Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 15:48
Dans cet album, Carlos Giménez poursuit ses souvenirs d'enfance passés à l'Assistance publique à l'époque du Franquisme. D'ailleurs, le titre : "Paracuellos" fait référence au massacre en 1936 de plusieurs milliers de prisonniers politiques membres du Frente Popular (Front Populaire) dans la banlieue de Madrid à Paracuellos. Le sous-titre (muñecos) signfie à la fois pantins, marionnettes et bonhommes, ce qui décrit assez bien la position des enfants de l'assistance publique de l'époque.
Cette BD est donc à la fois autobiographique et un témoignage historique du franquisme vu par le biais de ces orphelinats publics. Les enfants n'y étaient pas heureux, ils mangeaient peu et mal. On les maltraitait et certains subissaient des attouchements sexuels.
Malgré cela, Giménez parvient à nous faire passer les espoirs de ces momes, leurs petits trucs pour passer outre leur condition misérable et toutes ces choses que les humains en situation de détresse imaginent pour survivre. On sourit souvent, mais c'est aussi poignant, surtout qu'on sait que c'est un récit véridique.
Il faut absolument que je trouve le premier volume.

Dominik


Tags : Carlos Gimenez, Paracuellos 2 Muñecos, Fluide Glacial, bd, bande dessinée, humour, autobiographie, Franco, Front populaire, Frente popular, album, histoire, franquisme, dictature
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 09:20
Je connaissais Christian Flamand depuis des années car nous avions fréquenté ensemble le fanzine de BD appelé "Rustine". Je savais qu'il avait travaillé pour Pif Gadget et avait été l'un des meilleurs amis de Jean-Claude Poirier. C'est pourquoi lors du Festilivres de dimanche dernier, je me décidais à investir un peu d'argent pour lui acheter son album BD réalisé avec son fils Julien : "Vacances à Saint-Prix".Tags : Vacances à saint-Prix, Morvan Auxerre, Christian Flamand, Julien Flamand, bd, bande dessinée, album, Akileos, le petit Nicolas, René Goscinny, Sempé, nostalgie d'antan, pépé Marius, kiki, patou, mémé Marie-Louise, fanzine BD, Rustine, Pif gadget, Jean-claude Poirier, festilivres 2009 à Monéteau
Sincèrement, je ne le regrette pas.
L'album raconte l'enfant de Kiki, alias Christian Flamand, ou plutôt, ses périodes de vacances se déroulant dans le hameau de Saint-Prix dans le Morvan.
Quand il avait cinq ans, c'était avec pépé Marius et mémé Marie-Louise. Il y découvrait les plaisirs simples de la ferme, de la campagne, la bonne cuisine de mémé et le premier frisson amoureux. Il y avait aussi la toilette dans le ruisseau glacé, les besoins essuyé au papier journal etc.
Puis pépé Marius est mort et mémé a été emmenée en maison de retraite et Kiki est retourné à Saint-prix, mais avec Odette et Marcel. Les vacances prirent une autre tournure, les corvées plus nombreuses et surtout les cahiers de vacances qui dégoutèrent à tout jamais le petit Christian des études.
Bons moments comme mauvais, tout y est relaté avec une immense tendresse et chacun peut y retrouver des bribes de sa propre enfance (sil n'est pas trop jeune, évidemment).
Cette histoire est en grande partie autobiographique, c'est un peu la chronique familiale de la famille Flamand et pour ajouter une touche clanique, c'est Julien, son fils qui la dessine. Christian réussit à la rendre suffisamment universelle et touchante pour plaire à tout le monde. Parfois, on n'est pas très loin du "Petit Nicolas" de Goscinny et Sempé. Bravo et vivement la suite !

Dominik


Retrouvez desinfos supplémentaires sur leur blog : http://flamandpereetfils.wordpress.com/

Tags : Vacances à saint-Prix, Morvan Auxerre, Christian Flamand, Julien Flamand, bd, bande dessinée, album, Akileos, le petit Nicolas, René Goscinny, Sempé, nostalgie d'antan, pépé Marius, kiki, patou, mémé Marie-Louise, fanzine BD, Rustine, Pif gadget, Jean-claude Poirier, festilivres 2009 à Monéteau
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 12:07
Ma femme ayant acheté ce roman d'Amélie Nothomb, je me suis décidé à découvrir cette écrivain(e) qui avait éveillé ma curiosité à plusieurs reprises.Tags : Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, roman, livre de poche, Japon, Yumimoto, Fubuki Mori, honneur, déshonneur, japonais, nippon, belge, Belgique, récit autobiographique
Tout d'abord, ce roman est court et ça a l'avantage que, si on ne l'aime pas, le déplaisir ne prend pas trop de temps. ensuite, j'aime bien la photo de couverture montrant l'auteur(e) dans cette attitude de "Stupeur et tremblements" qui est celle que les Japonais doivent adopter quand ils parlent à leur empereur.
L'histoire semble autobiographique et raconte comment la petite Belge Amélie Nothomb part travailler au Japon (où elle est née) dans la firme Yumimoto pendant un an. Elle y est confrontée au terrible monde du travail nippon et aux multiples coutumes et contigences de la société japonaise. Alors qu'elle a un diplôme d'études supérieures, elle est cantonnée à des rôles subalternes comme servir le café ou faire avancer les calendriers. Elle parle très bien le japonais, mais on supérieur lui demande de l'oublier afin de ne pas déranger les cadres à qui elle sert leur boisson. Sa supérieure direct Fubuki Mori est d'une grande beauté et semble de nature amicale envers elle, mais elle se révèlera d'une cruauté indicible allant jusqu'à lui faire terminer son année à laver les toilettes parce qu'elle avait osé rédiger un excellent rapport alors qu'on ne lui avait pas demandé.
Ce livre est une plongée dans l'univers particulièrement déstabilisant de la société japonaise. Une sociéta où les femmes n'ont pas vraiment leur place, si ce n'est à élever les enfants, où l'Honneur passe avant tout ou plutôt, l'évitement constant du Déshonneur. Un univers où essayer de se défendre passe pour de la vulgarité et la soumission comme la qualité ultime.
Amélie-san joue le rôle de la météorite fulgurante avec une grande maestria.
Ca me donne vraiment envie d'en lire d'autres.

Dominik


Tags : Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, roman, livre de poche, Japon, Yumimoto, Fubuki Mori, honneur, déshonneur, japonais, nippon, belge, Belgique, récit autobiographique
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 08:17
Depuis avril 1980, Diabolik avait disparu de nos rayons de bande dessinée français alors qu'en Italie, ce fumetti neri continuait une carrière incroyable. Poursuivant sa relance des fumetti dans notre pays (après Tex Willer et Dampyr), Clair de Lune lance donc le premier album du Grand Diabolik.Tags : Diabolik, il grande Diabolik; Angela Giussani, Luciana Giussani, Astorina, inspecteur Ginko, Eva Kant, Tito Faracci, Giuseppe Palumbo, Alfredo Castelli, Pierluigi Cerveglieri, Tex Willer, Dampyr, Clair de Lune, fumetti, fumetti neri, le roi de la terreur : le remake, les années perdues dans le sang, Mario Gomboli
Ce numéro contient deux grandes histoires de ce héros criminel inspiré de Fantômas. Tout d'abord, "Le roi de la terreur : le remake" qui est une version revisitée par Alfredo Castelli (créateur de Martin Mystère entre autres) du tout premier opus de Diabolik. Les dessins sont signés Giuseppe Palumbo, un dessinateur que je ne connaissais pas.
La seconde histoire s'intitule "Les années perdues dans le sang" et relate les jeunes années de Diabolik. Le scénario est de Tito Faracci et les dessins du même Palumbo et de Pierluigi Cerveglieri.
Autant le dire, l'ancien lecteur de la série sera un peu surpris car les dessins sont dans un style très moderne, presque proche du manga. La première histoire ne parle pas d'Eva Kant, sa compagne car il ne l'a pas encore rencontré. La seconde évoque justement son passé, même si on voit Eva à ses côtés. En bref, deux histoires intéressantes pour le lecteur habituel de la série, mais qui peuvent dérouter le néophyte.
N'oublions pas le rédactionnel passionnant signé Alfredo Castelli et Mario Gomboli pour la première partie et le même Castelli et Giuseppe Palumbo, le dessinateur pour la deuxième partie.
Au total, c'est tout de même 360 pages de BD pour 15 euros qui nous plonget dans l'univers secret du roi des Fumetti Neri. Bon voyage !

Dominik


Tags : Diabolik, il grande Diabolik; Angela Giussani, Luciana Giussani, Astorina, inspecteur Ginko, Eva Kant, Tito Faracci, Giuseppe Palumbo, Alfredo Castelli, Pierluigi Cerveglieri, Tex Willer, Dampyr, Clair de Lune, fumetti, fumetti neri, le roi de la terreur : le remake, les années perdues dans le sang, Mario Gomboli
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 08:22
Après un petit retard, voici enfin venir le N°9 bis du Strange version Organic Comix. Comme les numéros bis de la grande époque, c'est donc un spécial Origines et le moins que l'on puisse dire et qu'il fera date !Tags : Strange N°9 bis, Organic Comix, spécial origines, Fantax, 1er épisode, éditions Chott, Fantask, Pierre Mouchot, Marcel Navarro, Jack Kirby, check list francophone, Joe Simon, Tom Scioli, Reed Man, bd, bande dessiné, comics US
Sous une couverture représentant Fantax signé Rémy Bordelet, il présente la checklist francophone des oeuvres de Jack Kirby, ce qui n'est pas rien pour celui qu'on surnommait "The King of Comics", soit pas moins de 36 pages pour tout connaître de sa production pléthorique en français. Pour être honnête, il faut avouer qu'il y manque sa production en "romance comics", c'est à dire les histoires romantiques destinées aux filles car personne n'a pu fournir d'informations sur ce domaine encore inexplorée de la bande dessinée.
Ensuite, on a le premier épisode du mythique Fantax (qui a inspiré ensuite le nom de la revue Fantask d'ailleurs). Il s'agit de "Fantax contre les gangsters", un épisode de 20 pages remis en couleurs et re-lettré par Reed Man. Le dessin a vieilli, mais l'intérêt historique est indéniable pour une bande dessinée désormais difficile à se procurer ou alors au prix fort. Rappelons d'ailleurs qu'un fac-similé de ce numéro est sorti début 2009. On peut encore se le procurer sur le site www.editionchott.com pour 35 euros.
Pour finir, un courrier des lecteurs spécial avec une lettre de Tom Scioli et une autre de Joe Simon... on fait pire, non ?
Un numéro à se procurer d'urgence auprès d'Organic Comix au prix de 5 €

Dominik


Tags : Strange N°9 bis, Organic Comix, spécial origines, Fantax, 1er épisode, éditions Chott, Fantask, Pierre Mouchot, Marcel Navarro, Jack Kirby, check list francophone, Joe Simon, Tom Scioli, Reed Man, bd, bande dessiné, comics US
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 10:50
Peut-être ne connaissez-vous pas non plus la revue Yak. A l'instar de Brik, elle date aussi de 1949 et elle a également l'honneur de connaître une édition en fac-similé des Editions du Bleu et Noir. Tags : Editions du Bleu et Noir, Brik N°1, Yak N°1, fac-similé, Jean Cézard, Marcel Navarro, J.K. Melwyn-Nash, Pif Gadget, Surplouf, Arthur le fantôme, les Tristus et les Rigolus, Marvel, Siderman, le surfeur d'argent, Conan le barbare, X-Men, 4 Fantastiques, Wampus, Zembla, Le petit Duc, Devi
Les fac-similés sont de toute beauté, respectant à la lettre leurs originaux, la seule différence se situant en bas de la dernière page où le nom de l'éditeur et la mention fac-similé figure.
L'original date d'octobre 1949 et raconte les aventures de Yak, un homme vivant en Afrique avec son ami Bimbo. La région est terrorisée par un lion noir et il décide de le tuer afin d'apaiser les populations locales. Seulement, tout ne se passe pas comme prévu et il bascule dans un monde étrange peuplé de créatures inconnues semblant surgir de la préhistoire. Il y fait la rencontre de Gor, un homme primitif et se lie d'amitié avec lui. Quand ils se feront attaqué par un tigre à dents de sabre et se sauveront mutuellement la vie, le lien devient indéfectible. C'est pour cette raison que Yak prend le parti de Gor quand sa tribu se fait attaquer...
Naturellement, le thème est un peu désuet, mais il a le bon goût des films d'antan que l'on regarde avec une once de nostalgie bienveillante et le thème du monde perdu a toujours quelque chose de fascinant. Et puis surtout, l'histoire est l'oeuvre de deux génies de la bande dessinée : c'est dessiné par Jean Cézard que l'on connait bien pour ses bandes humoristiques parues dans Pif Gadget d'Arthur le Fantôme à Surplouf en passant par les Rigolus et les Tristus. Ici, c'est du dessin réaliste, une curiosité pour tous les fans du dessinateur. Les scénarios étaient signés par J.K. Melwyn-Nash. Sous ce pseudonyme très américain, se cachait Marcel Navarro qui allait devenir le patron des éditions Lug. Le même qui allait importer en France les comics de Marvel : Spiderman, le surfeur d'Argent, Conan le Barbare, les 4 Fantastiques, les X-Men et j'en passe. C'est aussi lui qui a imaginé des héros de BD comme Wampus, Zembla ou le Petit Duc qui furent ensuite confiés à d'autres artistes.
Vous me direz que ce bel objet doit valoir une petite fortune ? Pas du tout, il est vendu pour 10 € + 1,20 € de port.
Parallèlement est sorti aussi
Brik N°1 pour le même prix. Si vous commandez les deux, il faudra débourser 20 € + 2,20 € de port. Si les ventes se passent bien,les autres numéros suivront, alors n'hésitez pas !

Les commandes sont à adresser à :
Editions du Bleu et Noir
C/o Santiago Jean-Antoine
3 impasse de la Palmeraie
Villa 35 - La Palmeraie
13011 MARSEILLE

Vous pouvez aussi appeler au 04 91 44 77 43.

Mon ami Stan en parle aussi ici : http://stanprozak.blogspot.com/2009/10/de-brik-et-de-yak.html
et BD Zoom là : http://www.bdzoom.com/spip.php?article4002

Dominik


Tags : Editions du Bleu et Noir, Brik N°1, Yak N°1, fac-similé, Jean Cézard, Marcel Navarro, J.K. Melwyn-Nash, Pif Gadget, Surplouf, Arthur le fantôme, les Tristus et les Rigolus, Marvel, Siderman, le surfeur d'argent, Conan le barbare, X-Men, 4 Fantastiques, Wampus, Zembla, Le petit Duc, Devi
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 10:18
Peut-être ne connaissez-vous pas la revue Brik. Il faut dire qu'elle date de 1949 et que bon nombre d'entre nous n'étaient pas nés à cette époque. Mais pourquoi diable est-ce que je parle de périodiques affichant l'âge canonique de 60 ans ?Tags : Editions du Bleu et Noir, Brik N°1, Yak N°1, fac-similé, Jean Cézard, Marcel Navarro, J.K. Melwyn-Nash, Pif Gadget, Surplouf, Arthur le fantôme, les Tristus et les Rigolus, Marvel, Siderman, le surfeur d'argent, Conan le barbare, X-Men, 4 Fantastiques, Wampus, Zembla, Le petit Duc, Devi
Tout d'abord, parce que cette revue est devenue mythique pour les collectionneurs et que les fascicules sont vendus très chers chez les libraires comme sur les sites de vente sur internet. Mais surtout, parce qu'un collectionneur a fait le pari fou de le rééditer en fac-similés. Il s'agit des Editions du Bleu et Noir en référence aux couleurs des pages intérieures des revues qui alternaient le noir et blanc avec le bleu et blanc. Les fac-similés sont de toute beauté, respectant à la lettre leurs originaux, la seule différence se situant en bas de la dernière page où le nom de l'éditeur et la mention fac-similé figure.
L'original date de mars 1949 et raconte les aventures de Brik de Grimonpont, gentilhomme et colosse angevin condamné aux galères pour avoir osé se battre en duel. Son statut de galérien s'achève quand son bateau est attaqué par une frégate anglaise. Dans la bataille qui s'ensuit, Brik est fait prisonnier, mais provoque le capitaine en duel et le tue. Il s'empare dès lors du navire qu'il rebaptise : La liberté pour naviguer en corsaire...
Naturellement, le thème est un peu désuet, mais il a le bon goût des films d'antan que l'on regarde avec une once de nostalgie bienveillante. Et puis surtout, l'histoire est l'oeuvre de deux génies de la bande dessinée : c'est dessiné par Jean Cézard que l'on connait bien pour ses bandes humoristiques parues dans Pif Gadget d'Arthur le Fantôme à Surplouf en passant par les Rigolus et les Tristus. Ici, c'est du dessin réaliste, une curiosité pour tous les fans du dessinateur. Les scénarios étaient signés par J.K. Melwyn-Nash. Sous ce pseudonyme très américain, se cachait Marcel Navarro qui allait devenir le patron des éditions Lug. Le même qui allait importer en France les comics de Marvel : Spiderman, le surfeur d'Argent, Conan le Barbare, les 4 Fantastiques, les X-Men et j'en passe. C'est aussi lui qui a imaginé des héros de BD comme Wampus, Zembla ou le Petit Duc qui furent ensuite confiés à d'autres artistes.
Vous me direz que ce bel objet doit valoir une petite fortune ? Pas du tout, il est vendu pour 10 € + 1,20 € de port.
Parallèlement est sorti aussi Yak N°1 pour le même prix. Si vous commandez les deux, il faudra débourser 20 € + 2,20 € de port. Si les ventes se passent bien,les autres numéros suivront, alors n'hésitez pas !

Les commandes sont à adresser à :
Editions du Bleu et Noir
C/o Santiago Jean-Antoine
3 impasse de la Palmeraie
Villa 35 - La Palmeraie
13011 MARSEILLE

Vous pouvez aussi appeler au 04 91 44 77 43.

Mon ami Stan en parle aussi ici : http://stanprozak.blogspot.com/2009/10/de-brik-et-de-yak.html
et BD Zoom là : http://www.bdzoom.com/spip.php?article4002

Dominik


Tags : Editions du Bleu et Noir, Brik N°1, Yak N°1, fac-similé, Jean Cézard, Marcel Navarro, J.K. Melwyn-Nash, Pif Gadget, Surplouf, Arthur le fantôme, les Tristus et les Rigolus, Marvel, Siderman, le surfeur d'argent, Conan le barbare, X-Men, 4 Fantastiques, Wampus, Zembla, Le petit Duc, Devi
Partager cet article
Repost0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 17:54
L'Association "Images Innées" (Association loi 1901) Tags : Fernand Fusco, Ferdinando Fusco, Aubusson, souscription, album, bd, bande dessinée, Capitaine Corcoran, Lisette, Patrick Dumas, couverture inédite, album, Pixd'Aubusson vient de lancer officiellement la souscription pour la réédition en album du Capitaine Corcoran paru dans la revue Lisette et dessiné par Fernand Fusco. Les personnes intéressées trouveront le bulletin de souscription à cette adresse :

http://www.saintrapt.com/images/SOUSCRIPTIONIMAGESINNEES.pdf

Afin d'atteindre le nombre d'exemplaires suffisant, le prix proposé est plus que raisonnable (10 euros + 3euros de port).

et pour en savoir plus sur cette association : http://www.saintrapt.com/imaginer/

La couverture sera inédite et signée par Patrick Dumas dit Pix.


Ci-joint une planche qui sera dans l'album...

Dominik Vallet

Tags : Fernand Fusco, Ferdinando Fusco, Aubusson, souscription, album, bd, bande dessinée, Capitaine Corcoran, Lisette, Patrick Dumas, couverture inédite, album, Pix
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 09:34
Cela faisait plusieurs mois que Clair de Lune ne nous donnait plus notre Tex quotidien (enfin, mensuel plutôt) et voilà que je n'ai pas le temps de sortir ma chronique du numéro sorti le 17 septembre que le suivant est déjà en vente ! Ma foi, je ne vais pas me plaindre.Tags : Tex Willer, Mescaleros !, L'or du Sud, le prophète Hualpai, Les chasseurs de fossiles, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz, Mauro Boselli, Goran Parlov, l'ultime frontière
Après "Le prophète Hualpai", "Le chasseur de fossiles", "Sang sur le Colorado" et "Mescaleros", c'est un scénario de Claudio Nizzi et des dessins de Goran Parlov, un dessinateur croate prometteur que l'on peut lire aussi chez DC Comics et Marvel.
Tex Willer et son ami Kit Carson se retrouve une nouvelle fois au Canada pour tenter d'arrêter Jésus Zane. Sous ce patronyme de prophète se cache un sang-mêlé dont la mère est une indienne violée par un trappeur blanc. Après la mort de sa mère, Jésus est élevé par les prêtres et il cotoie Nat et Sheewa, un blanc et une indienne qui deviennent ses amis. En fait, il est surtout amoureux de Sheewa qui ne sait choisir entre ces deux amis. Quand elle choisit Nat, Jésus devient furieux et sa haine des blancs le pousse aux pires extrémités. C'est pourquoi il décide d'enlever la jolie Sheewa quand elle revient dans la région.
C'est le colonel Jim Brandon de la police montée canadienne qui demande de l'aide à Tex. Il a été blessé par Jésus en tentant de l'arrêter et il ne peut pas s'en sortir seul.
Nos amis partent donc à la poursuite de cet indien dont la vie n'a été qu'une suite de drames. Une histoire prenante et violente dans ce monde de brutes qu'est l'Ouest américain. 240 pages de BD d'aventures en noir et blanc de la meilleure espèce pour 12 euros.

Dominik


Tags : Tex Willer, Mescaleros !,  L'or du Sud, le prophète Hualpai, Les chasseurs de fossiles, Clair de Lune, fumetti, Sergio Bonelli, Claudio Nizzi, Corrado Mastantuono, Gian Luigi Bonelli, Aurelio Galeppini, Tex Speciale, Tiger Jack, Hualpai, indiens, révolte, Kit Carson, vente d'armes, bd, bande dessinée, Antonio Segura, José Ortiz, Mauro Boselli, Goran Parlov, l'ultime frontière
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 09:40
Ce court roman (120 pages) se situe dans le même univers que L'Assassin Royal et les Aventuriers de la mer du même auteur, mais pas à la même époque. En fait, il se déroule bien avant car on y raconte comment Le Désert de pluies fut colonisé par ses premiers habitants.Tags : Retour au pays, Robin Hobb, Megan Lindholm, l'assassin royal, les aventuriers de la mer, prélude, Dame Carillon Valjine Rochecarre, le désert de pluie, roman sf, science fiction, fantasy, Tolkien, le seigneur des anneaux, Jamaillia
Ceux qui ont lu les Aventuriers de la mer savent que cet endroit est mystérieux. L'eau du fleuve est acide au point de détruire les bateaux qui le remontent, d'anciens palais regorgent de trésors tous plus étonnants les uns que les autres, vestiges d'une antique civilisation disparue et surtout, ceux qui y vivent s'exposent à des transformations physiques les rendant plus reptiliens.
Raconté sous la forme d'un journal de bord, c'est le récit de colons destinés à coloniser le désert de pluies. En fait de désert, c'est un marécage infect et les Jamailliens qu'on y dépose sont aussi des exclus ou des brigands. Le journal est tenue par Dame Carillon Valjine Rochecarre. Son mari a été éxilé pour avoir comploté contre le gouverneur de Jamaillia et elle interrompt sa vie de riche artiste pour le suivre.
Seulement, tout va de mal en pis et la délicate artiste sera contrainte de changer radicalement sa façon d'aborder le monde.
Le récit est plaisant et on se plait à aimer ses personnages et à les suivres avec une attention de plus en plus soutenue.
Mais pourquoi diable ce livre est-il si court ? Fort heureusement, il parait qu'il y a une suite !

Dominik


Tags : Retour au pays, Robin Hobb, Megan Lindholm, l'assassin royal, les aventuriers de la mer, prélude, Dame Carillon Valjine Rochecarre, le désert de pluie, roman sf, science fiction, fantasy, Tolkien, le seigneur des anneaux, Jamaillia
Partager cet article
Repost0