 32 cm et 12 pages racontant une seule et unique histoire du héros éponyme dessiné par Jean Cézard (scénario de JK Melwyn Nash qui est un pseudonyme de Marcel Navarro). Jean Cézard et surtout connu pour ses bandes dessinées parues dans Pif Gadget : Arthur le Fantôme, Surplouf ou les Tristus et les Rigolus. Loin du genre humoristique, Yak est une BD réaliste, l'une des rares qu'il ait produite. L'épisode s'intitule "Les Hommes-Chiens et les Amazones " : Yak a atterri dans un monde sauvage peuplé d'animaux préhistoriques. Après avoir la tribu des Mwanns à récupérer le feu qu'on leur avait dérobé, Yak reprend sa route. Il fera la rencontre d'un machairodus (léopard géant à dents de sabre) qui le laissera inconscient. Il sera alors capturé par une tribu à la peau bleu phosporescente...

Encore une fois, l'Aventure est au rendez-vous de ce numéro : les animaux préhistoriques, les femmes en danger, les civilisations perdues, rien ne manque ! Les pages alternent le noir et blanc et le monochrome bleu et blanc, d'où le nom de l'éditeur des fac-similés. L'ensemble du fascicule a été entièrement restauré et le fac-similé respecte l'original scrupuleusement. Seule une ligne en bas de la dernière page indique qu'il s'agit d'une reproduction. Un bien beau travail pour les amateurs de BD anciennes ou de Cézard. En plus, cela ne coûte que dix euros...

 

Dominik

 

Tags : Yak, récit complet, Mon Journal, bande dessinée, BD, Jean Cézard, Marcel Navarro, corsaire, pirate, aventures, Arthur le fantôme, Surplouf, les tristus et les Rigolus, les éditions du Bleu et Noir, Jean-Antoine Santiago, fac-similé, Pif gadget, JK Melwyn Nash, numéro 2

Partager cet article
Repost0
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 20:17

Les éditions du Bleu et Noir dirigée par M. Jean-Antoine Santiago continuent leur rééditions sous forme de fac-similés des premiers numéros de Brik et de Yak. Tags : Brik de Grimonpont, récit complet, Mon Journal, bande dessinée, BD, Jean Cézard, Marcel Navarro, corsaire, pirate, aventures, Arthur le fantôme, Surplouf, les tristus et les Rigolus, les éditions du Bleu et Noir, Jean-Antoine Santiago, fac-similé, Pif gadget, JK Melwyn Nash, numéro 2Aujourd'hui, je vais vous parler du numéro 2 de Brik. L'original date d'avril 1949. Format 24 x 32 cm et 12 pages racontant une seule et unique histoire du héros éponyme dessiné par Jean Cézard (scénario de Melwyn Nash qui est un pseudonyme de Marcel Navarro). Jean Cézard et surtout connu pour ses bandes dessinées parues dans Pif Gadget : Arthur le Fantôme, Surplouf ou les Tristus et les Rigolus. Loin du genre humoristique, Brik est une BD réaliste, l'une des rares qu'il ait produite. L'épisode s'intitule "Bataille sous le vent" : Après avoir échappé aux gaklères, Brik de Grimonpont, gentilhomme angevin, prend possession de son bateau avec ses compagnons galériens sous le pavillon noir. Hélas, ils sont aussitôt pris en chasses par trois navires de guerre espagnol. Ils débarquent sur une île où les indiens caraïbes capturent les femmes espagnoles. Brik décide d'aller les délivrer...

Encore une fois, l'aventure est au rendez-vous de ce numéro. Les pages alternent le noir et blanc et le monochrome bleu et blanc, d'où le nom de l'éditeur des fac-similés. L'ensemble du fascicule a été entièrement restauré et le fac-similé respecte l'original scrupuleusement. Seule une ligne en bas de la dernière page indique qu'il s'agit d'une reproduction. Un bien beau travail pour les amateurs de BD anciennes ou de Cézard. En plus, cela ne coûte que dix euros...

 

Dominik

 

Tags : Brik de Grimonpont, récit complet, Mon Journal, bande dessinée, BD, Jean Cézard, Marcel Navarro, corsaire, pirate, aventures, Arthur le fantôme, Surplouf, les tristus et les Rigolus, les éditions du Bleu et Noir, Jean-Antoine Santiago, fac-similé, Pif gadget, JK Melwyn Nash, numéro 2

Partager cet article
Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 18:41

Fred Treglia et Jean Depelley reviennent après une longue absence explorer le champs des anciens comics. Au sommaire de ce numéro, des histoires de fantômes de 1950 à 1957 inédites en France. Un sujet qui devrait intéresser l'amateur de comics, comme le fan de fantastique un peu rétro.Tags : Fred Treglia, Jean Depelley, Steve Ditko, Gene Colan, Joe Kubert, Henry Kiefer, Murphy Anderson, Alex Toth, Golden Comics N°4, Weird Ghost Tales, fantastique, fantômes, revenants, comics US, Univers Comics, fiction house, Charlton Comics
Cela commence avec "The mirror of Isis" dessiné par Joe Kubert : Brad Stanfields rend visite à son grand père en compagnie de sa fiancée quand l'hôte est retrouvée poignardé. Un archéologue prétend que c'est le miroir d'Isis qui l'a tué...
"Ghost Ship of the Carribbean" :

Bill Johnson et sa fiancée naviguent sur un bateau quand ils sont pris dans une tempête. Quand le vent se calme, ils aperçoivent un vieux navire à voiles...

"The Strange Fate of captain Fenton" par Steve Ditko : Le capitaine Fenton était un homme cruel. Son soufffre-douleur était Jenkins et quand il décide de balancer la statue qu'il traine partout par dessus bord, les ennuis commencent...
"The ghostly Goths" par Edward Mortiz : Une grande découverte a été faite au Danemark : un ancien monument Goth. Charles Wentworth y est envoyé comme spécialiste des runes. Alors que Charles et sa femme écoutait de la musique sur le lieu des fouilles, ils se mettent à entre parlé en Goth, puis des guerriers apparaissent...
"The ghost gallery" par Jack Kamen : Quand le mystérieux Mr Azraël apparait et parle de lunettes, des évènements étranges surviennent, tous liés justement à des lunettes...
On a également une biographie de Steve Ditko (le créateur graphique de Spiderman) signée de Fred et Jean ainsi qu'un historique de l'éditeur Charlton (écrite par le même duo). Un numéro très agréable, surtout si on aime les histoires de fantômes rétros. Plus d'informations et les modalités pour commander sur le blog : http://fredcomics.over-blog.com/

Dominik


Tags : Fred Treglia, Jean Depelley, Steve Ditko, Gene Colan, Joe Kubert, Henry Kiefer, Murphy Anderson, Alex Toth, Golden Comics N°4, Weird Ghost Tales, fantastique, fantômes, revenants, comics US, Univers Comics, fiction house, Charlton Comics

Partager cet article
Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 14:01

Strange  continue sa route avec le N°12 pour les abonnés et Strange Extra N°3 en kiosques. Une seule couverture signée Jack Kirby !!!Tags : strange, Organic Comix, Strange Extra, Bob Larkin, Jean-Yves Mitton, Alejandro Jodorowski, entretien, interview, Franck Anger, Reed Man, Lorelei, Godland, Fantask Force, Jack Kirby, Lisa Kirby, Joe casey, Tom Scioli, Steven A. Roman, Neil Vokes+Steve Geiger, retour en kiosques, bd, bande dessinée, comics, Stan Lee's Alexa

Qu'avons-nous au menu ?

 

Tout d'abord, le premier épisode intitulé "Crossover !" de "Stan Lee's Alexa". Le scénario est de Stan Lee et Steven A. Roman et le dessin de Dan Jurgens.

"Happy" Harry Sturdley, le rédacteur en chef de "Fantasy Factory", un éditeur de comics, peste contre la politique éditoriale de sa boite. Les ventes sont en baisse et on lui impose des chooix qu'il conteste. La situation bascule quand des super-héros géants débarquent d'ailleurs...

Dans Godland de Joe Casey (scénario) et Tom Scioli (dessins). Dans le style kirbyesque de Scioli, Adam Archer, Basil Cronus et la créature extra-terrestre qui vient d'arriver s'expliquent. Finalement, Archer prend le parti de l'ET, ce qui fait fuir Cronus tandis qu'ailleurs Crashman est torturé par une jolie fille. Parallèlement, on continue de découvrir l'origine du pouvoir d'Adam Archer...
Ensuite, on a les aventures de Lorelei par Steven Roman (scénario) et Eliseu Gouveia (dessins). Lorelei Munro a été secouru par Emil Agincourt, grand spécialiste en paranormal, mais il réclame son aide pour lutter contre les forces du Mal et Lorelei est loin d'être enthousiaste...

Magnifiquement dessiné, sombre et sexy à la fois, j'adore déjà Lorelei. Vivement la suite.

La Fantask Force continue de nous replonger dans son passé avec un épisode signé de Reed Man.

Le Silure débarque dans le monde de Zembla...

On peut ajouter une pin-up de Jack Kirby ainsi qu'un article sur sa gamme de comics avortée. On a enfin une interview de Mort Todd, dessinateur underground US. Strange continue avec plus de continuite éditoriale. Espérons que le succès sera au rendez-vous.

Dominik


Tags : strange, Organic Comix, Strange Extra, Bob Larkin, Jean-Yves Mitton, Alejandro Jodorowski, entretien, interview, Franck Anger, Reed Man, Lorelei, Godland, Fantask Force, Jack Kirby, Lisa Kirby, Joe casey, Tom Scioli, Steven A. Roman, Neil Vokes+Steve Geiger, retour en kiosques, bd, bande dessinée, comics, Stan Lee's Alexa

Partager cet article
Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 13:07

Après Strange, voilà Qu'organic Comix relance sa première revue : Reptile ! Format 15 x 21 cm pour 36 pages entièrement en papier glacé et couleurs, la revue propose un contenu à 100 % BD derrière une couverture de Reed Man !Tags :Organic comix, Reed Man, Reptile nouvelle série, Je suis une sorcière, Jean-Michel Arnon, L'écho des Savanes, Fantax, Rémy Bordelet, Chott, Pierre Mouchot, Lord Neighbour, Tom Scioli, Strange, Godland, American Barbarian

En guise d'apéro, Jean-Marie Arnon nous propose "hadèsvoyages.com", premier épisode de la série "Je suis une sorcière" précédemment parue dans l'Echo des Savanes, mais cet épisode est inédit.

Alice est une sorcière. Quand madame Larougeole lui confie son chien pendant ses vacances, elle pensait que la tâche serait facile, mais il se fait écraser et la sorcière décide d'aller le chercher en enfer...

Comme plat de résistance, un épisode de Fantax dessiné par Rémy Bordelet et scénarisé par son créateur : Chott. Il s'agit de la troisième série du héros.

Lord Horace Neighbour (alias Fantax) se repose avec Pat dans son mas quand il découvre une petite annonce d'Al Capy qui est sensé être mort. Pire, ce dernier déclare détenir Barbara Nieghbour, sa fille. Devant ce chantage, Fantax est contraint de reprendre du service...

En guise de dessert, la nouvelle série de Tom Scioli (Godland dans Strange notamment) : American barbarian qui parait en avant-première en France avant d'avoir sa propre revue chez Okay Comics.

Sept frères (Gunthor l'ainé, Hanibull, Triston, Bobert, Shel, Jimothy et Rick) doivent dénouer un écheveau d'épées afin de déterminer quels seront leurs pouvoirs respectifs, mais Rick, le plus jeune, tire le plus fort et récupère l'écheveau entier. Il hérite donc de tous les pouvoirs, ce qui déclenche le départ de Gunthor l'ainé. Quelques années plus tard, le royaume de Cornelion est menacé par Two Tanks Omen...

Maintenant, c'est le moment d'aller sur le site http://www.organic-comix.fr/ pour passer votre commande. La revue coûte 5 euros.

 

Dominik Vallet

 

Tags :Organic comix, Reed Man, Reptile nouvelle série, Je suis une sorcière, Jean-Michel Arnon, L'écho des Savanes, Fantax, Rémy Bordelet, Chott, Pierre Mouchot, Lord Neighbour, Tom Scioli, Strange, Godland, American Barbarian

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 14:57

Clair de Lune continue sa saga de Tex Willer.  Voici "Séminoles" de Gino d'Antonio et Lucio Filipucci. C'est un Tex Maxi paru en 2008 sous le titre : "Seminoles". Clair de Lune a abandonné le format Bonelli (16 x 21 cm) pour un format plus prestigieux et cartonné, respectant le format original des "Tex Speciale" transalpins.Texspecial22

Tex Willer et le vieux Kit Carson rallient le fort Bliss pour escorter Ochala, un indient Séminole jusqu'à un tribunal du Texas où il sera pendu. Il est accusé d'avoir attaqué des rangers avec l'un des siens. Durant cette algarade, Ochala a tenté de tuer un scout cajun appelé Lafarge. Le soir de leur arrivée, Ochala est délivré par son ami Longknife. Ils s'enfuient ensemble, non sans blesser le vieux Carson.

Tex décide de partir à sa recherche tandis que Lafarge nourrit des projets similaires, mais pour le tuer. Séparément, ils se lancent donc à sa poursuite, Tex devant également empêcher Lafarge de tuer le fugitif qu'il doit impérativement ramener sain et sauf.

On en apprendra bien plus sur Ochala et Lafarge et sur leur passé commun. Des informations qui éclaireront d'un jour nouveau la situation...
Gino d'Antonio nous raconte une histoire très solide où Tex ne peut s'appuyer sur ses acolytes habituels. Un mano à mano des plus passionnants sur un fonds historique au plus près de la réalité. Lucio Filipucci, habitué à Martin Mystère nous livre une partition parfaite. On espère le revoir plus souvent

240 pages de BD d'aventures en noir et blanc de la meilleure espèce agrémenté d'un article sur le dessinateur et un rappel historique sur l'histoire des Séminoles.

Dominik

 

*"Dans les territoires du Nord-Ouest"

*"Le prophète Hualpai"

*"Le chasseur de fossiles"

*"Sang sur le Colorado"

*"Mescaleros"

*"L'ultime frontière"

*"Oklahoma !"

*"Le prix de la vengeance"

*"Les deux visages de la vengeance"

*"Canyon Dorado"


Tags : Tex Willer, Dans les territoires du Nord Ouest, Alfonso Font, Les deux visages de la vengeance, Le prix de la vengeance, Oklahoma !, Giancarlo Berardi, Guglielmo Letteri, Galep,  Mescaleros !,  L'or du Sud, le prophète Hualpai, Les chasseurs de fossiles, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz, Mauro Boselli, Goran Parlov, l'ultime frontière, Carlo Ambrosini

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 20:02

Clair de Lune continue de nous faire (re)découvrir Diabolik, le premier Fumetti Neri. Ce numéro 4 fait 190 pages dont 172 de bande dessinées sur les origines de la compagne de Diabolik. L'histoire est issue de Grande Diabolik N°7 : "Quando Diabolik non c'era" éditée en 2003.Diabolikcdl4

Eva Kant avant Diabolik

Diabolik réalise un coup pour dérober un bijou : le Diamant Rose  et l'offrir lors d'un dîner d'anniversaire à Eva. Contre toute attente, cette dernière refuse et semble bouleversée.
On replonge alors dans son passé. Elle n'est qu'une adolescente un peu turbulente vivant avec sa mère Caterina dans une résidence luxueuse. Rodolfo Kant rend visite à Caterina et lui offre le Diamant Rose en lui annonçant qu'ils vont se marier. Jusqu'alors, leur liaison était demeurée secrète et même Eva ignorait que c'était son père. Folle de joie, Caterina lui rend les lettres lui permettant de le faire chanter.

Mais ce n'était qu'un piège tendu par Rodolfo afin de récupérer ses précieuses missives. Dès lors, il peut organiser son mariage avec quelqu'un de son rang tandis que son cousin Anthony se charge d'apprendre la nouvelle à la victime. Pire, il l'accuse d'avoir voler le diamant et la met à la porte de la résidence appartenant à la famille Kant. Désespérée, Caterina se suicide, laissant Eva seule au monde. Dès lors, la vengeance sera le puissant stimulant guidant Eva...

Une histoire passionnante imaginée par Sandrone Dazieri et Tito Faraci et dessinée par Emanuele Barison et Giuseppe Palumbo.

En dehors des BD, on a aussi droit à des articles. Le premier sur les héroïnes de BD qualifiées de "dangereuses", le second sur la passé d'Eva Kant.

Dominik


Tags : Diabolik, Clair de Lune, Astorina, fumetti Neri, Grande Diabolik, inspecteur Ginko, Eva Kant, Altea, Sergio Zaniboni, Paolo Zaniboni, Alfredo Castelli, Mario Gomboldi, Patricia Martinelli, bande dessinée, bd, album

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 10:42

Voici la suite des aventures de Harlan Draka le chasseur de vampires. Comme d'habitude, nous avons droit à deux épisodes de la série originales, soit rien moins que 192 pages de bande dessinée en noir et blanc.
Deux épisodes autour de Lord Byron, Mary et Percy Shelley, poètes anglais dont la renommée n'est plus à faire.Tags : Dampyr N°10, Bonelli, Clair de Lune, Encre de Chine, BD, Bande dessinée, fumetti, manga, vampire, sorcière, Harlan Draka, Tesla, Kurjak, Omulu, Vathek, Afrique du Sud, Namibie, racisme, noirs, blancs, police, Prague, Nikolaus, Amsterdam, cinéma, chevaliers teutoniques, Vlad Tepes, Dracula, Roumanie, Transylvanie, Bram Stoker, Prague, Nicola Genzianella, Maurizio Dotti, Stefano Andreucci, Lord Byron, Mary Shelley, Percy Shelley
Dans le premier épisode, le récit oscille entre passé et présent.Harlan et Kurjak sont à la poursuite de Varney, un vampire hybride créé par Draka. Parallèlement, on découvre la trajectoire de Varney qui croisera Lord Byron, son médecin John Polidori, Mary Shelley (auteur de Frankenstein) et le poète Percy Shelley. Ils seront mêlés à la lutte entre Varney et Draka qui l'a créé de toute pièce et souhaite le détruire.

 Cette lutte prendra fin dans le second épisode non sans pimenter le tout par des faits historiques réels mêlés à l'histoire fictionnelle. Ainsi, c'est Draka qui aurait suggéré à Mary Shelley l'histoire de Frankenstein en prenant exemple sur sa propre créature imparfaite : Varney.

Ce mélange vampirisme et le trio Lord Byron, Mary Shelley et Percy Shelley a déjà été utilisé dans un roman de Tim Powers : "Le poids de son regard". Un roman passionnant, tout comme cette histoire s'étalant sur 200 pages de bande dessinée.

Une fois de plus, le scénario est de Mauro Boselli. Nouveauté pour les dessins avec Stefano Andreucci qui délivre une partition d'excellente facture. Ce sont les épisodes 52 et 53 de l'édition originale. Pour une fois qu'on a deux épisodes qui se suivent, cela donne à l'ensemble une cohérence comme si nous n'avions qu'un seul long récit.
N'hésitez plus à découvrir Dampyr !


Dominik


Dampyr N°9


Dampyr N°8

Dampyr N°7

Dampyr N°6

Dampyr N°5


Dampyr N°4

Dampyr N°3

Dampyr N° 2

Dampyr N°1

Tags : Dampyr N°10, Bonelli, Clair de Lune, Encre de Chine, BD, Bande dessinée, fumetti, manga, vampire, sorcière, Harlan Draka, Tesla, Kurjak, Omulu, Vathek, Afrique du Sud, Namibie, racisme, noirs, blancs, police, Prague, Nikolaus, Amsterdam, cinéma, chevaliers teutoniques, Vlad Tepes, Dracula, Roumanie, Transylvanie, Bram Stoker, Prague, Nicola Genzianella, Maurizio Dotti, Stefano Andreucci, Lord Byron, Mary Shelley, Percy Shelley

Partager cet article
Repost0