Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 12:29
Clair de Lune continue sa saga de Tex Willer. Après "Le prophète Hualpai", "Le chasseur de fossiles", "Sang sur le Colorado", "Mescaleros", "L'ultime frontière", "Oklahoma !", "Le prix de la vengeance", et "Les deux visages de la vengeance", voici "Canyon Dorado" de Claudio Nizzi et Giancarlo Alessandrini.Tags : Tex Willer, Les deux visages de la vengeance, Le prix de la vengeance, Oklahoma !, Giancarlo Berardi, Guglielmo Letteri, Galep, Mescaleros !, L'or du Sud, le prophète Hualpai, Les chasseurs de fossiles, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz, Mauro Boselli, Goran Parlov, l'ultime frontière, Carlo Ambrosini
Alessandrini est surtout connu pour être le créateur graphique de Martin Mystère. Son trait dépouillé, à la Giraud, peut en dérouter certains car il s'éloigne un peu du "canon classique" de Tex Willer, mais il se révèle également très dynamique et j'aime beaucoup.
Tex Willer et le vieux Kit Carson sont cette fois accompagnés par le le fils de Tex et par Tiger Jack, l'indien Navajo.Ils ont rendez-vous avec le vieux Sunday Jim. Ce chercheur d'or est le spécialiste des cartes au trésor plus ou moins foireuses. Depuis une éternité, il est en quête du fameux canyon Dorado, variante de l'Eldorado, la vallée tapissée d'or. Bien sûr, il est surtout la victime idéale de tous les escrocs en quête d'argent facile. Quand sa diligence est attaquée, il est persuadé de n'avoir rien à craindre car il n'a pas un sou en poche. Pourtant, les bandits choisissent de le prendre en otage et de relâcher tous les autres passagers. Il apprend rapidement qu'ils veulent lui extorquer l'emplacement exact du Canyon Dorado qu'il aurait découvert. Ayant appris l'attaque de la diligence, Tex et les siens partent aux secours de leur vieil ami...
Claudio Nizzi sait décidément trousser une histoire efficace s'appuyant sur Tex Willer, même s'il devient parfois un prétexte. Je ne reviendrais pas sur la talent d'Alessandrini qui sait si bien jouer du noir et blanc.

240 pages de BD d'aventures en noir et blanc de la meilleure espèce pour 15 euros.

Dominik


Tags : Tex Willer, Les deux visages de la vengeance, Le prix de la vengeance, Oklahoma !, Giancarlo Berardi, Guglielmo Letteri, Galep,  Mescaleros !,  L'or du Sud, le prophète Hualpai, Les chasseurs de fossiles, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz, Mauro Boselli, Goran Parlov, l'ultime frontière, Carlo Ambrosini
Partager cet article
Repost0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 10:48
Pierre Christin et Jean-Claude Mézières l'ont annoncé : ce vingt et unième opus des aventures de Valérian et Laureline sera le dernier. Tags : Valérian et Laureline, agent spatio-temporel, Dargaud, bd, bande dessinée franco-belge, album cartonné, Jean-Claude Mézières, Pierre Christin, Galaxity, cité des eaux mouvantes, l'ouvre-temps, tome 21, dernier albumEncore qu'on ait connu plus d'une tournée d'adieu qui n'était qu'un Au Revoir... Pour marquer le coup, on retrouve dans cet album à peu près tous les personnages croisés dans les différents albums de nos héros. On fait un détour par l'Empire des milles planètes, on passe à Alflolol, on évoque les Héros de l'équinoxe, on revoit les oiseaux du Maître. On rencontre même les personnages quelque peu négligés de la cité des Eaux mouvantes et bien d'autres aventures encore. Tout cela pour permettre à Galaxity de revenir dans la trame du temps et à Valérian et Laureline de retourner chez eux. Ce qu'ils font, mais comme ils ne s'y sentent plus à l'aise, on leur offrira une autre porte de sortie...
Bon, depuis plusieurs albums déjà, la série tournait un peu en rond et la décision de l'arrêter était sans doute la bonne. Cet album ressemble donc une rétrospective des aventures passées. Pas désagréable, mais un peu artificiel. Si la chute est originale, elle n'est pas non plus transcendante.
Bref, un album pour les accrocs de la série (dont je suis), mais pas un grand album de bande dessinée, contrairement à presque tous les premiers récits de cette saga mythique.

Dominik


Tags : Valérian et Laureline, agent spatio-temporel, Dargaud, bd, bande dessinée franco-belge, album cartonné, Jean-Claude Mézières, Pierre Christin, Galaxity, cité des eaux mouvantes, l'ouvre-temps, tome 21, dernier album
Partager cet article
Repost0
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 10:35
Je continue mon exploration de l'oeuvre de Jean-Claude Poirier. Après ces premières séries méconnues : Maximax, Joë Bridgers, Achille Zavatta et Cactus Papa, voici sa dernière création : Charlotte Poireau.Tags : Charlotte Poireau, Jean-Claude Poirier, grand-mère, journal de Tintin, Super Tintin, 1978 à 1981, bd, bande dessinée, humour, Horace, cheval de l'Ouest, Supermatou, Maximax, Joe Bridgers, Achille Zavatta, Cactus Papa, article
Cette série humoristique est parue dans le Journal de Tintin de 1978 à 1981.On la retrouve aussi au Portugal dans la version locale de la revue "Achille Talon"...
Charlotte Poireau est une grand-mère pas ordinaire qui s'amuse à mener des enquêtes avec une voisine. Alors qu'elle fait mine de posséder un redoutable sens de la déduction, ses conclusions se révèlent la plupart du temps complètement fantaisistes. Ainsi dès la première page, elle annonce la visite d'une personne anormalement grande parce que sa voix était lointaine au téléphone. En fait, il s'agit d'une dame... très petite !!!
Charlotte Poireau fume la pipe à l'instar de Sherlock Holmes ou de Maigret et sa voisine fait aussi usage de chroniqueuse comme l'était de le docteur Watson. Naturellement, les enquêtes de madame Poireau sont toujours situées dans le voisinage car elle n'a aucun lien avec la police.
Au final, chacune de ses ingénieuses déductions se révèlent ingénieusement déjouées par une cruelle réalité.
Jean-Claude Poirier signe là une excellente bande encore trop méconnue. L'humour est très f
in, surtout basé sur la suffisance du héros et le contraste avec ses piètres résultats.
Le
style graphique est pleinement celui de Supermatou Tags : Charlotte Poireau, Jean-Claude Poirier, grand-mère, journal de Tintin, Super Tintin, 1978 à 1981, bd, bande dessinée, humour, Horace, cheval de l'Ouest, Supermatou, Maximax, Joe Bridgers, Achille Zavatta, Cactus Papa, articleou d'Horace, cheval de l'Ouest, plein de rondeurs, avec ce lettrage reconnaissable entre mile. Bref, un petit bijou à redécouvrir.

Où lire les aventures de Charlotte Poireau ?
  • Journal de Tintin
    • N°146 : Sur les traces du Kirakalo 6 pl. (1978)
    • N°180 : Le cabas énigmatique 6 pl. (1979)
    • N°224 : Le locataire aux verres fumés 6 pl. (1979)
    • N°227 : Mystère et boule de gomme 7 pl. (1980)
    • N°232 : Le parfum de la dame dans le noir 7 pl. (1980)
    • N°237 : La bête du terrain vague 7 pl. (1980)
    • N°244 : L’esprit frappe toujours 3 fois 7 pl. (1980)
    • N°257 : Un drôle de cinéma 7 pl. (1980)
    • N°291 : La concierge d’en face 7 pl. (1981)
    • N°307 : A deux poils près 6 pl. (1981)
  • Super Tintin
    • N° 4 : Le mystère du bocal vide 6 pl. (1979)
    • N° 9 : Charlotte tire son épingle des jeux 8 pl. (1980)
    • N° 13 : Le dentier de la mer 7 pl. (1981)

Lien à voir :
BD Oubliées : http://bdoubliees.com/journaltintin/series1/charlottepoireau.htm

Dominik

Tags : Charlotte Poireau, Jean-Claude Poirier, grand-mère, journal de Tintin, Super Tintin, 1978 à 1981, bd, bande dessinée, humour, Horace, cheval de l'Ouest, Supermatou, Maximax, Joe Bridgers, Achille Zavatta, Cactus Papa, article
Partager cet article
Repost0
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 09:48
Voici la suite des aventures de Harlan Draka le chasseur de vampires. Comme d'habitude, nous avons droit à deux épisodes de la série originales, soit rien moins que 192 pages de bande dessinée en noir et blanc.
Deux épisodes se déroulant aux Etats-Unis et ayant pour thème le blues et ses musiciens maudits.Tags : Dampyr N°9, Bonelli, Clair de Lune, Encre de Chine, BD, Bande dessinée, fumetti, manga, vampire, sorcière, Harlan Draka, Tesla, Kurjak, Omulu, Vathek, Afrique du Sud, Namibie, racisme, noirs, blancs, police, Prague, Nikolaus, Amsterdam, cinéma, chevaliers teutoniques, Vlad Tepes, Dracula, Roumanie, Transylvanie, Bram Stoker, Prague, Nicola Genzianella, Maurizio Dotti, blues, Robert Johnson, Swamp Lizards
Dans le premier épisode, on voit Charley un jeune musicien noir reprendre un tube de Robert Johnson en se postant à un carrefour dans le fol espoir de signer un pacte avec le Diable en échange du succès. Il ne rencontrera que le vieux Rainy Day, un ancien bluesman qui va lui raconter quelques légendes qu'il a lui-même vécues. Ces deux-là vont croiser Harlan Draka et Kurjak à la recherche des Swamps Lizards, un groupe ayant trouvé la mort dans un marais tout proche. Ils découvriront bientôt qu'ils ne sont pas morts et sont même devenus des non-morts. Après vingt ans de vie vampirique, ils souhaitent faire un come-back...
Le second épisode est la suite directe et l'on revoit les flics qui ont enquêté sur Draka et Kurjak et les prennent pour des serials killers. On retrouve aussi Charley et Rainy Day. Tandis que la police les poursuit, Draka est en quête d'un maître de la nuit que Robert Johnson,le guitariste de blues aurait aussi croisé. Là encore, une plongée dans l'univers du blues et de ses légendes.
Deux histoires sombres et passionnantes, racontée par Mauro Boselli et illustrée par Maurizio Dotti. Ce sont les épisodes 15 et 16 de l'édition originale. Pour une fois qu'on a deux épisodes qui se suivent, cela donne à l'ensemble une cohérence comme si nous n'avions qu'un seul long récit. J'avoue que je ne suis pas assez connaisseur du blues pour avoir saisi toutes les références, mais on découvre encore un récit haletant.
N'hésitez pas à découvrir Dampyr !


Dominik


Dampyr N°8

Dampyr N°7

Dampyr N°6

Dampyr N°5


Dampyr N°4

Dampyr N°3

Dampyr N° 2

Dampyr N°1

Tags : Dampyr N°9, Bonelli, Clair de Lune, Encre de Chine, BD, Bande dessinée, fumetti, manga, vampire, sorcière, Harlan Draka, Tesla, Kurjak, Omulu, Vathek, Afrique du Sud, Namibie, racisme, noirs, blancs, police, Prague, Nikolaus, Amsterdam, cinéma, chevaliers teutoniques, Vlad Tepes, Dracula, Roumanie, Transylvanie, Bram Stoker, Prague, Nicola Genzianella, Maurizio Dotti, blues, Robert Johnson, Swamp Lizards
Partager cet article
Repost0
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 11:33
Encore une fois, je ne suis pas à la pointe de l'actu, mais je me suis enfin décidé à aller voir Avatar. Si j'apprécie beaucoup la science fiction, je suis nettement moins fan de James Cameron. Toutefois, la curiosité l'a emporté.Tags : Avatar, James Cameron, film, cinéma, sf, science-fiction, space opera, planet opera, Sigourney Weaver, Michelle Rodriguez, Lost, Alien, Gorilles dans la brume, Jake Sully, Na'vi, Omitocayas, 3D, grand écran, Titanic, unobtainium
L'action se déroule en 2154 sur la planète Pandora. Cette planète est riche en Unobtanium, un minerai extrèmement précieux. Le seul problème, c'est qu'elle est aussi peuplée d'être intelligents vivant de façon primitives : les Na'vi. or, il se trouve que le plus gros gisement est justement situé sur l'emplacement d'un village d'autochtones. Ces habitants défendant leur teritoire sont donc extrèmement hostiles, de même que toute la planète est aussi belle qu'elle est dangereuse. Les plantes et les animaux dangereux pulullant sur son sol. Le docteur Grace Augustine a mis au point des Avatars ayant la forme des Na'vi et contrôlé à distance par des humains. L'un des scientifiques devant contrôler un des Avatar étant mort, on fait appel à son frère jumeau car il possède les mêmes caractéristiques génétiques permettant de le manipuler. Seulement, loin d'être un savant, Jake Sully est un ex-marine paraplégique. Sully est rapidement séduit par le colonel de la base qui lui promet de récupérer l'usage de ses jambes en échange d'informations permettant de se débarasser des Na'vi.
Par un heureux hasard, il parvient à s'infiltrer dans la tribu Na'Vi des Omitocayas et tente de devenir l'un des leurs. Petit à petit, il est séduit par leur culture et tombe amoureux de la jolie Neytiri. Entre-temps, il a fourni au colonel ce qu'il voulait. Une attaque est donc déclenchée tandis que Jake est coincé entre deux fidélités. Le combat est inévitable...
Ce film est magnifique. On en prend plein les yeux (même sans la 3D). L'histoire, si elle est simple, fonctionne bien car elle est basée sur des archétypes universels. Et puis, les acteurs réussissent à la rendre crédible. On a affaire à un remake des westerns d'antant avec les Na'vi dans le rôle des indiens et les Terriens dans celui des cow-boys désirant exploiter des richesses du sol. Le tout étant magnifié par un décor extra-ordinaire et des trouvailles originales.
J'aurais sans doute préféré que la fin soit un peu moins "happy end", mais on est à Hollywood.
On retrouve Sigourney Weaver, l'héroïne des films Alien dans un rôle proche de celui de "Gorilles dans la brume". On voit aussi Michelle Rodriguez qui est intervenue dans la série Lost. Nul n'aura échappé que Pandora signifie Pandore en français, célèbre pour sa boîte qu'il ne fallait pas ouvrir. Allusion un peu grosse à ce que les Terriens n'auraient pas dû venir. Enfin, le nom du minerai "UNOBTAINIUM" est un classique en science-fiction pour un minerai impossible à obtenir. Le nom étant d'ailleurs formé sur le mot anglais "UNOBTAIN" (qu'on n'obtient pas).

Dominik


Tags : Avatar, James Cameron, film, cinéma, sf, science-fiction, space opera, planet opera, Sigourney Weaver, Michelle Rodriguez, Lost, Alien, Gorilles dans la brume, Jake Sully, Na'vi, Omitocayas, 3D, grand écran, Titanic, unobtainium
Partager cet article
Repost0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 14:24
A Noël, j'ai offert le volume 1 de la saga Tara Duncan à ma fille.Tags : Tara Dunczan, volume 1, Les sortceliers, Le seuil, Sophie Audouin-Maminokian, Magister, Fabrice, Autre-Monde, Chem, Harry Potter, magie, Isabella, roman, fantastique Elle l'a dévoré en quelques jours malgré les 500 pages. Comme elle l'avait aimé, je me suis dit qu'il fallait que je le lise aussi. Après tout, j'ai adoré les Harry Potter et d'autres romans pour la jeunesse. Je me suis donc jeté à mon tour dans cette histoire.
Tara Duncan est une jeune adolescente vivant chez sa grand-mère dans une grande maison car ses parents sont morts quand elle était toute petite. Pourtant les choses ne sont pas toujours comme elles semblent. Quand des individus malfaisants débarquent pour la kidnapper. Elle découvre alors qu'Isabella, sa grand-mère est une sortcelière et qu'elle a elle aussi des pouvoirs du même genre. C'est d'ailleurs grâce à son don qu'elle réussit à échapper aux griffes de Magister, le sortcelier maléfique. Pour sa sécurité, on l'emmène à Autre-Monde, le monde des sortceliers. Elle sera accompagnée de Fabrice, son voisin qui s'est révélé être aussi un sortcelier. Dans ce nouvel univers, elle va se faire de nouveaux amis et découvrir un monde merveilleux, mais surtout devoir lutter contre Magister qui enlève les jeunes sortceliers les plus prometteurs et délivrer sa mère qui est sa prisonnière.
Au final, on a plein de péripéties qui animent ce roman qui se lit sans déplaisir. Toutefois, j'avoue ne pas avoir complètement adhérer. Sans doute ai-je trouvé que Tara avait la tâche un peu trop facile tout au long de l'histoire. Un roman intéressant, mais pas un chef d'oeuvre, donc.

Dominik


Tags : Tara Dunczan, volume 1, Les sortceliers, Le seuil, Sophie Audouin-Maminokian, Magister, Fabrice, Autre-Monde, Chem, Harry Potter, magie, Isabella, roman, fantastique
Partager cet article
Repost0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 14:14
Un an après la sortie du fac-similé du numéro 1, voici la sortie du recueil contenant les numéros 1 à 8.
Tags : Fantax, recueil, organic comix, souscription, édition Chott, Nice, Connaître Chott, club de l'Audace, Festival de la BD d'Angoulême, bande dessinée, album, Pierre Mouchot, Tanguy Mouchot; Reed ManTags : Fantax, recueil, organic comix, souscription, édition Chott, Nice, Connaître Chott, club de l'Audace, Festival de la BD d'Angoulême, bande dessinée, album, Pierre Mouchot, Tanguy Mouchot; Reed ManTags : Fantax, recueil, organic comix, souscription, édition Chott, Nice, Connaître Chott, club de l'Audace, Festival de la BD d'Angoulême, bande dessinée, album, Pierre Mouchot, Tanguy Mouchot; Reed Man
Dominik


Tags : Fantax, recueil, organic comix, souscription, édition Chott, Nice, Connaître Chott, club de l'Audace, Festival de la BD d'Angoulême, bande dessinée, album, Pierre Mouchot, Tanguy Mouchot; Reed Man
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 12:37
Rome est une série TV particulière à plus d'un titre. Tout d'abord, bien qu'elle ait été produite pour la chaîne cryptée américaine HBO, c'est une co-production avec la BBC, mais aussi avec la télé italienne (RAI Due). D'ailleurs, l'essentiel de la série a été tournée au studio Cinecitta de Rome. Cela s'imposait pour un fiction parlant de l'empire romain.rome
Si vous êtes comme moi allergique au péplum de carton pâte des années 60, ou même aux productions luxueuse comme Gladiateurs, ne raccrochez pas. Rome n'a absolument rien à voir avec ces films où la grandiloquence envahit l'écran, où l'époque occulte la psychologie des personnages, où la vraisemblance est aux abonnés absents. Rome est à l'opposé de tout ça. Ici, la Grande Histoire de Jules César, Marc-Antoine, Cléopâtre ou Octave cotoie la petite.Si la trame principale est bien l'Histoire avec
un grand H, elle est décrite par le biais de deux soldats de la XIIIe légion : le centurion Lucius Vorenius et le soldat Titus Pullo. Autant Vorenius est dur, discipliné et d'une fidélité indéfectible, autant Pullo est indiscipliné, volage et tête brûlée. Pourtant, ces deux là vont voir leurs destins liés de façon inextricable. On les voit combattre au côté de Jules César en Gaule, puis à son retour triomphal à Rome et son accession au pouvoir. On découvre alors la femme de Vorenius qui, le croyant mort, a eu un enfant de son beau-frère en plus de ses deux filles. Pour le cacher à son mari, elle fait croire que c'est la progéniture de sa fille aînée. Pendant ce temps, Pullo qui ne cotoyait que les putains sauve la vie d'une esclave : Irène. Bien qu'il s'en défende, il en tombe amoureux. Mais l'Histoire va compliquer leurs vies. César se sert de Vorenius pour sa politique tandis qu'Octave apprend les armes avec Pullo.
Au-d
RomeTv hmedelà des histoires trop compliquées à résumer, on retiendra une vision très réaliste de la société romaine : violente, corrompue, sexuelle. On découvre les arcanes de la Grande Histoire, les complots, les alliances, les trahisons, les fidélités, le rôle des femmes...
Ballotés au sein de la tempête de l'Histoire, Vorenius et Pullo forgerons leur amitié entre deux douleurs insurmontables, oubliant rapidement la gloire des batailles.
Une série prenante, très bien faite qui m'a réconcilié avec les péplums et ce n'était pas une tâche aisée. Seulement deux saisons pour un total de 22 épisodes de 52 minutes. On peut la revoir en DVD. Un film serait même en discussion.

Dominik


Tags : Rome, HBO, série télévisée, TV, cinecitta, BBC, Lucius Vorenius, Titus Pullo, Arène, XIIIe légion, Marc Antoine, Cléopâtre, Octave, Brutus, Cicéron, péplum, dvd
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 08:53
Je continue ma lecture des recueils Spirou. Le 307 reprend les N°3689 à 3697 du 24 décembre 2008 au 18 février 2009. Alors quoi de neuf chez Spirou ?Tags : Spirou, recueil N°307, bd, bande dessinée franco-belge,Agent 212, Pierre Tombal, Tamara, Garage Isidore, Game Over, Nelson, Le petit Spirou, Les Psy, zapping Génération, Adostars, Les femmes en blanc, Cupidon, Cédric, Lucky Luke, Calamity Jane, Morris, Goscinny, Mademoiselle louise, Brigade Fantôme, le chevalier Bagär, Le royaumme, Tamara, Nelson, Les Psy, les femmes en blanc, Mélusine, Raoul Cauvin, Katz, Ingmar, Givrés, humour, strips
Derrière une couverture des Nombrils marquant leur retour toujours aussi hilarant (Dan est revenu avec sa copine, ce qui rend Karine très malheureuse, mais ses "copines" lui remontent le moral... à leur manière).
On a la réédition de l'album d'un Lucky Luke de la meilleure période (Morris et Goscinny) : Calamity Jane. On a beau les connaître, c'est un vrai régal de les retrouver.
On a la fin de la Brigade Fantôme (mais je ne suis pas un grand fan), "Ange et diablesse" ne m'a pas non plus emballé. "Jacques le petit lézard géant" reste très bon dans son humour décalé par un dessin que je ne goûte guère. "Mademoiselle Louise" reste toujours une excellente série, mais le must me semble être la nouvelle aventure de Spirou : "Le groom vert-de-gris" par Schwartz et Yann qui transporte le héros en 1942 sous l'occupation allemande. Spirou est alors groom à l'hôtel Moustic qui sert de quartier général à l'envahisseur nazi. Fantasio est délirant à souhait et les expressions bruxelloises confèrent à l'ensemble une aura bien sympathique alors que je ne suis pas un grand fan de Spirou à l'origine.
Pour le reste, on a les habituelles séries à gags comme le trop rare Agent 212, Pierre Tombal, Tamara, Garage Isidore, Game Over, Nelson, Le petit Spirou, Les Psy, zapping Génération, Adostars, Les femmes en blanc, Cupidon, Les poulets du Kentucky, Passe-moi l'ciel, Cédric
, Katz, Givrés et j'en passe..
Je ne cite pas tout le contenu car il est très riche.

Vivement le prochain !

Dominik


Tags : Spirou, recueil N°307, bd, bande dessinée franco-belge,Agent 212, Pierre Tombal, Tamara, Garage Isidore, Game Over, Nelson, Le petit Spirou, Les Psy, zapping Génération, Adostars, Les femmes en blanc, Cupidon, Cédric, Lucky Luke, Calamity Jane, Morris, Goscinny, Mademoiselle louise, Brigade Fantôme, le chevalier Bagär, Le royaumme, Tamara, Nelson, Les Psy, les femmes en blanc, Mélusine, Raoul Cauvin, Katz, Ingmar, Givrés, humour, strips

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 14:35
Ne comptez pas sur moi pour vous donner mon avis Tags : Icarus, DVD live, Reed Man, tribute to Iron Maiden, Eddies, géants sur échasses, spectacle pyrotechnique, concert, Festival rock Motos d'Evaux les bains, 12 juillet 2009, Stéphane Rosier, Clermont Ferrand, Aime Concept, city of the dead, hard rock, Seventh son of Iron Maidensur ce DVD, je ne l'ai pas vu et je suis loin d'être fan d'Iron Maiden. Par contre, c'est illustré par Reed Man et je pense que ça intéressera donc aussi les amateurs de bande dessinée.
Il s'agit donc d'un concert d'une heure quarante cinq en hommage à ces stars du hard-rock. On y retrouve aussi Eddies géants sur échasses, un déluge pyrotechnique et un titre original d'Icarus : City of the dead. Le tout a été enregistré par trois caméras en clôture du Festival rock Motos d'Evaux les Bains le 12 juillet 2009.
On peut le commander à cette adresse :
ICARUS
Rosier Stéphane
17 place des Bughes Bat 12
63000 Clermont Ferrand

pour la modique somme de 15 euros (à l'ordre de "AIME CONCEPT"). On peut aussi les contacter à icarusalive@ymail.com

Si vous aimez Iron Maiden et les spectacles, n'hésitez pas...

Dominik


Tags : Icarus, DVD live, Reed Man, tribute to Iron Maiden, Eddies, géants sur échasses, spectacle pyrotechnique, concert, Festival rock Motos d'Evaux les bains, 12 juillet 2009, Stéphane Rosier, Clermont Ferrand, Aime Concept, city of the dead, hard rock, Seventh son of Iron Maiden
Partager cet article
Repost0