Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 11:25

Rappelons que Dexter est une série télévisée américaine créée par la chaine cryptée HBO dont le "héros" est un serial-killer tuant d'autres serial-killers. Dexter est interprété par Michael C. Hall que l'on a pu voir dans une autre série de HBO : "Six feet under". C'est une adaptation des romans de Jeff Lindsay, bien qu'après la saison, les deux versions divergent de plus en plus.Tags : Dexter, saison 4, HBO, chaîne cryptée américaine, Michael C. Hall, Rita, série TV, télévision, serial-killer, Harrison, Cody, Astor, Debrah Morgan, Frank Lundi, Trinté, Trinity, épisode, FBI, police, enquête, six feet under, Jeff Lindsay, roman, passager noir

Dans la saison 4, Dexter vient de se marier avec Rita et il a même eu un bébé prénommé Harrisson. Ce dernier commence à être un problème car il l'empêche de dormir. Du coup, Dexter est sur les rotules et le générique du premier épisode est une version "catastrophe" du générique habituel.

Cette saison voit également le retour de Frank Lundy, l'agent du FBI qui fut l'amoureux de Debrah, la soeur de Dexter. Il revient parce qu'il est en retraite et souhaite se consacrer à la grande énigme de sa carrière : Trinité. Un serial-killer oeuvrant depuis trente ans et commettant des meurtres rituels par trois. D'abord, une jeune fille meurt par hémorragie dans sa baignoire, puis une mère de deux enfants se jette dans le vide et un père de deux enfants est massacré à coup de marteau à la sortie d'un bar. Le FBI n' jamais voulu reconnaître l'existence de Trinité, alors Lundy cherche à son compte alors qu'une jeune fille meurt justement dans un bain de sang dans sa salle de bain. Peu de temps après, une femme se jette dans le vide. Un  nouveau cycle est en cours et Lundy réussit à convaincre Deb de l'aider.

Pendant ce temps, sous le coup de la fatigue et de la pression familiale, Dexter commet plusieurs erreurs et manque de se faire prendre quand il a un accident de voitures avec un cadavre dans le coffre. Pire, il est inquiet parce que sa soeur enquête sur le passé de son père et risque de découvrir qu'il est le frère du "Tueur de glace" rencontré dans la saison 1. Elle aurait alors des raisons de penser que son frère puisse avoir hériter de la même tare.

Voilà une saison où Dexter a plein d'ennuis, mais il est également fasciné par ce Trinité qui vit également en famille. S'il désire s'en débarasser, il voudrait aussi apprendre son secret pour mener de front sa carrière de criminel et celle de père de famille. Malheureusement, cette fascination entraînera  de gros changements radicaux dans l'existence de notre serial-killer préféré. Des changements que je ne peux vous révéler sans gâcher votre plaisir, mais sachez que cela renvoie au propre passé de Dexter et que le dernier épisode est vraiment choc.

Une grande réussite qui appelle une saison 5 de toute urgence.


Dominik

 

Tags : Dexter, saison 4, HBO, chaîne cryptée américaine, Michael C. Hall, Rita, série TV, télévision, serial-killer, Harrison, Cody, Astor, Debrah Morgan, Frank Lundi, Trinté, Trinity, épisode, FBI, police, enquête, six feet under, Jeff Lindsay, roman, passager noir

Partager cet article
Repost0
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 07:45
La caravane de l'étrange est une série TV de la chaîne américaine cryptée HBO appelée Carnivale en V.O. Prévue pour durer 6 saisons, elle s'arrêta à la deuxième à cause de coûts de production trop élevés. En cela, elle rejoint la série Rome diffusée sur la même chaîne. Jeff Beal est d'ailleurs le compositeur des musiques des deux créations.Tags : La caravane de l'étrange, Carnivale, Daniel Knauf, HBO, série TV, Jeff Beal, dust bowl, crise de 1929, USA, Ben Hawkins, Justin Crowe, Grand Patron, Sofie, Etats-Unis, religion, télévision, nain Samson, Adrienne Barbeau, DVD, Rome, Canal Jimmy, 2003, 2005
La série se déroule aux USA durant le  Dust Bowl (nom donné à une série de tempêtes de poussière, véritable catastrophe écologique qui a touché, pendant près d'une décennie, la région des grandes plaines aux Etats-Unis et au Canada dans les années 1930).
C'est donc une Amérique déjà affectée par la crise de 1929 et frappée par cette catastrophe naturelle qui est le cadre de l'histoire. On y découvre Ben Hawkins, jeune homme évadé de prison (on ne sait pas ce qu'il a commis) vivant dans une ferme durement touché par le dust bowl au moment où sa mère meurt. Le cirque de la Caravane de l'étrange passe par là et Ben est recueilli par les forains.
Seulement, Ben est doté d'un pouvoir de guérison ainsi que de rêves étranges. Rapidement, il découvre que sa mère a fréquenté ces gens et que son père était l'un d'entre eux qui a disparu. Il décide de partir à sa recherche tandis qu'en Californie, le pasteur Justin Crowe a lui aussi des visions. L'histoire les réunira pour une lutte entre le Bien et le Mal qui est tout sauf manichéenne.
Une série étrange et attachante ne comprenant que 24 épisodes. Dommage qu'elle ne soit pas allé à son terme car le public est resté sur sa faim sur de nombreux points.
On y croise de nombreux personnages bizarres, mais tellement vrais. Un contre-maître boîteux, un nain qui dirige le tout sous le couvert d'un "Grand Patron" enfermé dans sa roulotte et que personne ne voit. Sofie lit l'avenir dans les cartes avec l'aide de sa mère trétraplégique qui lui souffle les réponses par télépathie. Il y a aussi le professeur Lodz, le voyant... aveugle, la femme à barbe, les danseuses nues, la dresseuse de serpents (jouée par Adrienne Barbeau), l'Hercule un peu simplet etc.
Si vous avez l'occasion, n'hésitez pas à vous plonger dans la caravane de l'étrange.

Dominik


Tags : La caravane de l'étrange, Carnivale, Daniel Knauf, HBO, série TV, Jeff Beal, dust bowl, crise de 1929, USA, Ben Hawkins, Justin Crowe, Grand Patron, Sofie, Etats-Unis, religion, télévision, nain Samson, Adrienne Barbeau, DVD, Rome, Canal Jimmy, 2003, 2005
Partager cet article
Repost0
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 07:29
Super Max est un héros passé plutôt inaperçu en France alors que son alter ego italien a rencontré un certain succès, à l'instar d'Alan Ford avec qui il partage plus d'une caractéristique.Tags : Super Max, Elvifrance, Jonny Logan, Romano Garofalo, Ghilbert, Leone Cimpellin, bd, bande dessinée, fumetti, humour, Dardo, Georges Bielec, GAB, Alan Ford, Max Bunker, Magnus, Canard Enchainé, parodie, caricatue, Diabolik, Superman, chasseurs de primes, Coom'X troupiers, érotisme, pornographie, censure, caln Dynamite, groupe TNT
C'est un série italienne humoristique appelée Jonny Logan créée en 1972 par Romano Garofalo (scénarios) et Leone Cimpellin sous le pseudonyme de Ghilbert pour l'éditeur Dardo. Il y eut une première série de 56 numéros de juillet 1972 à mars 1977. Le mois suivant démarre la seconde série qui durera jusqu'en décembre 1978 sur 21 numéros.
Malgré des histoires portées sur l'humour, la revue est parue chez Elvifrance, éditeur spécialisée dans la BD érotique, voire porno. Ceci peut expliquer pourquoi elle ne comptera que 6 numéros dans notre pays.
L'autre raison étant sans doute une adaptation à la tonalité assez vulgaire. Les jeux de mots foireux succédant aux calembours à deux balles. Quant à l'adaptation des noms, elle est elle-aussi discutable. Ainsi le Jonny Logan devient-il Super Max, évacuant par là-même le côté héros de pacotille induit par le "Jonny". Le nom du groupe : "Cacciatori di Taglie" (chasseurs de primes) est transformé en "Coom'X Troupiers" indiquant qu'on vise un humour du même tonneau. Dommage, car la bande ne manquait pas de qualité.
Mais parlons plutôt de la BD. Les chasseurs de primes sont une bande de losers fauchés visant en touchant l'argent des récompenses lorsqu'ils arrêtent des bandits.
Tags : Super Max, Elvifrance, Jonny Logan, Romano Garofalo, Ghilbert, Leone Cimpellin, bd, bande dessinée, fumetti, humour, Dardo, Georges Bielec, GAB, Alan Ford, Max Bunker, Magnus, Canard Enchainé, parodie, caricatue, Diabolik, Superman, chasseurs de primes, Coom'X troupiers, érotisme, pornographie, censure, caln Dynamite, groupe TNTLe professeur Coom X est un anglais, roi du déguisement, c'est le chef. Il centralise l'argent et le redistribue... quand il y pense. Il est affublé d'un chat prénommé Adolf. Très malin, ce dernier ne pense qu'à son ventre.
Ben Talpo : juif polonais né en Belgique, affublé de grosses lunettes, il n'est pas très fort et encore moins courageux. C'est souvent lui qui se charge des corvées.
Errol Flins, surnommé l'O.S. car il a travaillé pour Renault. C'est un Suisse à la force herculéenne, mais au cerveau...lent. Il est le compère de Ben Talpo avec qui il se dispute fréquemment.
Magicus : illusionniste et hypnotiseur d'origine grecque, c'est surtout un escroc de première, mais ces tours de passe-passe ne durent guère et il est alors contraint à une retraite en quatrième vitesse.
Max est le "beau gosse" de la troupe. C'est aussi le seul affublé d'un costume de super-héros. Il adore inventer des tas de gadgets qui ne fonctionnent pas toujours très bien.
Face à cette troupe, on a également le commissaire Bombeta dont les deux hommes de main Truc et Much sont aussi inefficaces qu'idiots au point de ne pas plus savoir qui est Truc et qui est Much.Tags : Super Max, Elvifrance, Jonny Logan, Romano Garofalo, Ghilbert, Leone Cimpellin, bd, bande dessinée, fumetti, humour, Dardo, Georges Bielec, GAB, Alan Ford, Max Bunker, Magnus, Canard Enchainé, parodie, caricatue, Diabolik, Superman, chasseurs de primes, Coom'X troupiers, érotisme, pornographie, censure, caln Dynamite, groupe TNT
Si vous avez noté que les Coom'X Troupiers ressemblent furieusement au Clan Dynamite (ou Groupe TNT) d'Alan Ford, vous aurez sans doute raison. Comme Alan Ford a été imaginé en 1969 et Jonny Logan, trois ans après...
A l'instar de leur modèle, Max et les siens mènent des enquêtes complètement farfelues comme le vol des monuments de Rome ou l'enlèvement massif de play-boys ou la tentative de retour d'Adolf Hitler etc.
On y croise aussi des héros connus comme Diabolik ou Superman qui sont présentés comme étant à l'agonie. Diabolik dans un fauteuil roulant et Superman affalé au sol pour mendier.
Certains personnages sont inspirés de personnalités réelles, mais je n'ai pas réussi à toutes les reconnaître, certaines n'étant connues qu'en Italie dans les années 70.
Les épisodes ont été traduits dans l'ordre, sauf le sixième épisode en couleurs qui est devenu le numéro 3 français.
Enfin, notons que l'adaptation signée GAB (Georges Bielec ?) avait une nette tendance à fustiger les gauchistes, les communistes, les grévistes, les fonctionnaires et le canard Enchainé (régulièrement pastiché en Conard déchainé). Autrement dit, une vision très "réac" qui est parfois pénible et n'apporte pas grand-chose à l'humour de l'ensemble.
Super Max reste un objet de curiosité, autant par sa ressemblance avec Alan Ford que par le fait qu'elle soit la seule revue non "pour adultes" de l'éditeur. Enfin, il y a le talent indéniable de Leone Cimpellin.

Dominik


Tags : Super Max, Elvifrance, Jonny Logan, Romano Garofalo, Ghilbert, Leone Cimpellin, bd, bande dessinée, fumetti, humour, Dardo, Georges Bielec, GAB, Alan Ford, Max Bunker, Magnus, Canard Enchainé, parodie, caricatue, Diabolik, Superman, chasseurs de primes, Coom'X troupiers, érotisme, pornographie, censure, caln Dynamite, groupe TNT
Partager cet article
Repost0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 10:06
La quatorzième enquête de Jack Palmer l'amène du côté du paradis (fiscal). Tags : Enquête au paradis fiscal, Jack Palmer, l'enquête corse, Pétillon, Dargaud, bd, bande dessinée, humour, album, 14 ème aventure, Canard Enchaîné, Bürgenzell, Monaco, prince, mariage, presse people, banque, blanchiement, argent saleAlors qu'il enquête sur une banale affaire d'adultère pour un divorce, il prend la photo du mari sortant d'une banque du Bürgenzell. Seulement, sur le cliché, il y a un autre individu bien plus dangereux, mêlé à du blanchiement d'argent. Ce dernier poursuit Palmer, et avec l'aide de la police locale, demande son arrestation. Le détective parvient à fuir et tombe sur les Lécuyer, un gentil couple venant assister au mariage de leur fille blanche... avec le prince du Bürgenzell.
Dès lors, on assiste aux démélés de Jack Palmer avec la mafia et la police du Bürgenzell tandis que les Lécuyer découvrent que le fiancé de leur fille n'est pas aussi gentil qu'il en a l'air.
Pré-publiée dans le Canard Enchaîné l'été dernier, cette histoire allie l'humour avec la critique caustique des paradis fiscaux et des largesses des autres pays à leur égard. Pétillon n'oublie pas d'égratigner l'attitude des médias plus préoccupés de payettes people que de vérité. Quant au Bürgenzell, il a un petit air de Monaco qui ne doit sans doute rien au hasard. Une vraie réussite à l'égal de l'Enquête corse qui a rendu célèbre ce petit détective.

Dominik


Tags :  Enquête au paradis fiscal, Jack Palmer, l'enquête corse, Pétillon, Dargaud, bd, bande dessinée, humour, album, 14 ème aventure, Canard Enchaîné, Bürgenzell, Monaco, prince, mariage, presse people, banque, blanchiement, argent sale
Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 12:45
Tout d'abord, je tiens à prévenir le spécialiste de Harry Dickson : je n'en suis pas un et je ne me place en tant que tel. C'est même la première histoire de ce personnage que je lis. Ce préambule fait, ce Harry Dickson n'est pas un roman, c'est un fascicule tel qu'on en faisait autrefois. Il ne comporte que 36 pages, mais à un format plus grand (20 x 27 cm). Le récit n'est pas de Jean Ray, ni même de l'auteur original néerlandais (que tout le monde a oublié).
Alors de quoi s'agit-il ?Tags : Harry Dickson, la treizième face du crime, Tom Wills, Georgette cuvellier, Le Carnoplaste, Robert Darvel, fascicule, feuilleton, Sherlock Holmes, Dr Watson, crime, araignée, Jean Ray, Néo
D'un OVNI littéraire imaginé par robert Darvel, fan de Harry Dickson. A l'instar de Jean Ray qui écrivait les histoires en se basant sur l'illustration fournie au lieu de la traduire du hollandais, Darvel s'est inspiré des toiles d'un peintre pastichant les aventures du détective. Il a imaginé des histoires de Harry Dickson s'y référant en essayant d'être fidèle à l'eouvre de Jean Ray. J'avoue que je suis mal placé pour savoir si c'est vraiment le cas, mais les habitués m'en ont dit le plus grand bien. Quoi qu'il en soit, le fascicule est parfaitement réalisé. L'illustration complètement dans l'esprit et le récit écrit dans un style qui me rappelle d'autres lectures d'auteurs contemporains de Jean Ray. Robert Darvel y a sans doute ajouté une note d'humour, voire parfois de second degré.
Le N°202 nous parle d'une série de crimes odieux. A chaque fois, on y retrouve une petite araignée niellée qui était la signature de Georgette Cuvelier. Seulement, la bonne Georgette est morte depuis des années alors qui cela peut-il donc être ?
Harry Dickson est clairement inspiré de Sherlock Holmes. Tom Wills, son assistant/faire-valoir étant une autre version du célèbre Watson. Le dernier chapitre explicitant tout ce que le détective a vu et qui nous a échappé. On est dans la grande tradition du feuilleton d'antan. Robert Darvel a pleinement réussi son voyage dans le temps.

On peut le retrouver et commander les autres fascicules Harry Dickson sur le site de son association le Carnoplaste : www.lecarnoplaste.fr. Pour 6,50 €, vous aussi, vous pourrez goûter à cette nostalgie.

Dominik


Tags : Harry Dickson, la treizième face du crime, Tom Wills, Georgette cuvellier, Le Carnoplaste, Robert Darvel, fascicule, feuilleton, Sherlock Holmes, Dr Watson, crime, araignée, Jean Ray, Néo
Partager cet article
Repost0
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 08:04
En janvier 1970, sortait le numéro 1 de la revue Strange. Tags : Strange, 40 ans, Lug, Semic, numéro 1, revue mythique, anniversaire, Organic Comix, Reed Man, Thomas Frisano, Jack Kirby, BD ciné Goodies, Paris, 3 et 4 avril 2010, bd, bande dessinée, comics US, Marvel Comics Group, Stan Lee, Steve Ditko, Godland, Spiderman, Quatre Fantastiques, Surfer d'argent, Silver Surfer, Fantastic FourBien qu'elle ne fut pas la première, elle popularisa les super héros Marvel en France. A tel point que ce numéro 1 connut un  fac-similé. Aujourd'hui l'original se vend à prix d'or et même le fac-similé n'est pas donné.
Pour marquer le quarantième anniversaire de cet évènement, Organic Comix qui édite la nouvelle mouture de la revue sort un poster intitulé "Poster Strange 1970-2010". On y voit un dessin de la série très kirbyenne : "Godland" par Thomas Frisano qui sortira pour "BD Ciné Goodies" à Paris les 3 et 4 avril 2010. Le format est de 42 X 60 cm
sur papier 135 grammes brillant vernis. Il est tiré à 500 exemplaires (signés par Thomas Frisano). Vous pouvez le commander pour 10 euros + 1,5 euro de port. Chèque à l'ordre de Reptile (Envoi sous tube) à :
Organic Comix
les terres
42670 Belmont de la Loire

Dominik

Tags : Strange, 40 ans, Lug, Semic, numéro 1, revue mythique, anniversaire, Organic Comix, Reed Man, Thomas Frisano, Jack Kirby, BD ciné Goodies, Paris, 3 et 4 avril 2010, bd, bande dessinée, comics US, Marvel Comics Group, Stan Lee, Steve Ditko, Godland, Spiderman, Quatre Fantastiques, Surfer d'argent, Silver Surfer, Fantastic Four
Partager cet article
Repost0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 10:50
Parmi les curiosités de l'Oeuvre de Jean-Claude Poirier,Tags : Scop Magazine, éditions de la grille, Sanguinola le saigneur de la lande, Mickey, Placid et Muzo, parodie, récit d'horreur, vampire, chaperon rouge, loup, chaperon rose, loup-garou, Jean-Claude Poirier, André Chéret, Rahan, bd, bande dessinée, humour, Pif Gadget signalons l'histoire parodiant les récits d'horreur : "Sanguignola, le saigneur de la lande" paru dans le numéro 3 de la revue SCOP MAGAZINE.
Contrairement à ce qu'on peut lire parfois, le numéro est paru en 1977 et non 1976 et surtout, l'histoire n'est pas dessinée par André Chéret (créateur graphique de Rahan), mais par Poirier lui-même. Difficile pour quiconque ayant lu l'histoire de pouvoir faire cette confusion.

Scop est une revue trimestrielle qui ne connut que 5 numéros en 1976-77. Tout en noir et blanc et d'un contenu oscillant entre humour et aventures, voire même expérimentation, elle eut du mal à trouver son public. Peut-être lui manqua-t-il une série phare pour fidéliser les lecteurs.
Par ailleurs, les covuertures n'étaient pas toujours à la hauteur. Celle du numéro 3 n'est que l'agrandissement d'une image d'un strip de Fola sur Moustache. Le dessin d'origine étant déjà assez simple, il souffre encore plus de cet agrandissement inopiné.
Tags : Scop Magazine, éditions de la grille, Sanguinola le saigneur de la lande, Mickey, Placid et Muzo, parodie, récit d'horreur, vampire, chaperon rouge, loup, chaperon rose, loup-garou, Jean-Claude Poirier, André Chéret, Rahan, bd, bande dessinée, humour, Pif Gadget
Revenons à Poirier. "Sanguignola, le saigneur de la lande" est un récit de sept pages en noir et blanc. Pour résumer l'histoire, Sanguinola est un vampire affamé cherchant de la nourriture pour toute sa famille vampirique. Hélas, il n'est pas le seul de son espèce et fait parfois de mauvaises rencontres... Quand il croise une petite fille se présentant comme le chaperon rose, il croit avoir enfin dégotté son déjeuner. il l'invite dans sa demeure... et finit par découvrir...
Non, mais ! Je ne vais pas tout vous raconter non plus !!!

Jean-Claude Poirier se régale dans cette histoire parodique. Il y fait des clins d'oeil à d'autres bandes comme Mickey en page 4 ou Placid (de Placid et Muzo) en version vampire en page 5.

Il est vraiment dommage que l'auteur n'ait pas pu développer davantage ce côté parodique dans des récits plus adultes qu'Horace cheval de l'Ouest et Supermatou...
Tags : Scop Magazine, éditions de la grille, Sanguinola le saigneur de la lande, Mickey, Placid et Muzo, parodie, récit d'horreur, vampire, chaperon rouge, loup, chaperon rose, loup-garou, Jean-Claude Poirier, André Chéret, Rahan, bd, bande dessinée, humour, Pif Gadget
Rajoutons que l'histoire est précédée par une petite présentation de l'auteur agrémentée d'une photo. On y apprend notamment qu'il souffrait d'un léger zézaiement, ce que j'ignorais totalement.
Tags : Scop Magazine, éditions de la grille, Sanguinola le saigneur de la lande, Mickey, Placid et Muzo, parodie, récit d'horreur, vampire, chaperon rouge, loup, chaperon rose, loup-garou, Jean-Claude Poirier, André Chéret, Rahan, bd, bande dessinée, humour, Pif Gadget
Maintenant, vous n'avez plus qu'à vous procurer ce récit pour en goûter tout l'humour...

Dominik


Mes autres articles sur Poirier :
- Charlotte Poireau
-Maximax
- Joë Bridgers
- Achille Zavatta
- Cactus Papa


Tags : Scop Magazine, éditions de la grille, Sanguinola le saigneur de la lande, Mickey, Placid et Muzo, parodie, récit d'horreur, vampire, chaperon rouge, loup, chaperon rose, loup-garou, Jean-Claude Poirier, André Chéret, Rahan, bd, bande dessinée, humour, Pif Gadget
Partager cet article
Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 10:20
Publié en 2006 par les éditions de l'Oeil du Sphinx, il s'agit du second recueil de nouvelles de Philippe Heurtel. Si le premier (Puzzles, 2004) était porté sur le fantastique, ce volume est branché SF. Derrière une illustration très réussie de Lucien Gorlier, nous avons huit textes ciselés par un auteur trop rare. N'hésitez pas à lui envoyer des mails en le traitant de grosse feignasse. On ne sait jamais, ça pourrait le réveiller ! ;o) ZonesFranchesGF
La préface est signée Stéphanie Nicot qui avait publié la nouvelle "Zone Franche" dans l'anthologie Hyperfuturs en 2000. Faisons un rapide tour d'horizon du contenu :
La déchirure : On suit un couple dont l'homme est condamné par une maladie rare alors qu'un phénomène a ouvert une brèche sur un univers parallèle. Etrange, dickien et paranoïaque à souhait.
Les reflets mauves des derniers matins : sur Terre, les hommes sont enlevés en masse par des extra-terrestres afin de faire place nette...
Zone Franche : Dans une ville privatisée (zone franche), le patron est assassiné et on envoit la police de l'état mener l'enquête, tout en essayant de la court-circuiter. Une nouvelle asimovienne de bon aloi.
Les larmes d'Ihadée : Noa a décidé de fuir sa tribu pour explorer la ville voisine. Elle y découvrira de quoi bouleverser sa vie et celle des siens...
Le train : Ulis est chargé de contrôler le bon état du matériel du train. Sa vie bascule quand il assiste à l'arrestation et l'exécution d'un inconnu. Par hasard, il récupère ses documents, ce qui le pousse à prendre des congés pour voir la locomotive. Pour cela, il abandonne Penny, sa fiancée. Au bout de deux semaines, il n'est pas arrivé à bon port. Il décide de poursuivre encore un peu. Ce serait bête d'échouer si près du but. Une nouvelle fascinante qui n'est pas sans rappeler l'absurdité de notre monde.
Temps de guerre : Le XXIe siècle a découvert le voyage dans le temps et en profite pour piller les connaissances du XXIIIe siècle, ce qui déclenche une guerre temporelle. Pourtant, tout cela a un but...
Souvenirs de Paraiso : Abel est expulsé du monde virtuel de Paraiso car la crise a provoqué sa faillite et c'est Carl, son ex-ami et rival qui a racheté son univers virtuel...
Ghost Avenue : Mel et Eisha vivaient ensemble jusqu'au jour où Eisha a commis un meurtre puis s'est effacé son cerveau. Mais pourquoi a-t-elle fait ça et sa nouvelle personnalité est-elle coupable ?
Chaque récit nous emmène dans des mondes différents et très originaux. Philippe Heurtel sait construire des mondes cohérents et novateurs et il les enveloppe dans un style alerte et plaisant. Il lui manque sans doute un zeste d'empathie pour qu'on souffre avec ses personnages comme ils souffrent eux-mêmes et il deviendra un grand écrivain.
On peut commander cet ouvrage aux éditions de l'Oeil du Sphinx ou l'acheter sur les salons où cet éditeur est présent pour la modique somme de 15 euros.

Dominik


Tags :
Partager cet article
Repost0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 11:57
Fred Treglia et Jean Depelley continuent d'explorer le champs des anciens comics. Au sommaire de ce numéro, des histoires spatiales de 1940 à 1958 inédites en France. Un sujet qui devrait intéresser l'amateur de comics, comme le fan de science-fiction un peu rétro.Tags : Fred Treglia, Jean Depelley, Steve Ditko, Gene Colan, Joe Kubert, Henry Kiefer, Murphy Anderson, Alex Toth, Golden Comics N°3, Weird Space Tales, sf, science fiction, comics US, Univers Comics, fiction house
Cela commence avec "The invaders" dessiné par Alex Toth : l'histoire de la planète Pax qui se fait envahir parce qu'elle a décidé de renoncer aux armes...
"The asteroid witch" par Murphy Anderson : Vince Darrow quitte brutalement la jeune et jolie Kit-E pour succomber aux charmes d'une sirène de l'espace...
"Kenton of Star Patrol" par Joe Kubert : Kenton va sauver la Terre des corsaires de Coalsack après avoir été viré de la Star Patrol...
"Captain Ken Brady rocket pilot" par Gene Colan : Ken Brady doit surveiller un convoi de matière précieuse vitale pour la Terre, mais il y a de la trahison dans l'air...
"The greater Jovians" par Steve Ditko : Sur Jupiter, une race de géants cohabite avec une race beaucoup plus petite. La famine guette et il décide de s'approvisionner sur Terre...
"Spurt Hammond" par Henry Kiefer : Le roi Satius de Saturne a été kidnappé par les Plutoniens. Spurt Hammond part le délivrer...
On a également une biographie de Joe Kubert et un petit historique de l'éditeur US : Fiction House. Un numéro très agréable, surtout si on aime les space opera rétro. Plus d'informations et les modalités pour commander sur le blog : http://fredcomics.over-blog.com/

Dominik


Tags : Fred Treglia, Jean Depelley, Steve Ditko, Gene Colan, Joe Kubert, Henry Kiefer, Murphy Anderson, Alex Toth, Golden Comics N°3, Weird Space Tales, sf, science fiction, comics US, Univers Comics, fiction house
Partager cet article
Repost0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 11:44
J'ai rencontré Dav (le scénariste et dessinateur) et Esteban son coloriste le week-end dernier à Migennes Collector. Ils m'ont fait une chouette dédicace avec un Yoda bondissant. Dommage qu'il l'ait adressé à Frédérik au lieu de Dominik ! ;o))Tags : La flemme des étoiles, éditions Soleil, Indiana Jones, Harry Potter, parodie, caricature, humour, Dav, Esteban, Bengrrr, chevaliers Jedï, Star Wars, saga, sf, bd, bande dessinée, album, dédicace, George Lucas, Lanfeust Mag, princesse Leïa, Migennes collector
Sinon, l'album est une parodie du cycle de Star Wars. Au début, on voit l'équipe du studio Gottferdom allait à la rencontre de George Lucas costumé en personnages de la saga. Tof Arleston propose alors un "scénario d'enfer" à Lucas qui refuse tout net. Cela n'empêche pas le scénariste  de décliner toute son histoire qui sera la trame de l'album.
On découvre que dans cette version, les chevaliers Jedï sont des dessinateurs de BD qui doivent travailler sans relâche. Les vacances représentant le côté obscur de la Force.
Prépublié dans Lanfeust Mag, l'histoire est distrayante et on passe un bon moment, même si certains gags sont franchement "private joke" au sein de l'équipe. Le tout est dessiné dans un style humoristique de bon aloi, sauf la princesse Leïa que Dav a rendu très vilaine et ça, il n'avait pas le droit !!!
D'autres albums parodiant d'autres succès du cinéma sont également en vente (Indiana Jones, Harry Potter etc.). Si vous les croisez en dédicace, n'hésitez pas à leur en prendre un (ou plusieurs). Ce serait bête de rater un moment de rigolade.

Dominik


Tags : La flemme des étoiles, éditions Soleil, Indiana Jones, Harry Potter, parodie, caricature, humour, Dav, Esteban, Bengrrr, chevaliers Jedï, Star Wars, saga, sf, bd, bande dessinée, album, dédicace, George Lucas, Lanfeust Mag, princesse Leïa, Migennes collector
Partager cet article
Repost0