Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 11:08
Oui, je sais, c'était hier et j'en ai glissé un mot dans mon billet précédent, mais traditionnellement, je consacre le week-end à la culture populaire. Voici donc la première étape de mon week-end Desproges.
Il y a 20 ans, mourait Pierre Desproges...

Le 18 avril 1988, j'étais étudiant à Dijon et je vaquais dans un bus de la ville. La radio diffusait nonchalament les nouvelles du jour quand j'entendis : "Pierre Desproges est mort d'un cancer. Etonnant, non ?". Stupeur car j'appréciais l'humoriste et double-stupeur à l'annonce si particulière. Depuis, je suis devenu un grand fan de l'homme et je me suis replongé dans son oeuvre au point d'en faire un site internet (en 1997), de rencontrer madame Desproges jusqu'au jour funeste où mon site fut fermé. Je n'y reviens pas, j'ai déjà évoqué tout ça lors d'un précédent billet.

Réjouissons-nous car à l'occasion de la mort du Grand Homme, sortent plusieurs ouvrages commémoratif. Tout d'abord : "Tout Desproges", qui, comme son nom l'indique répertorie tout de l'auteur et un autre "Desproges est vivant"
Il y a 20 ans, mourait Pierre Desproges...
mêlant textes desprogiens et hommages de célébrités l'aimant à divers titres.
Je sais que Desproges n'est pas l'humoriste le plus facile à appréhender, qu'il utilisait souvent des mots un peu compliqué par rapport à certains de nos contemporains prétendant à l'humour, mais il était avant tout férocement drôle. Un rire désespéré mêlant blagues de potaches à une autodérision destructive. Il maniait les mots comme des bazookas et ça faisait mouche !
Aujourd'hui, il est de bon ton dans certains milieux branchés de dire qu'on aime Pierre Desproges, parfois sans rien en connaître sinon la célébrissime interview de Françoise Sagan ou la scène du boudin  avec son compère Daniel Prévost du Petit Rapporteur. Ne croyez pas tous ces admirateurs de la dernière heure qui sont incapables de reconnaître une citation de Pierrot. Plongez plutôt par vous-même dans les méandres de la langue desprogienne, celle qui vous emportera sur les flots du rire qui rend intelligent.
Encore une fois, merci Pierre Desproges d'avoir existé.

Dominik

Repost 0
Published by Dominik Vallet - dans Pierre Desproges
commenter cet article

Présentation

  • : Little Brother : humeurs
  • Little Brother : humeurs
  • : Le petit frère qui regarde l'actu avec des morceaux de dessins humoristiques dedans
  • Contact

Catalogue

Recherche